LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Travaux U.F.

Afficher :

Cette association accueille des enfants et adultes handicapés, dans le but de les insérer grâce à différentes structures en fonction de l’âge des personnes, leur autonomie, leur pathologie.

Pour cela, elle :

- mène des actions de prévention, de dépistage, puis elle élabore un suivi personnalisé de chaque personne accueillie au sein d’un des établissements.

- soigne les résidants en leur apportant des soins, traitements et de la rééducation pour ce qui concerne les établissements médico-sociaux.

- éduque en permettant un enseignement adapté aux enfants, influençant les usagers à développer un maximum leurs capacités, et en les formant à l’apprentissage d’un travail notamment grâce aux ESAT (Etablissements ou Service d’aide par le travail).

Concernant le foyer où j’ai effectué mes observations, les personnes présentes sont des adultes avec des déficiences intellectuelles légères à moyennes.

Lors de mon observation dans la cuisine d’un foyer, j’ai pu constater à certains moments une mauvaise utilisation de certains appareils électroménagers (réfrigérateur, plaques de cuisson et lave vaisselle).

Ce dossier d’information est composé de deux parties, la première comporte des informations scientifiques et techniques concernant la Santé reproductive et indique les différents interlocuteurs à qui il est possible de s’adresser pour un complément d’information. La deuxième partie du dossier est destinée à vous transmettre des conseils et certains outils pédagogiques pouvant être utiles lors de la mise en œuvre de séances d’éducation à la sexualité.
L’espérance de vie en France est l’une des plus longue au monde et la proportion des personnes âgées ne cesse d’augmenter. Le vieillissement de la population Française se poursuit, au 31/12/2006 : 10,3 millions de personnes sont âgées de 65 ans ou plus. Les personnes de plus de 65 ans représentent aujourd’hui 16,7 % de la population, alors qu’elles n’en représentaient que 2 à 3 % avant la révolution industrielle. L’amélioration de la santé des personnes âgées est bien visible et se manifeste par une diminution de 1,3% de décès par rapport à 2005. L’espérance de vie franchit la barre des 84 ans pour les femmes et des 77 ans pour les hommes, il y a donc un vieillissement de la population et une prolongation de la tendance des dernières décennies (source INSEE).
En France, les personnes âgées représentent une part de plus en plus importante de la population générale. Au 1er janvier 2004, les personnes de plus de 60 ans représentaient 21.6% de la population contre seulement 2 à 3% avant la révolution industrielle. Selon l'INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques), la France est le pays qui détient le record d'espérance de vie en Europe. Cette dernière est de 75.5 ans pour les hommes et de 83 ans pour les femmes. De même, des études montrent qu'il y a une augmentation de la part de personnes âgées vivant encore dans leur domicile.
J’ai tout d’abord observé le fonctionnement, le public ainsi que le personnel. Puis durant ces premiers jours, par observation visuelle grâce à une grille d’observation comportant quatre grands besoins, j’ai observé 8 personnes pendant 4 jours sur les thèmes concernant l’alimentation, l’hygiène, l’animation et la mobilité. Suite aux relations avec les résidents et la responsable j’ai pu faire ressortir un seul besoin essentiel aux personnes âgées.
Vous aurez un dossier documentaire qui présentera une politique sociale territorialisée c’est à dire sur un lieu précis. Il faut donc vous attendre à deux types de questionnement : - 1- identifier et repérer les problématiques présentées dans les annexes au regard de cette politique sociale - 2- conduire un travail de terrain dans un contexte partenarial La cohésion sociale est toujours une finalité des dispositifs mis en œuvre Plus concrètement vous devrez toujours penser à la transversalité des actions et la transversalité des partenaires : comment faire travailler ensemble des partenaires au service d'une même population et d'un objectif commun
Pourquoi des jeunes qui ont toute la vie devant eux sont-ils si désespérés au point de mettre fin à leurs jours ? Il existe des événements ou des éléments importants qu’on rencontre en nombre plus important chez les suicidaires, ce sont les facteurs de risques. Les éléments ne sont pas sur le même plan : certains concernent la personne au moment où on la voit, d’autres sont plutôt reliés à son passé, d’autres encore à son environnement. Les facteurs de risques sont dits primaires quand on ne peut pas agir sur eux et qu’ils ont une valeur d’alerte (maladies mentales), secondaires si on ne peut agir que faiblement sur eux et qu’ils ont une faible valeur prédictive (adoption, maltraitance), tertiaires quand on ne peut pas agir sur eux et qu’ils n’ont aucune valeur prédictive (le sexe, l’âge).
La situation du chômage engendre souvent chez une personne, un repli sur soi, une perte de confiance. La personne reste chez elle et se sent inutile, invisible aux autres. D’autant plus quand il s’agit d’un homme qui a sa fierté, un honneur à défendre et une difficile intégration dans une commune où il ne connaît pas grand monde. A peine quelques jours de stage et la directrice me permet de prendre une personne en entretien, toute seule, pour pallier le manque d’effectif ce jour-là. De plus cette personne est inconnue du CCAS. La CESF me propose d’évaluer la situation. Au-delà d’un accompagnement en vue de l’aider à régulariser sa situation financière et sociale, je décidai de l’accompagner à la re-découverte de lui-même et des Autres. Au-delà du plan d’aide que je pouvais mettre en place, je me suis interrogée sur la possibilité d’intégrer l’usager dans une démarche d’accès à la culture. Je me suis demandé si la participation à une session culturelle organisée par le Conseil général de H. pouvait avoir une incidence sur la confiance en soi et le lien social fragilisé par la situation de Mr. R. ?
Le travailleur social doit être présent et attentif à tous les besoins des résidents et leur garantir un climat favorable à des relations enrichissantes. Nous pouvons parler de coaching social pour désigner une forme d'intervention que l'on peut pratiquer auprès des personnes en situation de handicap ou de difficulté altérant divers domaines de leur participation sociale. Qu'il s'agisse, par exemple, de divers services d'accompagnement ou de services de tutelle, il est bien à la fois question de conseiller, de stimuler, d'encourager, de motiver, de viser une réhabilitation morale, comme de fournir des aides pratiques dans le cadre d'une gestion globale de la situation de la personne. En France, on estime que 2 millions de personnes souffrent d’un handicap moteur (qu’il soit d’origine génétique, accidentel ou cérébral) dont 600 000 sont atteintes de paralysie et 30 % d'origine accidentelle.
C’est au sein de ce service que j’effectue mon stage auprès d’une Conseillère en Insertion Sociale et Professionnelle (CEISP). Le D.A.A. se veut être un lieu dont la particularité est d’accueillir des jeunes relevant de mesures judiciaire ayant obligatoirement connu l’incarcération. Ce service s’inscrit dans la complexité d’un suivi justice principalement liée à la multiplicité des intervenants et de leur champ d’intervention respectif. Ce qui suppose qu’une coordination des acteurs sociaux durant la durée de l’accompagnement soit très importante.
Après avoir étudié les évolutions des pratiques alimentaires en France et rappelé les besoins nutritionnels de l’organisme ainsi que les conséquences sur la santé, je m’intéresserai aux capacités, aux connaissances et aux habitudes des usagers de ce service d’accompagnement. Je verrai ensuite comment il est possible de préparer des repas équilibrés selon leurs conditions d’autonomie et budgétaire. Enfin, je mettrai en œuvre un projet d’action reprenant les capacités et compétences d’une technicienne en ESF telle que l’information et la formation en matière d’alimentation et de santé dans le but de développer et d’accroître leur autonomie dans la vie quotidienne. En effet, ce projet vise à sensibiliser le public des personnes handicapées à un comportement alimentaire adapté et leur permettant d’acquérir des savoirs faire en matière de nourriture. Ainsi, dans le but de mener une étude précise des besoins, il m’a tout d’abord fallu entreprendre une démarche méthodologique.
J’ai choisi d’effectuer mon stage dans un centre social car je voulais aborder différents aspects de l’économie sociale et familiale tels que la coordination d’actions, les séances d’informations ou de conseils, l’aide individuelle ou collective, le travail en partenariat. .. Cette variété d’activité m’a permis d’appréhender le métier dans sa globalité. Après avoir pris connaissance des caractéristiques de la population avec laquelle j’allais travailler, je me suis servie de l’information recueillie lors d’entretiens avec les professionnels pour définir les besoins de la structure. Il est alors apparu un dysfonctionnement alimentaire chez les adhérents du centre social.
Au sein de la structure, nous avons environ 45% des personnes suivies qui avaient bénéficiées d’une subvention de FSL Energie. Ce diagnostic représentait donc une part importante du champ d’activité des professionnels sociaux de la CIPAS. Ce pourcentage avait retenu notre attention lors de multiples réunions avec notre hiérarchie. Ce domaine d’action était l’un des principaux axes au sein de l’équipe de la circonscription. La réduction du taux de demandes FSL Energie était un objectif qui émanait de nos supérieurs hiérarchiques. De plus, ce projet résolvait un problème important concernant nos usagers. Le responsable de circonscription se nommait chef de projet face à notre proposition. Les 4 techniciennes ESF à l’origine du projet s’étaient désignées pour former le comité de pilotage. Après acceptation du projet par l’ensemble de l’équipe, ce dernier pu être débuté.
Les associations du département sont différentes les une des autres, de part leurs missions mais aussi du fait du public qu’elles accueillent. Cependant, l’offre alimentaire proposée par la banque alimentaire est la même pour toutes les associations. Je me suis alors penchée sur la composition des colis alimentaires distribués aux bénéficiaires, et je me suis aperçue que les colis étaient les même pour tous les bénéficiaires, on ne tenait pas compte s'il savait ou non cuisiner certains produits, ou encore s'ils disposaient de matériels de cuisine... Je me suis alors demandée comment les aider à optimiser au mieux les colis alimentaires qui leur étaient proposés?
J’ai mené une action autour de l’insertion professionnelle des femmes. Lors de ce stage, il m’est apparu que plus de femmes que d’hommes avaient des difficultés pour trouver un emploi. Elles étaient plus au chômage. Cela m’a interpellé : y’avait-il des raisons spécifiques à cela, est-ce que c’est lié à la conjoncture économique actuelle ou bien est-ce parce que c’est plus compliqué pour une femme ? Le mot égalité et surtout égalité entre les hommes et les femmes a souvent été évoqué lors de mon stage, pour moi l’égalité était une évidence. Alors pourquoi est-ce que je voyais sans cesse ces termes sur des prospectus, des conférences…cela ne semblait pas être une évidence finalement.
Cet échange a permis de clore l’analyse des besoins du territoire et de définir précisément les difficultés que le projet viendra pallier. Il s’agira, avec l’appui des institutions et des associations du secteur, de proposer aux jeunes inactifs du quartier (15 à 25 ans inclus) une action qui visera à la petite réhabilitation des logements anciens et dégradés du parc public (OPAC) : « Solidarité logement ». En effet, les résultats du diagnostic partagé montrent que le parc de logement du quartier est ancien, vétuste et dégradé. 81 % des logements ont été construit avant 1948.
Avec une méthodologie d’observation et d’enquête j’ai effectué une évaluation de la situation. Dans un premier temps, la création d’outils d’investigation tels que la grille d’observation et le guide d’entretien m’ont permis de noter mes observations et de recueillir les avis des professionnels, des partenaires et des usagers sur le sujet de l’encombrement. L’analyse des réponses obtenues m’a conduite à l’élaboration d’un projet de conseil pour le réaménagement d’un logement encombré, en collaboration avec les professionnels de l’association et les partenaires.
Pour ce stage, je me suis dirigée vers un foyer d’accueil et d’hébergement, dont les usagers sont des personnes en situation de handicap mental. Elles sont caractérisées par une autonomie importante. Ce qui m’a permis de pouvoir effectuer une prise en charge différente centrée sur des besoins liés à l’alimentation et une aide à la gestion de leur budget. J’ai choisit d’effectuer mon stage auprès de personnes en situation de handicap afin de pouvoir développer mes connaissances dans le domaine du handicap.
J’ai donc choisie de centrer mon analyse sur une des activités qu’exerce ma CESF : la mise en œuvre de la MASP (Mesure d'Accompagnement Social Personnalisé) Je n’ai pas été passive pour autant car j’ai participé à 2 commissions techniques départementales qui m’ont permise de mieux comprendre le déroulement d’une MASP et de réalisé par la suite un compte rendu de service sur la commission (cf. annexe 3) avec la secrétaire MASP/SAST (Service Action Sociale Territoriale), et participer à des entretiens et des visites à domicile (VAD) dans le cadre de la MASP.

Abonnement

Connexion

Recherche