LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Assistant de service social

L'assistante de service social, qui est parfois spécialisé (drogue, alcoolisme, santé scolaire, enfance en danger…), apporte aide et soutien à des personnes, familles ou groupes en difficulté, en les aidant à s'insérer socialement ou professionnellement.

Rapport de stage Assistant de service social

Afficher :

La question sociale du patient va prendre toute son importance, qu’il s’agisse de la préparation du retour au domicile, de l’entrée en structure (accueil temporaire ou définitif), ou de problèmes d’insertion professionnelle voir même d’exclusion.. De même le rôle de l’ASS est essentiel pour les services par son rôle d’intermédiaire ou de médiateur mettant en relation le patient, sa famille avec l’équipe médicale et soignante. De même il décharge le patient et l’équipe soignante de démarches administratives. Enfin, il contribue à soulager le patient d’un problème social qui s’ajoute à la maladie soit, de manière directe ; en apportant une aide administrative voire juridique, mais aussi, en orientant les patients vers les réseaux d’entraide.

Mode d’intervention :

L’assistant de service social est donc sollicité, pour un patient, de façon plus ou moins formelle, par des acteurs extérieurs ou non à l’établissement.

  • Un membre du service dans lequel est vu le patient

  • La famille du patient

  • Le patient lui-même

  • Un des « partenaires » internes ou externes à l’établissement (personnel des consultations externes, services d’aides à domicile, infirmières à domicile…)

Ce premier stage avait pour objectif de me donner une connaissance concrète du métier d’assistant du service social, de la relation à l’usager tout en étant capable de me repérer dans l’institution d’accueil, afin de connaître le cadre et les missions. Parallèlement à cette confrontation avec la réalité de terrain, mon but était de me détacher au maximum de mes représentations afin d’appréhender la réalité de manière plus objective.

Dans une posture de découverte et de compréhension, j’ai tenté d’appréhender le contexte socio économique de la structure, son cadre législatif, ses liens avec d’éventuels partenaires.

Je devais également pouvoir recueillir des éléments précis et documentés sur les populations utilisatrices du service social, observer et participer à l’action du formateur de terrain.

L'assistante de service social est la seule représentante du service social sur ces trois établissements privés. Son poste a été crée grâce à un financement alloué dans le cadre du plan cancer 2003-2007 et de la création du dispositif d'annonce en cancérologie. Ce dernier est rebaptisé sur la clinique St Roch « unité d'information et de soutien en oncologie ». Il est composé d'une infirmière, d'une psychologue et d'une assistante de service social.

Ainsi l'unité d'information et de soutien permet aux patients de bénéficier d'une prise en charge médicale psychologique et sociale de qualité au moment de l'annonce de la pathologie.

L'assistante de service social, dans ce cadre, prévient les risques financiers engendrés par la maladie (dépassement d'honoraires, prothèse mammaire et capillaire, perte de revenus...) et renseigne les patients sur une prise en charge à domicile, elle évalue également la situation familiale du patient et son degré de vulnérabilité.

Le service social intervient auprès des patients hospitalisés ou en consultation, et de leur famille, qui connaissent des difficultés sociales.

 L’assistante sociale leur propose une aide et un accompagnement dans le respect de leur projet de vie en concertation avec les partenaires internes (les  professionnels de santé) et les différents partenaires et structures extérieures.

La mission principale de l’assistante sociale est l'organisation de la sortie de la polyclinique du patient. Après un entretien avec le patient lui-même, le personnel soignant et très souvent la famille, l’assistante sociale propose un plan d'aide qui permettra au patient de rentrer plus sereinement chez lui. 

Une convalescence est régulièrement prescrite soit par le chirurgien, soit par l’assistante sociale s’il semble compliqué médicalement et socialement pour le patient d'envisager un retour à domicile directement après l'hospitalisation.

Mon stage a consisté essentiellement en l'accompagnement des personnes hospitalisées dans leur différentes démarches sociales et administratives.

Plus largement, ce stage a été l'opportunité pour moi d'appréhender les différents outils qu'utilisent les assistants de service social en psychiatrie.

Au delà d'enrichir mes connaissances, ce stage m'a permis de vérifier mon choix d'orientation professionnelle.

L'élaboration de ce rapport a pour principales sources les différents enseignements tirés de l'observation quotidienne effectuées auprès de l'assistante sociale. Enfin, les nombreux entretiens auxquels j'ai pu assister avec les patients, partenaires ou employés m'ont permis de donner une cohérence à cet écrit.

En vue de rendre compte de manière fidèle et analytique des 6 semaines passés au sein du service, il apparaît logique de présenter a titre préalable l'institution du stage (I) . Puis de présenter également les objectifs fixés pour ce stage (II). Ensuite, il paraît important de développer certains éléments particulièrement notables dans le travail de l'assistante sociale en psychiatrie (III). Enfin, il restera à souligner les motifs confirmant mon choix d'orientation professionnelle (IV).

Mon stage se déroule plus particulièrement au service social, composé d’une équipe médico-sociale, chargée de traiter les droits à la Prestation de Compensation du Handicap (PCH). Les assistantes sociales du service ont pour mission globale d’accueillir, d’accompagner et de conseiller les personnes handicapées et leurs familles. Ses missions principales sont plus particulièrement dans l’évaluation des besoins de la personne handicapées à domicile. Elle élabore avec la personne un plan personnalisé de compensation qu’elle présente devant la section spécialisée.

J’ai choisi cette situation parce qu’elle inclut une procédure particulière dite « procédure d’urgence ». Elle permet ensuite d’effectuer une régularisation de la situation voire un ajustement. Contrairement à certaines autres situations ou notre intervention est ponctuelle au titre de l’évaluation, celle-ci s’est déroulée sur plusieurs rendez-vous. Deux rendez-vous ont été effectué en binôme avec ma formatrice, puis j'ai rencontré la famille seule à deux intervalles, ainsi que deux conversations téléphoniques ont jalonnés cette situation.

L’assistante sociale qui m’a encadrée s’occupe des services Orthopédie 1, Chirurgie Ambulatoire, Chirurgie 2 et hospitalisation prévue à durée déterminée.

L'orthopédie est une spécialité chirurgicale pratiquée par un chirurgien orthopédiste. Elle concerne le traitement de toutes les affections de l'appareil locomoteur (os, articulations, muscles, tendons et nerfs). Elle comprend le traitement chirurgical des affections des membres supérieurs (épaule, coude et main), des membres inférieurs (hanche, genou et pied) et du rachis.

La chirurgie ambulatoire/ HPDD, ou chirurgie d'un jour, est un traitement de chirurgie permettant la sortie du patient le jour même de son admission dans l'établissement de soin. Elle concerne donc des patients qui ont subi une intervention chirurgicale dite « légère » telle que l’ablation de dents de sagesse.

J’ai effectué mon stage de première année au sein d’un Centre Médico-Social, en milieu rural. J’ai pu découvrir la polyvalence de secteur et mesurer la pluralité des missions d’une assistante sociale. J’ai rencontré des situations très variées avec de nombreuses problématiques sociales, économiques, familiales et relationnelles.

Mais une situation a particulièrement retenu mon attention lors d’une visite à domicile ; j’ai rencontré un homme, Monsieur X, âgé de 82 ans et vivant seul dans sa maison dans des conditions difficiles.

            Dans un premier temps, je présenterai la situation observée et mon questionnement. Puis, afin d’apporter un éclairage à cette situation, j’aborderai plusieurs concepts théoriques liés au vieillissement, en développant notamment les aspects déficitaires du vieillissement.

J’ai effectué mon stage d’observation de première année d’assistante de service social au Centre Hospitalier * , et plus particulièrement au sein du Pôle de Gérontopsychiatrie. Au cours de ce stage de trois mois, j’ai pu m’intéresser à de multiples aspects du métier d’assistant de service social. Plus largement, il m’a aidé à appréhender ce qu’était concrètement le rôle d’un assistant de service social au sein d’un service hospitalier, et cette expérience, en plus de m’apporter beaucoup sur le plan humain, m’a permis de confirmer mon orientation professionnelle.  Au-delà d’enrichir mes connaissances théoriques, ce stage m’a fait comprendre dans quelle mesure je me retrouvais dans ce métier et les raisons pour lesquelles je me suis lancée dans cette formation.

Dans un premier temps, il apparaît comme nécessaire, de part sa complexité, de resituer le CH * dans son contexte institutionnel. Ensuite nous essaierons de cibler le public pris en charge au sein des deux unités de gérontopsychiatrie où j’ai effectué mon stage, ainsi que des politiques sociales mises en œuvre. Enfin, nous nous attacherons plus aux missions propres de l’assistant de service social au sein d’une unité d’hospitalisation psychiatrique, en insistant sur son rôle primordial d’interface entre l’équipe et l’extérieur, ainsi que sur l’importance du travail en partenariat, du positionnement professionnel de l’assistant de service social et des enjeux qui en résultent.

            Le travail social est constamment relié au terme d'éthique, voire de déontologie. Mais que ce cache sous ces termes? Qu'elle portée a l'éthique vis à vis des lois? Peut elle être en contradiction avec les lois sociales ou les normes de notre société? Comment cela se manifeste concrètement dans l'activité de l'assistant de service social?

            Ce dossier va permettre de réfléchir sur ce qu'est le questionnement éthique et d'y apporter un axe de compréhension. Pour cela, je vais présenter une situation concrète évoquée durant mon stage pour amorcer une réflexion sur l'éthique et les conflits qu'elle peut générer, lorsqu'elle est confrontée au cadre légal de la profession, et comment cela m'a permis d'évoluer dans ma formation. A fin de mener au mieux cette réflexion, je vais commencer par faire un point sur les  termes et concepts liés à l’éthique et au travail social, ainsi que sur la législation en vigueur.

Mon premier voyage dans le monde du social a été pour moi un épanouissement et une découverte inattendue. J’ai effectué mon stage à l’association Alzheimer C. d. auprès d’une assistante sociale. J’y ai découvert des méthodes de travail particulières et une ambiance chaleureuse. Ces trois mois ont été pour moi tout d’abord un émerveillement car j’avais envie de découvrir, et une soif d’apprendre, puis petit à petit une prise de contact par rapport à la réalité car les familles que nous recevions nous faisaient partager leurs peines, leurs souffrances, leurs déceptions mais aussi leurs espoirs et leurs joies. L’assistante sociale m’a tout de suite montré comment me nourrir des témoignages des familles pour augmenter mes connaissances sur la maladie et pouvoir les faire partager à d’autres.

Chaque personne nous enrichissait par ces expériences, par la manière d’aborder le malade et par l’amour et l’attention qu’elle lui portait. Même les situations les plus complexes (conflits, maltraitances…) et les plus touchantes (problèmes financiers, problèmes de santé…) nous apportaient des manières de faire, de réfléchir pour les solutionner ensemble. Ce stage a été très douloureux car nous étions plongés dans la perte inévitable des facultés humaines et cela donnait un aperçu de la vieillesse.

Mon stage se déroula du 3 janvier 2005 au 5 février 2005 à l’Association Baptiste pour l’Entraide et la Jeunesse (l’A.B.E.J.) de Lille. Cette association fut créée dans les années 80 pour pallier aux différentes pauvretés vues précédemment. Dans un premier temps, on s’attardera sur les missions de l’Abej au niveau national. Dans un deuxième temps, on mettra en exergue l’Abej sur la métropole lilloise et on parlera essentiellement de l’Abej Solidarités, mon lieu de stage. Enfin, on s’attardera sur mes ressentis à partir de cette expérience.

Dans le cadre de la préparation du diplôme d’état d’assistant de service social, j’ai effectué mon stage d’observation au sein du service social du syndicat interhospitalier de J. sur O. dans le Nord de l’E. du 06 mars au 07 avril 2006. Ce premier stage avait pour objectif de me donner une connaissance concrète du métier d’assistant de service social et de la relation à l’usager tout en étant capable de me repérer dans l’institution d’accueil, en connaître le cadre et les misions et notamment savoir appréhender les missions du service social et ses moyens. Je devais également pouvoir recueillir des éléments précis et documentés sur les populations utilisatrices du service social, observer et participer à l’action du formateur terrain. Ce stage avait aussi pour but de confirmer mon choix professionnel.

J’ai été très touchée par une personne arrivant à l’Abej Solidarités. Cette personne était accompagnée par un autre sans domicile fixe. Il tremblait, pleurait n’arrivait pas à tenir sur ses jambes comme s’il avait vécu un traumatisme. La personne qui l’accompagnait, le soutenait. Ce dernier n’avait pas de chaussures. La première chose à faire était de l’asseoir sur une chaise. Ensuite, un médecin est venu le chercher. Comment une personne d’une trentaine d’années pouvait être dans un tel état ? Quel était son parcours pour arriver à l’Abej ? A cet instant, je reconnais avoir eu de la pitié mais aussi de l’empathie pour cet homme…

Mon stage s'est déroulé du 4 décembre 2006 au 18 mai 2007 interrompu par trois semaines de regroupement à l'IRTS ainsi que de trois périodes de vacances. Ce stage constitue une phase importante dans la formation, celui-ci s'est centré sur l'apprentissage de la pratique professionnelle par la prise de responsabilités et sur la construction d'un positionnement professionnelle amenant à une certaine maîtrise de l'intervention professionnelle. Une préparation à la mise en stage a été prévue. J'ai élaboré un projet de stage qui m'a permis de me préparer dans une dynamique d'apprentissage et de proposer une réflexion sur mes objectifs du stage. Dans un premier temps, j'ai observé le travail de mes référentes, de l'équipe du CMS, du travail en partenariat, de l'environnement et du cadre institutionnel .Par la suite, j’ai pu effectuer mes premiers entretiens visant à une prise en charge des situations d’usagers.

J’ai effectué mon stage de seconde année de formation d’assistante de service social dans le cadre d’un « Parcours de l’enfant en difficulté» se déroulant en deux étapes : tout d’abord dans un Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique (ITEP) et ensuite au sein d’un service médico-social scolaire en élémentaire. Ce stage a pour fil rouge les champs de l’enfance et du handicap mais aussi la relation professionnels/parents. Au début de mon stage, ces derniers n’étaient encore dans mon esprit que des tuteurs légaux aux contours flous, ayant un rôle prédéfini dans l’éducation des enfants dans laquelle ils pouvaient parfois se sentir dépassés (notamment chez les enfants en situation de handicap).

Mais au fil des semaines, j’ai pris conscience que bien au-delà des stéréotypes et des représentations, ils étaient des individus sociologiquement, psychologiquement, institutionnellement et juridiquement définis. La place des parents, leur rapport avec les professionnels, leur rôle dans l’accompagnement des enfants…Autant de choses que j’ai pu explorer et qui m’ont questionnée durant ce stage.

La situation qui va suivre s’est déroulée au cours du stage de deuxième année qui a eu lieu de novembre 2006 à mai 2007 dans un centre hospitalier. L’assistante de service social intervient sur ce centre, à mi-temps sur les urgences et à mi-temps sur les services de chirurgie traumatologie, viscérale, ophtalmologie et de réanimation polyvalente. Les assistants de service social ont pour mission de conseiller, d'orienter et de soutenir les personnes accueillies et leurs familles, de les aider dans leurs démarches et d'informer les services dont ils relèvent pour l'instruction d'une mesure d'action sociale.

Lors de mon stage de 3ème année, j’ai pu découvrir un milieu spécialisé, soit le service social en Centre Hospitalier. J’ai effectué mon stage plus précisément au service de psychiatrie adulte. Au cours de ce rapport je commencerai par vous présenter l’administration hospitalière pour vous décrire ensuite les lieux d’intervention de l’assistante de service social. Dans une deuxième partie, j’énoncerai les missions spécifiques de l’assistante de service social en service de psychiatrie ainsi que le type de population rencontré puis les problématiques. Une troisième partie sera consacrée au partenariat puis je terminerai par une perception personnelle de mon stage.

Le conseil général est l’institution en charge des affaires du département. C’est une collectivité territoriale. L’essentiel de ses compétences résulte des lois de décentralisation de 1982 et 1983. Le conseil général est administré par une assemblée de personnes élues au suffrage universel direct : ses conseillers généraux et son président (Pierre Maille pour le Finistère). Ils décident de la politique du département. Le Finistère est divisé en 8 territoires d’action sociale. Le territoire d’Audierne-Douarnenez-Pont-L’Abbé est dirigé par : un responsable de territoire, 2 responsables d’équipe, un délégué thématique Insertion-Action sociale, un délégué thématique Personnes âgées-Personnes handicapées et un délégué thématique santé. Dans tout le département sont répartis 16 CDAS et leurs antennes.

J’effectue mon stage de deuxième année dans un Service Social Départemental (SSD), au sein d’une Circonscription d’Action Sociale (CAS) de la région Parisienne, dans le cadre d'une convention passée entre le Conseil Général (CG) et mon école. L'objectif étant de permettre aux stagiaires en formation d’appréhender la polyvalence, sur un cycle de deux années. Le SSD où se déroule mon stage, s’organise en pôles d’intervention. Je travaille auprès d’une Assistante de Service Social (ASS) intervenant sur le pôle « budget / logement ». En effet, elle est amenée à accompagner des personnes en situation de surendettement, d’expulsion locative, ou encore de recherche d’hébergement.

Connexion

Assistant de service social

Abonnement

Recherche