LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Autre

Etude de cas clinique

Afficher :
Au sein de la structure où nous sommes intervenues, les objectifs visés par la monitrice, par ces évolutions de séances n’étaient pas appropriés à Marie, puisqu’elle était la seule jeune fille atteinte d’autisme. Marie a essayé d’effectuer se qui lui était demandé cependant avec beaucoup de difficultés rencontrées .C’est pour cela que nous allons voir dans un premier temps des simplifications de la séance établit, puis ensuite les objectifs visés par Marie ainsi que les adaptations faites pour elle.
Nous sommes en présence d’un adolescent de 17 ans. Il est répondant volontaire, montre à l’issu de l’IGT une bonne compréhension générale et semble ne pas mentir. Celui-ci présente une dynamique de consommation régulière et excessive depuis plus de deux ans et est généralement dans l’abus (alcool : en fin de semaine 8 bières en moyenne, cannabis : 3.5g à 14g/jour, speed : jusqu’à 25co/jour, ecstasy : jusqu’à 15co/jour, consommation occasionnelle de cocaïne). Il a connu deux mois d’abstinence, mais retour à la consommation depuis trois mois. Il dit consommer pour oublier, se sentir mieux dans sa peau et le stimuler pour travailler.

Connexion

Abonnement

Recherche