LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Rapport de stage

Afficher :
Au cours de ce stage à responsabilité, j’ai pu être encadrée et soutenue par ma référente de site qualifiant, éducatrice spécialisée de formation, ainsi que par l’ensemble de l’équipe éducative. Après avoir effectué mon stage de deuxième année au sein d’un service social du personnel, j’ai décidé d’affiner mon projet de professionnalisation en recentrant mon projet sur l’intervention sociale auprès en directions des jeunes en difficultés. Je me suis alors dirigée vers les Clubs de Prévention Spécialisée, il est vrai que je ne connaissais pas avant mon entrée en formation mais en m’intéressant aux missions de ces structures, j’ai pu découvrir une autre approche du travail social qui consiste à en un repérage précoce des facteurs d’exclusion, des comportements à risque des jeunes mais aussi de leur famille auquel s’ajoute un travail de proximité sur territoire.
Le multi-accueil de Port Boyer, où je suis actuellement en stage, propose plusieurs types d’accueil. Certains enfants ne viennent que quelques heures par semaine et d’autres beaucoup plus, jusqu’à plusieurs journées par semaine. C’est sur ces enfants que je me suis centrée pour le choix de mon travail de monographie. Mon regard s’est porté plus spécifiquement sur Lucas. Je l’ai trouvé grand en taille par rapport à son âge (33mois) et prend souvent les jeux des autres enfants. Mon observation s’est alors précisée sur cet enfant.
Ma formation au sein de l’IFEN m’a conduit à effectuer lors de cette 1ère année un stage de découverte au sein de la structure « Château Joly ». Ainsi, j’ai choisi pour ce 1er stage une Maison d’Enfants à Caractère Social (MECS) afin de cibler au mieux les fonctions et rôles de l’Educateur Spécialisé auprès des enfants et adolescents accompagnés, en internat, dans le cadre de la protection de l’enfance. En effet, je souhaitais grâce à ce stage m’investir auprès de ce public dans une relation éducative « de confiance » sans pour autant tomber dans une relation qui serait trop fusionnelle pour mener à bien le projet de chacun au sein d’un établissement.
L’accueil de l’enfant et de sa famille : Les parents sont les premiers éducateurs de leur enfant. Ce sont eux qui posent les choix pédagogiques : faire garder leur enfant dans une crèche en est un. Le but ici est de créer avec les parents une collaboration éducative autour de leur enfant. Cette collaboration est sollicitée d’emblée lors de la familiarisation. L’accueil du matin et du soir permet de rendre cette collaboration quotidienne.
Pourquoi les maisons de jeunes ? A mes yeux, les MJ sont des endroits riches permettant l’élaboration de projets à plus ou moins grandes échelles, le but avoué étant d’impliquer au maximum les jeunes dans les différentes phases d’organisation de ces derniers. Ici la place de l’éducation est moins classique que dans les internats qui ont été mon lieu de stage précédent, dans les MJ les jeunes vont et viennent comme bon leur semble et ne sont quelque part tenus que par des obligations « morales » lorsqu’ils proposent leur participation à un évènement ou une activité. L’objectif des MJ est de responsabiliser les jeunes en vue d’en faire des citoyens réfléchis et critiques dans une société qui se veut de plus en plus complexe et sans doute angoissante pour certains jeunes.
Commençons donc avec les motivations. J’ai tout simplement choisis ce type de stage (à savoir les internats) car c’est dans ce milieu que je compte faire carrière. Les internats sont, à mes yeux, un endroit tout à fait propice à l’échange, à l’apprentissage et à l’éducation des adolescents, les éducateurs accompagnent vraiment chaque enfant dans les différentes étapes de leur quotidien. La préoccupation majeure de l’équipe éducative est, bien entendu, la réussite scolaire mais les objectifs ne se limitent pas à cela. Il s’agit également de veiller à ce que l’enfant puisse s’épanouir dans un groupe autre que la famille, de lui faire prendre conscience de ce que cela engendre (responsabilités, respect de chacun, etc…) ainsi que de veiller à son épanouissement au travers des différentes activités ludiques, sportives et culturelles.
Lors de mon stage à l'association de Prévention Spécialisée de Bègles, j'ai pu constater lors des réunions d'analyse de la pratique de l'équipe et de situations personnelles menées par un psychanalyste l'omniprésence d'un concept, psychanalytique évidemment. Il concerne l'objet de jouissance et l'objet de désir.
Pour mon premier stage de découverte je souhaitais donc redécouvrir ce public, non plus dans le contexte des séjours de vacances mais dans son lieu de vie, dans son quotidien, auprès des professionnels qui en assurent le suivi éducatif. J’allais donc travailler auprès de ce public, non plus en temps qu’animatrice, mais en tant qu’éducatrice spécialisée, et ainsi pouvoir me questionner sur le quotidien de ces personnes en institution. Comment la personne se comporte t’elle chez elle, sur son lieu de vie ? De quoi est fait son quotidien et comment est il géré par l’équipe éducative pour répondre au mieux aux besoins de la personne ?
Mon stage s’est déroulé au sein d’une structure qui fonctionne très différemment de ce que j’ai pu observer jusqu'à aujourd’hui. L’association Les Trois Pins est implantée dans le quartier de Valdegour depuis 1973, elle est financée par le Conseil Général du Gard dans le cadre de sa mission de Protection de L’Enfance, au titre de la prévention spécialisée. Du point de vue historique, la Prévention Spécialisée est une démarche engagée qui trouve son origine dans des initiatives militantes à la moitié du siècle dernier.
Au sein du SAFT, l’assistante sociale et l’éducateur spécialisé exécutent le même travail. Les actions socio-éducatives se rassemblent autour de trois composantes. La première correspond à un travail de réflexion en équipe pluridisciplinaire (réunion clinique, réunion institutionnelle,…) La seconde se compose d’entretiens diverses (patients, unités d’accueil, familles naturelles, institutions,…) Enfin, l’équipe socio-éducative gère l’organisation et l’information des prises en charges du patient (transports, accueil temporaires, stages effectués par les patients,…).
Le travailleur social sera amené, par le biais de son métier, à exercer avec divers publics, et dans différentes structures. Pour ce faire, il sera poussé, avant chaque stage ou chaque emploi, à se renseigner sur le cadre de travail, et donc sur les usagers qu’il côtoiera, afin de s’intégrer au mieux au mode de fonctionnement de l’établissement, de son projet éducatif, des personnes qui le fréquentent, ainsi qu’à l’équipe pluriprofessionnelle déjà présente et active.
Le foyer fonctionne en permanence toute l’année. _Par rapport aux possibilités de chacun, les usagers doivent participer autant qu’ils le peuvent à la vie et au fonctionnement du foyer, pour les amener à développer la prise d’initiative, d’assumer un minimum de responsabilités en s’engageant personnellement. Certains usagers, surtout de la maison A-t-on besoin d’être poussés et encouragés pour participer à des activités. J’ai voulu, une après-midi, lancer une partie de Monopoli avec les usagers de la maison A. Il fallait mettre beaucoup de bonne volonté pour les motiver à participer, ces derniers préférant rester dans leur chambre, isolés, à écouter de la musique. Pourtant, ces activités, même courtes, sont très importantes pour eux, pour leur évolution dans les rapports sociaux, pour encourager leur autonomie et une réinsertion sociale progressive.
J'ai effectué mon stage de première année d'éducateur spécialisé à la Maison d'accueil spécialisé Bellevue, institut qui reçoit principalement des personnes atteintes d'une infirmité motrice cérébrale. Les résidents sont des personnes handicapées physique sans atténuation de leurs facultés intellectuelle. La M.A.S. accueille des internes (42) et des externes (17). Des ateliers sont organisés la journée. Pour vivre à Bellevue, le résident doit faire une demande écrite (ce qui correspond à un réel désir de choix de vie). Le projet institutionnel est synthétisé à travers un « pari », qui correspond à une logique de prise en charge et d'autonomisation de la personne.
Dés ma première visite à la villa d’internat, j’ai remarqué T. Alors que tous les autres m’ont saluée et ont continué à vaquer à leurs activités, T. a tout arrêté et nous a suivi (Philippe, mon éducateur référent, et moi) dans la visite de la villa. C’est le genre de jeune qui « agrippe » très vite l’adulte, en particulier s’il est nouveau. J’ai rapidement fait le lien avec le cours sur les enfants abandonniques, sans pour autant me borner à mes premières impressions.
D’abord un parcours professionnel atypique, diversifié, riche. Et puis la formation ; le stage celui qui vient apposer le sceau sur les fondations de la motivation à faire ce métier impossible. Le stage qui permet la rencontre avec les personnes qui vivent dans une MAS (maison d’accueil spécialisée), je dirai, maison qui accueille des personnes spéciales.
Les difficultés des personnes accompagnées se sont aggravées. Les troubles de la personnalité et du comportement, les addictions sévères, la maladie mentale sont des problématiques de plus en plus fréquentes. L’évolution de la société qui tend à être de plus en plus exigeante sur les conditions d’intégration et d’insertion dans la société et dans le monde du travail favorise l’exclusion ou fragilise des personnes présentant des troubles psychologiques. Saül Karsz nous rappelle que « les raisons économiques, politiques, idéologiques ne sont pas les seules raisons de l’exclusion.
L’une des questions qui se pose au quotidien pour l’équipe pluridisciplinaire est celle de la scolarisation. En effet, il existe au sein de la structure une école adaptée qui prend en charge les enfants jusqu’en classe de CM2, avec des classes de niveau. Pour les autres, la scolarisation se fait à l’extérieur, et pour la plupart à l’école du village à temps complet ou à temps partiel. La question récurrente est donc celle du choix de la scolarité en fonction des besoins et des potentialités des enfants dans le but de choisir la meilleure solution.
J’effectue mon premier stage court de la formation d’éducateur spécialisé au sein de l’Institut Médico-Educatif « Clairejoie » qui accueille des enfants déficients intellectuels moyens ou profonds, âgés de 6 à 20 ans. Ayant effectué des remplacements dans un Foyer de Vie auprès d’adultes handicapés mentaux pendant un an, j’ai souhaité approfondir mes connaissances et mes compétences dans le secteur du handicap. En effectuant mon stage à l’IME, j’espérais également bénéficier de points de comparaison pour évaluer les différences entre la prise en charge d’adultes et celle d’enfants. Ceci afin de répondre aux questions que j’ai pu me poser lors de mes remplacements et d’approfondir ma réflexion sur le sujet du handicap.
J’ai choisi d’effectuer mon deuxième stage de découverte au Réseau Educatif pour l’Insertion Sociale de Carhaix. Au travers de ce rapport, j’aborderai dans un premier temps le cadre institutionnel relatif à ce service, de même que la composition de l’équipe ainsi que la manière dont j’ai pu m’y insérer. Puis je tenterai d’exposer la façon dont j’ai pu m’impliquer dans ce service et notamment les difficultés que j’ai pu y rencontrer. Enfin, m’interrogeant sur la question de la « juste distance » dans la relation éducative, je souhaite exposer mon analyse au regard de mes diverses interventions auprès du public.
Les soignants commencent la journée par un temps de transmission suivi de l'accompagnement des patients à la toilette. L'intervention des professionnels va de la simple présence à l'assistance plus grande. Les patients ne sont pas obligés de prendre une douche. Ce début de journée est très important car il a une incidence sur le déroulement de la journée et l'ambiance du service. L'accompagnement à la toilette permet d'apprendre à connaître le patient : ses capacités, ses difficultés, et de respecter son fonctionnement. C'est un moment relationnel fort de part son aspect répétitif (tous les matins, voire tous les soirs pour certains). En effet, c'est une situation duelle et un moment où le service est plutôt calme.

Abonnement

Connexion

Recherche