LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Aide médico-psychologique

L'aide médico-psychologique (AMP) ou accompagnant éducatif et social ( AES) intervient auprès de personnes jeunes ou adultes ayant un handicap physique ou mental important. Il peut s'occuper de personnes âgées dépendantes. Il les accompagne dans tous les actes de la vie quotidienne.

Etude de cas clinique Aide médico-psychologique

Afficher:

La situation de cet enfant m’a beaucoup interpellé.  Je voudrais apprendre et voir comment L’AMP peut amener cet enfant à prendre gout à la vie malgré la lourdeur de sa maladie.

Présentation du patient

Mademoiselle P a un retard moteur et mental importants depuis sa naissance elle souffre de l’IMOC (infirme moteur d’origine cérébrale).  Elle vit dans sa famille auprès des ses parents et de sa sœur.  En arrivant elle était accompagnée par ses parents.  Elle n’a manifesté aucune angoisse ni tristesse lors de la séparation.

Elle a été présentée comme un enfant qui savait ce qu’elle voulait.  Toutefois dés que sa maman arrivait elle se plaignait et pleurait ; son comportement est différent lors de la présence de son père.

Mademoiselle P est aussi tétraplégique et présente une épilepsie stabilisée.  Elle est hypertonique  de membres supérieurs et inférieurs.  Son buste continu a vibré. Elle est sous traitement de la toxine botulique.

Léa est née le 15 juin 1998. Elle est la 5éme enfant de la fratrie. Ses frères et sœurs sont déjà placés. Sa mère, toxicomane, se retrouve sans logement, en errance avec son bébé dont elle n’est pas capable de s’occuper. Son père, ne peut assurer seul la prise en charge. Une O.P.P. est prononcée le 25 janvier 1999 et Léa est accueillie à la Pouponnière. Le 28 juillet 1999, Léa est confiée pour deux ans à la Direction Solidarité Gironde. Le placement a été renouvelé et le dernier Jugement en Assistance Educative a été prononcé le 29 mai 2002 pour deux ans. Des visites ont eu lieu régulièrement qui réunissent les cinq enfants et les parents. Sofia naîtra le 23 novembre 2001 et sera également placée en Famille d’accueil.

Virginie présente un tableau de déficience intellectuelle sévère. Elle a peu de langage (quelques mots phrases), se nomme à la 3ème personne ou tout du moins n'utilise pas le "je" mais le "moi" à la fin de chaque phrase. Elle a beaucoup de charisme car d'humeur joyeuse, elle participe de façon active aux ambiances et possède une bonne compréhension des situations. Cependant Virginie est capable de colères face à la frustration. Son autonomie dans les actes de la vie quotidienne est compromise par de nombreuses difficultés.

Elle a un mauvais schéma corporel, et son repérage dans le temps et l'espace est défectueux. Elle doit être accompagnée de façon très proche par les éducateurs. Par rapport à sa chambre, celle-ci l'a très bien investie, personnalisée mais elle a des difficultés pour l'entretenir. Nous devons la guider pour faire son lit et lui indiquer lorsque ses draps sont sales. Virginie apprécie qu'on lui donne notre avis sur son apparence physique (tenue vestimentaire) sinon elle nous le demande.

Mon stage se déroule dans un foyer de vie pour adultes handicapés. Il accueille des personnes n’ayant pas ou plus de capacités à travailler dans les ESAT. (Établissement et service d’aide par le travail.) Beaucoup d’appréhension car peu de connaissances sur la trisomie, l‘autisme, les déficiences intellectuelles et les psychoses en dehors de mes cours de l’Ites. Je n’avais pour seule expérience la personne âgée.

Je suis en formation d’Aide Médico-Psychologique (AMP) et je travaille en alternance comme Auxiliaire de vie (AS) en poste de nuit dans un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Dépendantes (EHPAD) et ce depuis cinq ans. Cet établissement à reçu l’agrément de la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) et peut accueillir 95 résidents, personnes valides, semi-valides et dépendantes.

Dans le cadre de ma formation, il m'est demandé de réaliser une étude de cas. Cela consiste à suivre une personne sur une période de six mois en décrivant notre implication auprès d'elle et au sein de l'équipe dans son projet individuel. Le projet individuel d'une personne est l'outil de travail de l'équipe, il définit des objectifs de travail afin d'accompagner la personne au mieux dans son quotidien et dans son futur.

Je vais vous présenter la résidente que j'ai choisi pour mon micro projet. Elle s'appelle Madame I. et est âgée de 97 ans. Elle est de taille moyenne et mince. Ses yeux sont verts, sont visage est plutôt ovale et peu ridé, son teint est légèrement jaune avec quelques tâches de vieillesse. Ses cheveux sont blancs. Elle porte des lunettes et deux appareils auditifs.

Madame I. est veuve et mère de neuf enfants à de nombreux petits enfants et arrières petits enfants. Dans sa jeunesse, elle s'occupait de patronage, de catéchisme. Elle prenait aussi des cours de dessin et de piano. Elle se disait « naturellement paresseuse » (je reprends son expression) car elle ne travaillait pas ses cours de musique.

Beaucoup d’appréhension au départ car peu de connaissances sur les psychoses. Je n’avais que pour seule expérience la personne âgée. Au début j’ai beaucoup observé les résidents et communiqué avec eux, participé aux réunions d’équipes, aux bilans cliniques des résidents ce qui m’a fait mieux comprendre leur pathologies.

J’ai observé les professionnels dans la relation avec ces résidents. J’ai été interpellée par le comportement d’un patient que je vais prénommer A. pour garder l’anonymat et j’ai donc souhaité évoqué le cas de ce résident

J’ai choisi de vous parler de Stella qui fut ma référée pendant une année, celle avec qui j’ai pu développer une certaine confiance et que j’ai pu approcher autrement que pour sa toilette. En effet, S. présentait un goût prononcé pour l’eau mais problème, il existe dans son parcours une angoisse « à la masse d’eau ».

L’équipe éducative prend du temps dans les projets de Mr K car c’est pour lui une première institutionnalisation et il faut qu’il puisse retrouver confiance en lui (en le gratifiant, en prenant soin de son image, en l’accompagnant au quotidien, personnalisant son espace personnel mais aussi en le considérant comme un adulte... Il a besoin d’être accompagné, stimulé pour certains actes de la vie quotidienne.

L'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) a pour objectif d’accueillir , d'accompagner et de prendre soin des personnes dans le respect de leur autonomie.

L'établissement peut accueillir 80 résidents âgés d'au moins 60 ans ( ou moins de 60 ans sur dérogation).

J'effectue mon premier stage au sein de l'unité psycho-gériatrique (UPG), cette unité accueille 15 personnes de plus de 65 ans atteintes de démence de type Alzheimer ( Atteinte progressive et invalidante de la mémoire et des fonctions d'apprentissage. Apparition d'une atrophie cérébrale par déficit en neurotransmetteur.) 

L'équipe est composée d'aides-soignants, de deux aides médico-psychologiques et d'un assistant de service logistique ( ASL). Ils interviennent de 6h30 à 20h45. L'aide à la toilette des résidents s'effectue le matin, l’après-midi est consacré aux activités. D'autres aides soignants interviennent  de nuit de 20h45 à 6h30.

Connexion

Abonnement

Recherche

AMP / Accompagnant éducatif et social



Derniers Docs AMP

Les plus vus - AMP

Les plus téléchargés - AMP