LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Technicien en intervention sociale et familiale

Le technicien de l'intervention sociale et familiale (TISF) vient en aide aux familles, aux personnes âgées, aux personnes handicapées ou en situation d'exclusion qui rencontrent des difficultés.

Maternité adolescente

Maternité adolescente

Préambule : Mythe Oedipien et concepts psychanalytiques. Sophocle a condensé les différentes versions du mythe. L’oracle de Delphes ayant prédit à Laïos, roi de Thèbes, que son fils, Œdipe, serait son meurtrier et l’amant de sa mère, Jocaste, il le fit abandonner sur le mont Cythéron. L’enfant fut recueilli par des bergers et élevé par le roi de Corinthe. Adulte, il se rendit à Delphes pour consulter l’oracle sur le mystère de sa naissance et eut, en chemin, une altercation avec un voyageur qui n’était autre que Laïos, son père. Il le tua et, arrivé aux portes de Thèbes, il trouva la solution à l’énigme posée par le Sphinx et, en récompense, devint roi et épousa donc la veuve de Laïos, Jocaste, dont il eut une fille, Antigone, et deux fils, Etéocle et Polynice. Lorsque la vérité lui fut révélée par le devin Tirésias, il se creva les yeux et partit finir ses jours à Colonne, tandis que Jocaste se pendait. Freud reprend le mythe et développe la thèse selon laquelle ce qu’Œdipe a fait, sans le savoir, l’enfant cherche à le réaliser sans le pouvoir réellement. Il décrit la structure oedipienne comme l’ensemble des sentiments amoureux et hostiles que chaque enfant éprouve à l’égard du couple parental. L’attirance pour l’un des parents s’accompagne du désir de prendre la place de l’autre en s’identifiant à lui. Dans la situation oedipienne positive, l’attachement au parent du sexe opposé s’accompagne d’une identification au parent du même sexe. Si la résolution du complexe d’Œdipe est liée, chez le garçon, à la menace, réelle ou imaginaire, que son désir sexuel fait peser sur son pénis, en revanche, pour la fillette, l’absence de pénis fait de la castration non pas une menace possible, mais une réalité amère. La fillette reste donc d’autant plus volontiers fixée à son père que celui-ci est muni de ce pénis qui lui manque et peut le lui donner sous la forme d’un enfant (valeur compensatoire). Ce fantasme quasi-constant chez la fillette de recevoir un enfant du père reste inconsciemment actif et la première grossesse vient ainsi souvent satisfaire un souhait infantile et résoudre l’incomplétude initiale. Le souhait inconscient d’avoir un enfant dans des conditions qui excluent l’homme demeure, de façon latente, dans le psychisme profond de ces jeunes filles. Il conduit alors, bien souvent, à une grossesse dont le géniteur fantasmatique est leur propre père et le géniteur réel, substitut du père momentanément, est désinvesti et abandonné dès que le désir a été assouvi. Si les conditions éducatives ont été insatisfaisantes pendant l’enfance (une mère qui présente des frustrations excessives et, corrélativement, un père peu capable de prendre le relais de celle-ci), la fillette aura vécu des blessures narcissiques si fortes qu’elles cherchera, à l’adolescence, des compensations et des réassurances. Son besoin d’amour narcissique sera si vital qu’il poussera l’adolescente à une quête anxieuse et permanente d’un homme qui se soucierait d’elle. Cette quête est alors menée dans un état d’anxiété tel, qu’il ne permet pas à la jeune fille de prendre le temps de la réflexion nécessaire. L’impulsivité et la précipitation accompagnent cette conduite compensatoire qui mène souvent à une grossesse illégitime. Le besoin de reconnaissance narcissique, qui pousse à l’acte sexuel comme représentant illusoire de l’amour, ne permet pas de choisir un partenaire sexuellement et son moi, trop fragile, ne peut assumer la contraception de façon régulière. Le désir inconscient de grossesse vient souvent accroître cette faiblesse du moi, ce qui l’empêche d’accéder à une contraception réussie. Elle rencontre, par hasard, le géniteur et il a souvent disparu avant l’annonce de la grossesse. Elle ne reconnaît que rarement sa responsabilité et se considère plutôt comme une victime innocente de l’égoïsme masculin. Écrit réalisé par ND, psychologue du S

Catégorie: ISIC Technicien en intervention sociale et familiale
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 25-06-2021
Historique du document:

0

Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Étude de cas d'un adolescent placé en foyer
Étude de cas d'un adolescent placé en foyer
Lorsque je suis arrivé dans l’Institution, Cédric est le jeune homme qui m’a le plus interpellé, de part son comportement qui me paraissait incohérent. J’ai donc voulu mieux le connaître, d’autant plus que les autres membres de l’équipe insistaient sur leurs propres difficultés à le comprendre. Je dois dire que cela n’a pas été chose aisée, du fait d’un dossier quasiment vide, d’informations médicales inexistantes et plus généralement d’une problématique assez complexe. J’ai pu néanmoins, grâce à l’aide de certains collègues et de ma propre observation, regrouper un certain nombre d’informations dont voici la synthèse.
Automutilations et affects
Automutilations et affects
Lors de mes deux stages de première et deuxième année de formation, je me suis heurtée plusieurs fois à la douleur, la souffrance des personnes handicapées et particulièrement dépendantes (adultes polyhandicapés vieillissants et enfants autistes). J’effectue mon second stage au sein d’un Institut-Médico-Educatif (IME). Cet IME est composé de deux unités : Une Unité d’Education Générale (UEG) accueillant des enfants de 3 à 13 ans, déficients mentaux. Une Unité d’Education et de Soins (UES) accueillant des enfants déficients mentaux moyens ou profonds, associé à des troubles autistiques, et des enfants autistes de 6 à 13 ans. Cette dernière unité est composée de quatre groupes de cinq enfants et de deux éducateurs. J’effectue donc mon stage dans l’UES. Parmi ces vingt enfants, huit s’automutilent. Cette auto agression se présente sous différentes formes : Se mordre la main, se gifler, se taper, se griffer, se cogner la tête contre les murs, se pincer… Pas un jour ne se passe sans que je sois amenée à rencontrer cet acte physique. Malgré le recul, l’analyse de leurs comportement, je ne peux pas m’empêcher de penser qu’ils ont mal et de ressentir leur douleur : « J’ai mal pour eux ». Cette situation est d’autant difficile que je ne comprends pas les raisons de leurs actes.
Etude de situation éducative dans un IME
Etude de situation éducative dans un IME
J'ai choisi une situation concernant Jules. Je vais le présenter, puis expliquer les différentes étapes de cette situation. J'analyserai ensuite les faits et les enjeux de ce moment. Enfin, il me faudra trouver des réponses et des actions éducatives à mettre en place face à cette situation. Si mes actions ne fonctionnent pas, je pourrai en conclure que l'apprentissage des couleurs ne fonctionne pas de cette manière chez Jules. Peut-être qu'il ne parviendra jamais à actualiser ses connaissances, ainsi, il faudra le solliciter avec une approche différente. En parallèle à cette situation et à l'analyse que j'en ai tirée, j'ai compris qu'il existait différents procédés pour réagir ou opérer en fonction de chaque jeune dans dissemblables situations. Je serai maintenant minutieuse et exigeante sur ma manière d'appréhender les actions éducatives avec les jeunes. Je tiens à montrer l'importance du travail en équipe pour cet écrit. En effet, j'ai pu solliciter la chef de service et l'enseignante de Jules qui ont accepté de m'aider. J'ai pu aussi interpeller la psychomotricienne qui suit Jules. Elle m'a apporté quelques informations grâce au dossier de Jules concernant la psychomotricité. L'une des caractéristiques socio-affective de la déficience est la fragilité de l'estime de soi. Il faut donc que j'apprenne à travailler avec Jules en mettant au cœur de mon intervention : la valorisation. Notre travail n'est pas de mettre en avant les incapacités, mais de mettre en éveil les compétences.
La notion d'espace-temps et la vie quotidienne
La notion d'espace-temps et la vie quotidienne
Dans une première partie, je vais expliquer ce qu'est la boisson chaude à la Halte, illustrant mon propos par des descriptions de moments vécus avec différents personnes accueillies. Puis à travers l'analyse de ses observations, je vais m'interroger sur ce qui se joue dans ce moment de vie quotidienne en étayant sur la symbolique de la boisson chaude, la relation professionnel/accueilli et l'outil que la boisson chaude peut devenir pour le moniteur éducateur. La troisième partie abordera la prise de la boisson chaude comme un espace-temps sécurisant, d'expérience et d'apprentissage et de socialisation. Enfin, je questionnerais le positionnement professionnel par rapport à ce moment de vie quotidienne, la systématisation et le don/ contre don.

Connexion

Technicien en intervention sociale et familiale

Abonnement

Recherche