LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Technicien en intervention sociale et familiale

Le technicien de l'intervention sociale et familiale (TISF) vient en aide aux familles, aux personnes âgées, aux personnes handicapées ou en situation d'exclusion qui rencontrent des difficultés.

Maternité adolescente

Maternité adolescente

Préambule : Mythe Oedipien et concepts psychanalytiques. Sophocle a condensé les différentes versions du mythe. L’oracle de Delphes ayant prédit à Laïos, roi de Thèbes, que son fils, Œdipe, serait son meurtrier et l’amant de sa mère, Jocaste, il le fit abandonner sur le mont Cythéron. L’enfant fut recueilli par des bergers et élevé par le roi de Corinthe. Adulte, il se rendit à Delphes pour consulter l’oracle sur le mystère de sa naissance et eut, en chemin, une altercation avec un voyageur qui n’était autre que Laïos, son père. Il le tua et, arrivé aux portes de Thèbes, il trouva la solution à l’énigme posée par le Sphinx et, en récompense, devint roi et épousa donc la veuve de Laïos, Jocaste, dont il eut une fille, Antigone, et deux fils, Etéocle et Polynice. Lorsque la vérité lui fut révélée par le devin Tirésias, il se creva les yeux et partit finir ses jours à Colonne, tandis que Jocaste se pendait. Freud reprend le mythe et développe la thèse selon laquelle ce qu’Œdipe a fait, sans le savoir, l’enfant cherche à le réaliser sans le pouvoir réellement. Il décrit la structure oedipienne comme l’ensemble des sentiments amoureux et hostiles que chaque enfant éprouve à l’égard du couple parental. L’attirance pour l’un des parents s’accompagne du désir de prendre la place de l’autre en s’identifiant à lui. Dans la situation oedipienne positive, l’attachement au parent du sexe opposé s’accompagne d’une identification au parent du même sexe. Si la résolution du complexe d’Œdipe est liée, chez le garçon, à la menace, réelle ou imaginaire, que son désir sexuel fait peser sur son pénis, en revanche, pour la fillette, l’absence de pénis fait de la castration non pas une menace possible, mais une réalité amère. La fillette reste donc d’autant plus volontiers fixée à son père que celui-ci est muni de ce pénis qui lui manque et peut le lui donner sous la forme d’un enfant (valeur compensatoire). Ce fantasme quasi-constant chez la fillette de recevoir un enfant du père reste inconsciemment actif et la première grossesse vient ainsi souvent satisfaire un souhait infantile et résoudre l’incomplétude initiale. Le souhait inconscient d’avoir un enfant dans des conditions qui excluent l’homme demeure, de façon latente, dans le psychisme profond de ces jeunes filles. Il conduit alors, bien souvent, à une grossesse dont le géniteur fantasmatique est leur propre père et le géniteur réel, substitut du père momentanément, est désinvesti et abandonné dès que le désir a été assouvi. Si les conditions éducatives ont été insatisfaisantes pendant l’enfance (une mère qui présente des frustrations excessives et, corrélativement, un père peu capable de prendre le relais de celle-ci), la fillette aura vécu des blessures narcissiques si fortes qu’elles cherchera, à l’adolescence, des compensations et des réassurances. Son besoin d’amour narcissique sera si vital qu’il poussera l’adolescente à une quête anxieuse et permanente d’un homme qui se soucierait d’elle. Cette quête est alors menée dans un état d’anxiété tel, qu’il ne permet pas à la jeune fille de prendre le temps de la réflexion nécessaire. L’impulsivité et la précipitation accompagnent cette conduite compensatoire qui mène souvent à une grossesse illégitime. Le besoin de reconnaissance narcissique, qui pousse à l’acte sexuel comme représentant illusoire de l’amour, ne permet pas de choisir un partenaire sexuellement et son moi, trop fragile, ne peut assumer la contraception de façon régulière. Le désir inconscient de grossesse vient souvent accroître cette faiblesse du moi, ce qui l’empêche d’accéder à une contraception réussie. Elle rencontre, par hasard, le géniteur et il a souvent disparu avant l’annonce de la grossesse. Elle ne reconnaît que rarement sa responsabilité et se considère plutôt comme une victime innocente de l’égoïsme masculin. Écrit réalisé par ND, psychologue du S

Catégorie: ISIC Technicien en intervention sociale et familiale
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 25-06-2021
Historique du document:

0

Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

L'éducateur et la loi
L'éducateur et la loi
Le terme de « loi » n’est pas à appréhender qu’au sens législatif, mais avant tout comme « une règle de comportement qui s’impose à un individu ». Une règle est un « code social » qui ne peut avoir de poids que s’il répond à un certain nombre de « normes sociales » (civilité, courtoisie, politesse, savoir-vivre), elles-mêmes soumises à des « valeurs » qui relèvent de l’éthique, de la morale. Ainsi, il incombe à l’éducateur une fonction socialisante qui commence par l’apprentissage des fondamentaux (c’est-à-dire le respect de soi et d’autrui) aux enfants, aux adolescents, voire aux adultes, dont une institution lui a confié la charge.
La notion de référence
La notion de référence
La notion de référence est assez récente, elle prend forme dans les années 60. Elle est utilisée comme un outil central dans le secteur social et médico-social. Elle a toujours été un sujet d'échanges parfois houleux entre les professionnels d'un même service peut-être parce qu'elle s'exprime, se vit sur un versant très personnel.
Rapport de stage dans un FAM
Rapport de stage dans un FAM
Ce stage de découverte a débouché sur des remplacements pendant une durée de six mois. Grâce à ces remplacements j’ai pu acquérir une expérience dans le milieu du handicap et ainsi confirmer mes motivations pour passer le concours. Et me voici en formation … Ayant déjà une expérience avec un public adulte handicapé, j’ai choisi d’effectuer mon premier stage d’une durée de dix semaines dans un Institut Médico Éducatif (IME). Je souhaitais découvrir un public d’enfant en situation de handicap. Cette expérience a été très enrichissante en termes d’accompagnement et de travail en équipe. Après mon expérience de dix semaines à l’IME, je souhaitais avoir une expérience dans un autre domaine que dans le handicap, c’est pour cela que j’ai effectué mon deuxième stage d’une durée de vingt semaines dans une Maison d’Enfants à Caractère Sociale (MECS) afin de découvrir et partager le quotidien des enfants accueillis dans ces structures et aussi de poursuivre dans le travail en équipe.

Pour ce stage, j’ai été accueillie sur un groupe composé d’enfants de 8 à 13 ans. Je souhaitais comprendre le travail effectué avec les enfants en tant que Moniteur Éducateur. Quelles était ses missions au sein d’une MECS ? Comment se rendre disponible pour des moments individuels dans un collectif ? Je me demandais comment j’allais pouvoir lier ma pratique professionnelle au projet de groupe qui découle du projet d’établissement. Comment mettre en place un projet selon les besoins des jeunes tout en respectant les valeurs de la structure ? Comment établir une relation éducative, une relation de confiance ? Comment faire que mon rôle de Moniteur Éducateur sera reconnu par les jeunes, sera légitimé ? Autant de questions auxquelles j’ai essayé de répondre en me positionnant en tant que Moniteur Éducateur. J’ai pu découvrir les lois relevant de la protection de l’enfance et les modes de placements. Et j’ai ainsi fait le choix d’écrire mon dossier DC4 sur ce stage de 20 semaines. C’est pourquoi dans ce dossier je vais vous présenter le cadre dans lequel j’ai effectué mon stage, le rôle du Moniteur éducateur dans cette structure, ainsi que mon positionnement professionnel dans la dynamique institutionnelle
Le petit d'homme
Le petit d'homme
Il est communément admis que la mère fait l'enfant : l'absence d'autonomie du petit de l'homme pas rapport aux autres espèces animales est réputée soumettre son développement aux influences extérieures. Les recherches récentes sur les interactions précoces mère/enfant, amènent à remettre en cause ce point de vue : si la mère fait l'enfant, l'enfant fait aussi la mère.

Connexion

Technicien en intervention sociale et familiale

Abonnement

Recherche



Derniers Docs Technicien en intervention sociale et familiale

Les plus vus - Technicien en intervention sociale et familiale

Les plus téléchargés - Technicien en intervention sociale et familiale