LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Moniteur-éducateur

Le moniteur-éducateur a un rôle d'animation, de prévention et d'éducation auprès de personnes en difficulté : enfants, ados, adultes ou personnes âgées. Il est le bras droit de l'éducateur spécialisé, qui détient la responsabilité d'élaborer des projets.

Le moniteur-éducateur dans tous ses états

Le moniteur-éducateur dans tous ses états

CONCLUSION: Un professionnel doit s’adapter afin de s’harmoniser au public avec lequel il travaille, mais également avec le lieu. Ce n’est pas simplement le secteur qui fait le moniteur-éducateur, mais également la place qui lui est laissée ou qu’il veut bien prendre. Pour être monitrice éducatrice, il ne faut simplement que j’ai une formation. Il faut également des recherches sur le secteur, en effet des recherches historiques, me permettent ainsi de mieux me situer en tant que professionnel. De même, pour savoir où je me place, il était important de rappeler mes deux lieux de stage. Le choix de ces stages permet d’ailleurs également de montrer ma recherche d’approfondissement du secteur : Milieu ouvert et institution. Ces deux lieux de stage m’ont ainsi permis de repérer qu’un moniteur éducateur reste le même professionnel malgré le secteur. En effet, il peut par exemple participer à l’aide aux devoirs aussi bien avec des enfants d’immigrés que des enfants déficients intellectuels. Mais ces deux expériences ont également déclencher des questionnements sur ce qui était différents suivant le secteur. Ces deux lieux paraissent tellement étrangers l’un de l’autre lorsqu’on les aborde avec un regard neuf ! Alors pour être professionnel quel que soit le secteur, nous avons des outils qui nous permettent ainsi de respecter notre identité. Ainsi, la connaissance de l’établissement et du public, nous permet de visualiser notre fonction. Cette recherche sera t-elle bien suffisante ? Elle n’est pas complètement exhaustive ! Il faudrait que je la continue afin de prendre en compte toutes mes expériences et affiner mes analyses. De nouveaux éléments remettront peut être en cause, certaines de mes phrases… Cet écrit restera certainement alors inachevé… Il me semble que je n’ai pas pu aborder la profession d’éducateur dans son ensemble et ne pourrais certainement jamais le faire. L’amplitude de cette fonction est bien trop grande pour qu’une seule personne puisse en faire le tour. Et puis, la société n’a pas fini d’évoluer… Demain, arriverons de nouvelles formes d’exclusions, où encore le travailleur social devra à nouveau s’adapter, se questionner afin de trouver des médiations appropriées. Mais cette réflexion n’est-elle pas universelle ? En effet, quel que soit le secteur, je crois qu’un professionnel doit faire preuve d’adaptabilité afin de faire convenablement son travail. Ce n’est pas simplement le moniteur-éducateur qui doit d’abord observer et évaluer afin de mener à bien sa tâche.

Catégorie: Mémoire Moniteur-éducateur
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 10-11-2021
Historique du document:

0

Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

La notion d'urgence à l'ASE
La notion d'urgence à l'ASE
Quels sens prennent les notions de protection et d’urgence dans le cas de placement en foyer d’accueil et quel est exactement le travail de l’éducateur lorsqu’il est en présence d’un placement de courte durée ? Cependant j’ai pu interroger ces notions dans le cadre de mon expérience de stagiaire au FDE. Et pour mieux les saisir, il m’a semblé important de mieux connaître le fonctionnement de l’établissement et ses missions. C’est dans une première partie que je traiterai de ce point. Dans une deuxième partie, je développerai la notion de protection telle qu’elle est définie par la loi. Qui concerne t-elle ? Et quelles conséquences sur l’enfant placé ? Dans ce foyer on y fait de l’accueil d’urgence, je parlerai de ces notions dans ma troisième partie.
Une rencontre si particulière
Une rencontre si particulière
Introduction Certaines personnes polyhandicapées ou autistes ont une compréhension du langage verbal limitée. Parfois, elles n’utilisent pas ce moyen d’expression. Leur mode de communication peut être principalement non-verbal. Leur corps devient émetteur et récepteur de signaux. Le professionnel, l’éducateur, accompagnant cette personne a un langage verbal. Il a la capacité d’utiliser des métaphores, d’évoquer au travers des mots ses émotions… La communication verbale est pour lui un moyen d’expression acquis, utilisée depuis son enfance. Sa voix, ses mots, émettent des informations. Ses oreilles sont les principaux récepteurs de messages. Nous avons donc d’un côté une communication non-verbale essentiellement utilisée, avec une compréhension limitée du langage et, d’un autre côté, un mode d’expression essentiellement verbale. Dans ces conditions là :
Se séparer pour mieux grandir
Se séparer pour mieux grandir
Mon stage de deuxième année s’est déroulé au Service Educatif de Jour (SEJ) de Lunel. Ce service dépend d’une maison d’enfant à caractère social. Il accueille des enfants ayant des difficultés familiales et sociales, qui sont orientés par l’Aide Sociale à l’Enfance. On peut dire du SEJ, pour le définir en quelques lignes, que c’est un outil permettant une intervention éducative quotidienne auprès d’enfants dans une structure aménagée spécifiquement sur des temps périscolaires, mais aussi sur le lieu de vie des parents en vue de permettre l’évolution d’une problématique parents-enfants.
Je suis sourd et ma tête est malade
Je suis sourd et ma tête est malade

Depuis quelques années, j’ai eu diverses expériences auprès de personnes handicapés de tous âges sur différents postes (animatrice, éducatrice scolaire, éducatrice non diplômée, etc). J’ai notamment participé pendant plusieurs années à des camps de vacances pour adultes handicapés mentaux. J’ai appris la langue des signes en 1995 et, par la suite j’ai travaillé essentiellement auprès d’enfants et d’adolescents sourds. Durant la formation, j’ai choisi d’effectuer mon stage long dans ce foyer. Cette structure accueille des personnes sourdes âgés de 20 à 59 ans avec des troubles associés. Je n’avais pas encore travaillé auprès de cette population. Cet établissement comprend un Centre d’Aide par le Travail ( C.A.T) et un foyer. Ce dernier se compose d’un groupe de 15 résidents mixte et d’une équipe éducative, comptant six éducatrices et un éducateur. Les résidents sont aussi des ouvriers du CAT. Dans cet établissement la langue des signes est reconnue comme élément structurant central de la prise en charge. Je dois préciser qu’il existe très peu d’établissements en France spécialisés dans l’accueil de personnes sourdes avec des troubles associés. Grâce à ce stage j’ai découvert rapidement qu’il fallait utiliser tous les outils de communication et les adapter pour pouvoir réussir à communiquer. De plus, j’ai rencontré des personnes sourdes souffrant de maladies mentales dans ce foyer. La communication avec ces derniers m’a interpellé. C’est pourquoi j’ai choisi de me pencher sur cette question de la communication auprès de ce type de population. D’autre part, « .. Je crois que la question de la communication doit toujours être présente en formation. Les gens qui se forment doivent pouvoir réfléchir, verbaliser, discuter sur la qualité de la communication .. » ( Sciences humaines, Martine Fournier, hors série n° 16, mars/avril 1997). En effet la communication est au centre de la relation éducative est c’est aussi pour cette raison que je me suis intéressée à ce sujet.

Connexion

Moniteur-éducateur

Abonnement

Recherche