LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Moniteur-éducateur

Le moniteur-éducateur a un rôle d'animation, de prévention et d'éducation auprès de personnes en difficulté : enfants, ados, adultes ou personnes âgées. Il est le bras droit de l'éducateur spécialisé, qui détient la responsabilité d'élaborer des projets.

« L'inemployable » et le lien avec le handicap

« L'inemployable » et le lien avec le handicap

Confronté au quotidien à des adolescents déficients intellectuels puisque admis en institut médicoprofessionnel (IMPro), j'ai observé que certains présentaient davantage de troubles de comportement, tels que l'agressivité, la violence, le non respect des biens et des personnes, la non reconnaissance de l'autorité, il me semblait que ces troubles ne se rapportaient pas au handicap.

Je me suis interrogé sur le passé et le devenir de ces jeunes. Ces jeunes, au parcours chaotique, cumulant les échecs, se retrouvent rejetés du système scolaire, et par conséquent, avec beaucoup plus de difficultés pour s'insérer dans la vie professionnelle.

Partant du fait de l'évolution du monde du travail,et en m'appuyant sur le livre de Serge EBERSOLD « La naissance de l'inemployable », la société n'offre plus de place à ces personnes cumulant les difficultés (les « inemployables »), j'ai essayé de voir comment ils dérivent vers le statut de personne handicapée.

...

Face à la naissance de « l'inemployable », et à l'évolution de la société qui a fait de l'esprit d'entreprise la base de tout lien social, Simon WUHL, professeur à l'université de Marne la Vallée, constate, tout comme Serge EBERSOLD, l'échec des dispositifs de discrimination positive.


Ils expliquent que la discrimination positive (par exemple: le RMI) qui consiste à donner plus à ceux qui ont moins, sans s'attaquer aux causes structurelles, conduit à une « discrimination négative qui renforce l'exclusion ».


Les politiques d'insertion ont certes construit la notion « d'inemployable » qui sert de socle aux représentations, tel un épouvantail, des professionnels sur les populations. Néanmoins, elles semblent actuellement démunies pour proposer des méthodes de travail et des règles d'action pouvant guider les interventions des professionnels.

A tel point qu'on constate l'effacement progressif de la frontière entre le handicap et « l'inemployable ». Mais est ce la même chose d'insérer une personne en fauteuil roulant et un chômeur de longue durée? On peut penser que non. Mais ceci interroge la valeur de l'insertion et plus particulièrement l'insertion par l'économique. Le travail est il le seul moyen d'être inséré dans notre société?

Catégorie: Travaux U.F. Moniteur-éducateur
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 20-04-2020
Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Journal d'observation
Journal d'observation
Il faut situer les besoins de l’usager, dans un premier temps par rapport à la structure : moyen seuil, et par rapport aux usagers et leurs problématiques. L’équipe éducative est là pour aider dans les premières démarches d’insertion en fonction de chaque usager, de chaque projet individuel. Le point commun étant que pour chaque personne, Antipoul propose un hébergement et deux repas par jours pour 30 nuits et envisage avec l’hébergé sa sortie : orientation vers une autre structure, appartement, prolongation. A cette prise en charge commune viennent s' ajouter les solutions spécifiques à apporter à chacun fonction des problématiques rencontrées. Globalement, on peut définir quatre grands axes de prise en charge : l’accès à la santé, l’accès à la culture, favorisation d’un retour à l’emploi et l’accès à la formation et l’accès à l’hébergement. L’efficacité de la prise en charge est fonction de la pertinence du «diagnostic» effectué par l’équipe auprès de chaque usager, sachant que l’accompagnement est un moyen et non pas un objectif qui vise à une autonomie grandissante de la personne accompagnée. Il convient donc d’observer une certaine rigueur dans la méthodologie de l’accompagnement. Celle ci peut se décomposer en différents points : - un diagnostic efficace qui va déterminer l’accompagnement. - une globalisation, c’est à dire viser la résolution de tous problèmes connexes à la problématique centrale de l’usager. - une individualisation du projet, un recentrage sur l’individu. - la contractualisation du projet, qui va responsabiliser l’usager par rapport à sa propre prise en charge. - l’adhésion de la personne à son propre projet. - la confiance en l’éducateur, l’équipe, la structure et surtout en soi même. Il ne faut pas perdre de vue que peu de démarche aboutiront à Antipoul. De part la nature de l’accueil, les missions et les objectifs, une action à long terme ne peut être menée que si cette démarche est soutenue par l’usager lui même tout au long du cheminement. L’expression «acteur de sa prise en charge» prend ici son sens.
Immigration, rencontres et différences  Les enjeux éducatifs en CADA
Immigration, rencontres et différences Les enjeux éducatifs en CADA
Aussi, j’ai fait le choix d’axer ma note de réflexion, en analysant à travers diverses situations, comment l’écart culturel pouvait-il favoriser l’accompagnement éducatif ? Dans un premier temps, je décrirai le contexte institutionnel de ma pratique et j’exposerai les notions théoriques pour traiter mon questionnement, et sur lesquelles je vais m’appuyer tout au long de ma réflexion. Puis, je présenterai deux situations illustrant mes propos, et j’en ferai l’analyse en essayant de réfléchir à ma place en tant que moniteur éducateur.
Les attentes, désirs, souhaits, envies des jeunes en IME
Les attentes, désirs, souhaits, envies des jeunes en IME
Les établissements sociaux et médico-sociaux sont confrontés à ces différences culturelles qu'ils se doivent de respecter au mieux. Quand le mode de vie de l'usager et sa famille semble ne pas aller dans la même direction que l'action éducative de l'établissement des dérives peut involontairement avoir lieux. C'est pourquoi, il est essentiel que chaque membre de l'équipe questionne ses pratiques quotidiennes et le fonctionnement général du groupe. Ainsi, les pratiques inadéquates ne perdurent pas et laisse place à des pratiques adaptées à l'usager et sa famille.
L'excision : le mur du silence
L'excision : le mur du silence
Les premières traces d’excision datent de 1900 avant JC dans l’Egypte Ancienne. Les récits de l’époque révèlent que les hommes croyaient que l’homme et la femme portaient les deux sexes, et ce jusqu’à ce qu’on enlève les marques de l’autre sexe –le prépuce des hommes était considéré comme un reliquat des lèvres de la vulve et le clitoris un résidu de pénis. L’intervention très invasive sur les organes génitaux féminins a perduré sous le nom abstrait de « circoncision pharaonique ».

Connexion

Moniteur-éducateur

Abonnement

Recherche