LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Moniteur-éducateur

Le moniteur-éducateur a un rôle d'animation, de prévention et d'éducation auprès de personnes en difficulté : enfants, ados, adultes ou personnes âgées. Il est le bras droit de l'éducateur spécialisé, qui détient la responsabilité d'élaborer des projets.

L'annonce du Handicap autour de la naissance

L'annonce du Handicap autour de la naissance

En première année de formation de Moniteur Educateur, nous avons eu un cours sur l’annonce du handicap. L’intervenante nous transmettait au travers ses 30 années d’expérience professionnelle combien la façon d'annoncer une naissance différente  a pu évoluer. Elle nous expliquait qu’au début de sa carrière, il n’était pas rare que les médecins proposent  aux parents d’abandonner leur bébé disant même "Vous en ferez un autre", ne prenant absolument pas en considération l’enfant qui venait de naître, ni la douleur que pouvait ressentir les parents. 

Sans doute fallait-il y voir beaucoup de maladresse mais aussi  la peur que pouvait susciter une telle naissance. Henri Jacques Stiker écrit dans un texte intitulé l’infirmité est le miroir de notre monde : "la rencontre avec le handicap est violente, elle bouscule notre narcissisme, l’idée de ce que nous voulons être, de ce que nous sommes, elle n’est jamais indifférente".

Cela soulève donc la difficulté pour les professionnels de nommer l'arrivée de cet enfant "pas comme les autres" mais aussi pour les parents d'admettre une telle vérité

Quoi qu’il en soit, nous savons aujourd’hui que cette annonce est déterminante pour les relations futures des parents avec leur enfant, et des efforts considérables ont été fait pour que les parents rencontrent d'abord un enfant et non un handicapé.

Quel travail s'attache t-on alors  à réaliser auprès de ces parents pour qu'ils puissent dépasser le choc et accueillir leur enfant ?  

...

Si certains handicaps comme la trisomie sont immédiatement visibles d’autres nécessitent une longue observation et de nombreux examens avant d’être précisés. Les parents sont invités à participer aux consultations ainsi assistent-ils par exemple au travail du kinésithérapeute qui observe l’enfant dans un contexte ludique. Il  transmet ses gestes aux parents qui aident l’enfant à réaliser au quotidien des mouvements bénéfiques pour lui.

      S’ils sont suivis en individuel, les enfants peuvent aussi, à d’autres moments se retrouver en groupe, c’est l’occasion pour les petits patients de rencontrer d’autres enfants qui partagent les mêmes difficultés. Dans des espaces de jeux, ils  écoutent des comptines, des contes, de la musique, font du dessin, s’amusent  et développent leurs compétences, encadrés par des éducatrices et d’autres professionnels comme les orthophonistes qui observent les progrès.

Catégorie: Travaux U.F. Moniteur-éducateur
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 29-05-2020
Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Note de réflexion sur l'accompagnement spécialisé
Note de réflexion sur l'accompagnement spécialisé
A travers cette première année de formation, j’ai effectué un stage dans un foyer de vie accueillant des personnes adultes handicapées mentales souffrant de pathologies psychotiques. Aujourd’hui, on me demande de retranscrire le rôle d’un moniteur- éducateur dans l’accompagnement éducatif spécialisé. Afin d’être explicite dans ce travail il me semble, dans un premier temps, qu’il est indispensable de définir en quelques mots ce qu’est la psychose. Par la suite, je parlerai de mon positionnement sur l’accompagnement individuel ce qui m’amènera à décrire et analyser le travail effectué au cours de ces trois mois afin d’essayer de répondre à la question suivante : Comment aborder le paradoxe de l’accompagnement éducatif spécialisé lorsqu’il s’agit d’un public adulte ?
DC3 - Grandir et se construire avec la télévision
DC3 - Grandir et se construire avec la télévision

Je travaille sur un poste de coordination des équipes d’animation au sein du pôle jeunesse dans un centre social. La structure accueille des familles du territoire et propose des activités de loisirs et des ateliers pratiques comme supports d’un accompagnement global. Au sein du pôle jeunesse, nous proposons des accueils de loisirs pour les enfants de 3 à 9 ans et de l’accompagnement scolaire du lundi au vendredi pour des jeunes du CP à la 3ème.

En 2013, suite à un constat partagé avec la référente parentalité, nous avons travaillé avec les familles autours de la thématique des jeux vidéo violents. Lors d’ateliers sur les séances d’accompagnement scolaire, à travers le témoignage des enfants, l’équipe a mis en évidence qu’audelà des problématiques que peuvent poser les jeux vidéo, les enfants passent beaucoup de temps devant la télévision. Des élèves de primaire nous ont parlé de films visionnés après 22h, d’autres racontaient leur rendez-vous quotidien avec une émission, certains parents admettaient ne pas toujours savoir ce que regardent leurs enfants. Ces témoignages m’ont amenée à me questionner, à en discuter avec les animateurs. Lors des discussions quotidiennes, les animateurs de l’accueil de loisirs ont posé des questions aux enfants dès 3 ans sur leurs pratiques télévisuelles, des réponses similaires que sur les ateliers AS ont été données. Même si une certaine exagération de certains enfants a été mise en évidence (« moi je regarde la télé toute la nuit »), il apparait que la télévision est une pratique très ancrée dans le quotidien des familles, quel que soit l’âge des enfants.

Interventions et outils face à l’agressivité et la violence
Interventions et outils face à l’agressivité et la violence
Durant ces deux années, je me suis beaucoup questionné sur ce sujet. J’ai observé les pratiques des professionnels que j’ai rencontrés et échangés sur ce thème avec eux. J’ai moi-même été acteur, j’ai utilisé des stratégies éducatives face à l’agressivité et la violence, et j’ai effectué des recherches théoriques en lien avec ces notions afin de mieux les comprendre. Cela m’a amené à travailler dessus au terme de cette formation.
Journal d'observation
Journal d'observation
Il faut situer les besoins de l’usager, dans un premier temps par rapport à la structure : moyen seuil, et par rapport aux usagers et leurs problématiques. L’équipe éducative est là pour aider dans les premières démarches d’insertion en fonction de chaque usager, de chaque projet individuel. Le point commun étant que pour chaque personne, Antipoul propose un hébergement et deux repas par jours pour 30 nuits et envisage avec l’hébergé sa sortie : orientation vers une autre structure, appartement, prolongation. A cette prise en charge commune viennent s' ajouter les solutions spécifiques à apporter à chacun fonction des problématiques rencontrées. Globalement, on peut définir quatre grands axes de prise en charge : l’accès à la santé, l’accès à la culture, favorisation d’un retour à l’emploi et l’accès à la formation et l’accès à l’hébergement. L’efficacité de la prise en charge est fonction de la pertinence du «diagnostic» effectué par l’équipe auprès de chaque usager, sachant que l’accompagnement est un moyen et non pas un objectif qui vise à une autonomie grandissante de la personne accompagnée. Il convient donc d’observer une certaine rigueur dans la méthodologie de l’accompagnement. Celle ci peut se décomposer en différents points : - un diagnostic efficace qui va déterminer l’accompagnement. - une globalisation, c’est à dire viser la résolution de tous problèmes connexes à la problématique centrale de l’usager. - une individualisation du projet, un recentrage sur l’individu. - la contractualisation du projet, qui va responsabiliser l’usager par rapport à sa propre prise en charge. - l’adhésion de la personne à son propre projet. - la confiance en l’éducateur, l’équipe, la structure et surtout en soi même. Il ne faut pas perdre de vue que peu de démarche aboutiront à Antipoul. De part la nature de l’accueil, les missions et les objectifs, une action à long terme ne peut être menée que si cette démarche est soutenue par l’usager lui même tout au long du cheminement. L’expression «acteur de sa prise en charge» prend ici son sens.

Connexion

Moniteur-éducateur

Abonnement

Recherche