LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Moniteur-éducateur

Le moniteur-éducateur a un rôle d'animation, de prévention et d'éducation auprès de personnes en difficulté : enfants, ados, adultes ou personnes âgées. Il est le bras droit de l'éducateur spécialisé, qui détient la responsabilité d'élaborer des projets.

psychologie des foules et analyse du moi

psychologie des foules et analyse du moi

Ce texte « Psychologie des foules et analyse du moi » permet d’aborder la psychosociologie. En premier lieu, Freud souligne qu’il n’y a pas lieu d’opposer la psychologie individuelle et la psychologie sociale. Cette dernière étant aussi appelée psychologie des foules. En effet, l’objet de la psychologie individuelle est l’individu. Cependant il est pratiquement impossible dans la vie psychique de l’homme, de faire abstraction des relations avec les autres. Ainsi la psychologie individuelle est aussi une psychologie sociale. Il parle de deux types de processus dans l’investigation psychanalytique : les phénomènes sociaux et narcissiques. Ensuite il définit la psychologie des foules : « la psychologie des foules traite donc de l’homme isolé, en tant que membre d’une lignée, d’un peuple, d’un caste, d’une classe, d’une institution, ou en tant que partie d’un agrégat humain qui s’organise en foule pour un temps donné, dans un but déterminé. » (p.124). En fait il existe différents modes de formation en foule. Elle est le lieu d’expression de nombreux phénomènes psychiques. C’est pourquoi, il se propose d’étudier quelques points précis. Freud analyse l’ouvrage de Le Bon « Psychologie des foules » (1912). D’un point de vue théorique, la psychologie des foules répond à trois questions essentielles : - qu’est-ce qu’une foule ? - d’où provient cette capacité d’influencer la vie psychique d’une personne à l’intérieur d’une foule ? - comment se caractérise le changement psychique de cette personne ? C’est l’observation de la modification du comportement de l’individu dans la foule qui est l’objet de la psychologie des foules. Le plus marquant dans une foule, c’est l’apparition d’une âme collective. Il se demande alors quels sont les liens entre ces individus. Il insiste sur le fait que Le Bon ne répond pas à cette question. Mais, ce dernier reconnaît la modification de l’individu dans une foule. Quelles sont les causes de cette différence de comportement entre un homme seul, et un homme en foule ? Pour cela, il faut s’appuyer sur la psychologie moderne. Celle-ci dit que les phénomènes inconscients jouent un rôle autant dans la vie organique que dans le fonctionnement de l’intelligence. Il existe toujours des causes secrètes à nos actes. Le Bon pense que dans la foule les particularités individuelles disparaissent. « L’hétérogène se noie dans l’homogène. » (p.129). Il y aurait un « caractère moyen de l’individu en foule ».

CONCLUSION Père de la psychanalyse, souvent controversé, Sigmund Freud est sans doute le scientifique qui aura marqué le plus son siècle. Freud décède en 1939. Ce texte « Psychologie des foules et analyse du moi » a été écrit en 1921. On y retrouve la théorie psychanalytique à travers les organisations sociales. Les thèmes principaux de ce texte sont la théorie du moi, l’identification . Qu’apporte la psychanalyse à la psychologie des foules ? La psychologie ne pénètre pas la profondeur du refoulé. En effet selon Freud, la psychanalyse est un procédé d’investigation des processus psychiques, qui autrement ne sont pas accessibles. Donc l’intérêt de la psychanalyse par rapport à la psychologie des foules est, d’apporter un éclaircissement sur le fonctionnement de l’appareil psychique dans la relation objectale. Effectivement la métapsychologie freudienne ( l’inconscient, le ça, le surmoi, les pulsions ...) se veut la science de l’inconscient. De ce fait, Freud introduit dans cette psychologie certains concepts de la psychanalyse tels que le moi, la libido, l’identification, le refoulement etc... Ainsi, ce texte permet de s’approprier à nouveau certains concepts de la seconde topique comme le moi et le ça. D’autre part, il utilise des études réalisées en psychanalyse pour développer sa théorie sur « la formation en foule », comme l’étude des psychonévroses. Ce texte jette les bases de la psychologie sociale aujourd’hui. Freud se réfère dans ce texte à des précurseurs dans ce domaine tels que Tarde ou Le Bon. Cependant ce texte semble dépassé de nos jours. Les théories psychanalytiques (du ça, du moi, du surmoi ) sont nécessaires pour comprendre le mécanisme du psychisme. Toutefois elles ne sont pas réellement « opérationnelles ». De même, certaines hypothèses de Freud dans ce texte n’ont plus lieu d’être aujourd’hui. C’est le cas par exemple de sa théorie sur la horde originaire. A savoir, nombres d’anthropologues ont démontré a travers l’étude de sociétés primitives que cette théorie n’était pas fondée. De ce texte, on retiendra essentiellement « l’utilité » de la psychologie sociale et sa définition. La psychologie sociale est l’étude de l’homme en tant qu’être social. De ce fait, la psychologie sociale est l’une des branches de la psychologie qui trouve le plus d’application pratique. Il n’y à guère de domaines qui ne relèvent pas quelque part de la psychologie sociale ( publicités, relations humaines, étude des loisirs etc ...). Surtout la psychologie sociale a un champ d’étude large dans le travail social. Effectivement l’éducateur est un acteur de changement et il travaille avec l’homme. Il me semble que ce texte rassemble trop de théories psychanalytiques et pas assez d’exemples pratiques. De plus, n’étant ni psychologue ni psychanalyste ce texte reste à un niveau de raisonnement théorique qui n’a aucune résonance dans mon travail d’éducatrice.

Catégorie: Fiche de lecture Moniteur-éducateur
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 01-04-2022
Historique du document:

0

Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

"Outsiders" Howard S. Becker
Il s’agit de définir les catégories de « outsider », de « déviance » et de « norme » de manière à expliquer l’étude de Becker. Un « outsider » désigne un individu supposé avoir transgressé une norme et donc considère comme étranger au groupe social dans lequel cette norme est définie. Mais l’individu considéré comme étranger peut ne pas accepter la norme et donc la transgresser : le transgresseur devient donc le second sens de « outsider ».
Joseph Rouzel : Le quotidien dans les pratiques sociales
Joseph Rouzel : Le quotidien dans les pratiques sociales
Le livre que j’ai choisi pour ma part est Le quotidien dans les pratiques sociales. L’auteur à divisé son ouvrage en deux parties dans lesquelles il traite en premier lieu de la notion de l’étrange et du familier dans le quotidien des aides médico psychologique (AMP). Dans un second temps la question du pain quotidien des AMP avec les rites et les rythmes dans l’espace institutionnel. Tout d’abord je voudrais préciser, que même si l’auteur fait ici état du travail des AMP, je pense que l’on peut entendre par là également le travail d’autres travailleurs sociaux tels que les moniteurs éducateurs et les éducateurs spécialisés. Car selon les structures, ces professionnels interviennent dans les mêmes situations.
Autiste ? Pour nous, l'essentiel est invisible.
Autiste ? Pour nous, l'essentiel est invisible.

Ce témoignage est celui d'une maman qui, courageusement, relate son parcours, et celui de son fils Louis dans un récit prenant. Elle décline dans ce livre, les difficultés rencontrées avant le diagnostic. Elle exprime également le manque de positionnement de la part des médecins qui par peur de poser un diagnostique, reste dans le silence, alors que la maman a reconnu des traits autistiques.

Elle évoque aussi les difficultés avec la Maison Départementale des Personnes Handicapés (MDPH), les différents professionnels qu'elle visite ( psychologue 1, psychologue 2, ce qui permet de se rendre compte du grand nombre de professionnels rencontrés et des changements répétitifs que devait subir l'enfant). Elle explique de façon surprenante le quotidien à la maison, la peur incessante de recevoir des mots de la part des institutrices dans le cahier de liaison, ou l'angoisse d'un refus de prise en charge de la part de l'école. L'auteur a décliné tout au long de son ouvrage les différentes difficultés, les craintes, les moments de bonheur ; de leur quotidien.

Découvrir les déficiences intellectuelles de Denis VAGINAY
Découvrir les déficiences intellectuelles de Denis VAGINAY
Dans son avant propos, Denis Vaginay nous dis que la déficience est un manque qui provoque une différence, mais pas forcément une fragilité. La fragilité ira forcément de pair avec une attitude de protection et de sollicitude envers ceux qui en souffrent. Or, quelqu’un de différent ne souhaite pas forcément être protégé ou mis à l’écart.

Connexion

Moniteur-éducateur

Abonnement

Recherche



Derniers Docs Moniteur-éducateur

Les plus vus - Moniteur-éducateur

Les plus téléchargés - Moniteur-éducateur