LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Moniteur-éducateur

Le moniteur-éducateur a un rôle d'animation, de prévention et d'éducation auprès de personnes en difficulté : enfants, ados, adultes ou personnes âgées. Il est le bras droit de l'éducateur spécialisé, qui détient la responsabilité d'élaborer des projets.

Etude de cas

Etude de cas 1) Présentation physique Bruno est un pré-adolescent brun aux yeux marrons de taille moyenne et d’un physique plutôt svelte. Il m’est apparu comme quelqu’un qui avait du mal à habiter son corps. Il a en effet, son pied gauche tourné vers l’intérieur, des membres un peu " désarticulés ", il est agité certaines fois ayant mêmes des stéréotypies. Un travail d’accompagnement à l’autonomie de trajets avec un accent particulier mis sur la posture et l’attitude dans la rue est nécessaire en ce qu’il lui permet de ne pas ou être désigné afin de favoriser son intégration sociale. 2 ) Prise en charge Il est suivi par le SESSAD depuis 1996, pour une déficience mentale légère. Bruno, est porteur d’une déficience des fonctions intellectuelles liée a un trouble du développement psychoaffectif, ancien type de dysharmonie évolutive. 3) Bilan psychologique Dans sa petite enfance, et jusqu'à tard, Bruno ne pouvait pas déféquer sans avoir une couche quitte à se retenir et se bloquer (perte d’objet réel en rapport avec la pulsion). Il avait besoin de voir ses excréments et de les garder comme siens. Il a été cependant propre à 4 ans, ce qui lui a permis de débloquer des choses, entre autre le fait qu’il commence à faire du vélo.... Il a été repérer également, des difficultés de langage ainsi qu’un fond d’angoisse. Paradoxalement, il ne semble pas maîtriser précisément la notion de danger, de risque. En 1995, pour la première fois il a manifesté de la peur quand il s’est vu changer de monture au poney (qu’il pratique depuis 1994). Cela révèle une peur de changement, signe de grandissement (cheval plus haut). C’est un enfant qui a besoin de signes lui permettant de comprendre qu’il grandit. Bruno est en train d’accéder en 1998 à des capacités de socialisation ; il s’intéresse aux relations et met du lien entre les êtres. Il aime l’école. Néanmoins, il a besoin de prendre des marques extérieures d’identité (cartable, aller à l’école, faire comme si il lisait...). Il est encore dans une attitude de " faire semblant ". Un bilan psychologique nous montre qu’il a eu des failles narcissiques importantes et une insuffisance de structuration du moi cependant il a évolué régulièrement du point de vue de l’adaptation à la réalité. Sur le plan du développement psychoaffectif il a accès à l’élaboration d‘un questionnement œdipien. Actuellement des difficultés d’ordre psychoaffective et d’un retard mental léger persistent.
Catégorie: Etude de cas clinique Moniteur-éducateur
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 28-06-2019
Historique du document: 0
Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Protection Judiciaire de la Jeunesse
Protection Judiciaire de la Jeunesse
Je travaille dans un foyer éducative auprès de jeunes adolescents placés par le juge. L’équipe éducative est composé de 7 éducateurs, 1 psychologue. J’ ai pris le cas d’une adolescente de 17 ans roumaine, sans papier, de forte corpulence au visage triste et fermé, elle parle français très approximatif. Elle présente des troubles avec déficiences physiques ou psychiques susceptible d’influer sur son comportement. Elle apparaît ralentie sur le plan moteur mais est néanmoins vive dans son expression verbale. Elle a été placée au foyer il y a un an par le tribunal pour enfant de Paris, qui l’a trouvé à l’occasion d’une commission rogatoire par la brigade des mineurs. Elle serait enceinte, dans cette hypothèse la nécessité de lui assurer une protection immédiate est plus grande encore. Elle a été prise entant que mineur livrée à un réseau de proxénétisme qui l’aurait fait venir en France et exploitée. Son accueil au foyer fût bref, car la jeune fille fugua. Après quelques jours la brigades des mineurs la ramena.
Les apports de mon équipe et mon rôle d’éducateur en équipe.
Les apports de mon équipe et mon rôle d’éducateur en équipe.
Je suis employée en qualité de monitrice-éducatrice au sein d’une association de prévention spécialisée intervenant dans différents quartier à Bobigny. Mon action éducative se déroule dans le cadre de la protection de l’enfance. Donc à ce titre, je travaille principalement auprès de jeunes âgés entre 12 et 18 ans. Ma fonction me permet d’assurer des suivis individuels des jeunes présentant certaines difficultés ; de réaliser des séjours, des sorties avec ces derniers afin de favoriser une meilleure relation, une meilleure confiance pouvant aboutir à un accompagnement individuel. Je participe également à la dynamique de quartier par la mise en place de festivités, d’animations afin d’améliorer les relations entre habitants ou avec les jeunes. Enfin, je travaille avec les partenaires, les associations locales dans le cadre de suivis individuels ou dans le cadre de la dynamique de groupe ou de quartier.
Etude de cas clinique  dans un foyer de l'enfance
Etude de cas clinique dans un foyer de l'enfance
Introduction : l'observation clinique d'un enfant placé en Foyer de l'enfance Cet exercice a été mené à bien non sans quelques interrogations et remises en question... D'une part, il m'a fallu véritablement appréhender cette notion d'observation, neutre de tout affect, de toute prise de position. N'étant pas formée à la psychanalyse, cette neutralité n'est pas une évidence. Je me suis en effet demandée si observer la colère ou l'irritabilité étaient neutre... Quid de la joie ? ou s'il fallait que je décrive simplement l'état sans y mettre une étiquette - émotion. Ce que j'ai choisis. Cependant, la part de subjectivité reste importante : les moments choisis, la connaissance du sujet – même si j'ai tout fait pour éviter « le dossier » – , tous les stéréotypes que j'ai pu construire face à la notion d'adolescence, face à ce que je (mé)connais des enfants placés par l'ASE, ma propre histoire, etc... D'autre part, la réalité de mon quotidien de stagiaire a quelque peu altéré l'exercice. En effet, le manque de personnel des premiers jours m'a mis en position de « complément d'effectif ». J'ai été entraînée par un quotidien sans doublure, donc sans pouvoir prendre le temps d'effectuer mon travail d'observation dans la structure. En outre, Stéphane ne suivant pas un cursus scolaire, il est présent tous les jours, reste souvent dans le bureau des éducateurs, et il est très volontaire pour venir dans la voiture lors des accompagnements des autres jeunes. Je n'ai donc pas pu garder une distance neutre car il était très souvent le seul enfant et je suis rapidement « entrée en contact » avec lui... Qui-plus-est, « son cas » fait beaucoup parler l'équipe éducative. La notion d'implication entre donc en compte dans cette observation clinique. Car si il se veut dénué de tout jugement de valeur, cet exercice demeure un inventaire d'actions ou de moments décrit à travers les perceptions d'une éducatrice en formation.
Etude de cas dans un foyer d'accueil d'urgence
Etude de cas dans un foyer d'accueil d'urgence
La réflexion et la prise de recul sont des outils indispensables à notre métier, c’est pour cela qu’il est important de se positionner le plus professionnellement possible auprès des jeunes. Durant mon stage dans un foyer d’accueil d’urgence, je me suis interrogée sur l’impact émotionnel d’une séparation des liens familiaux dans un placement d’urgence.

Connexion

Moniteur-éducateur

Abonnement

Recherche



Derniers Docs Moniteur-éducateur

Les plus vus - Moniteur-éducateur

Les plus téléchargés - Moniteur-éducateur