LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Moniteur-éducateur

Le moniteur-éducateur a un rôle d'animation, de prévention et d'éducation auprès de personnes en difficulté : enfants, ados, adultes ou personnes âgées. Il est le bras droit de l'éducateur spécialisé, qui détient la responsabilité d'élaborer des projets.

Étude clinique de situation : Cédric

Étude clinique de situation : Cédric Les jeunes sont encadrés par quatre éducateurs à temps plein et une éducatrice en apprentissage. Leur suivi se fait de façon collective sur le foyer et individuelle par un système de référence. L’éducateur référent prend en charge le suivi administratif, judiciaire du jeune ainsi que la relation avec la famille, la scolarité et les travailleurs sociaux extérieurs. J’ai pu suivre les situations de plusieurs jeunes du groupe, accompagnée par les éducateurs référents. Durant ce stage, beaucoup de situations m’ont questionnée, mais pour cette étude clinique, je choisirai la situation d’un jeune que je nommerai Cédric. C’est une situation où j’ai été personnellement impliquée et qui m’a amenée à un certain nombre de réflexions concernant ma pratique professionnelle, mon positionnement et ma posture éducative en tant que stagiaire au sein d’un groupe d’adolescents.

Cédric a des carences affectives En vue du contexte familial (père absent, mère présente mais ne montrant peu de signes affectifs, placement en famille d’accueil, placement en MECS) dans lequel a grandi Cédric, on peut dire qu’il présente des carences affectives tant sur la plan « qualitatif » que « quantitatif » . Pour autant, il ne présente pas les signes des adolescents carencés, en effet, il ne semble pas tester la fiabilité du lien et n’a en l’occurrence pas peur de créer une relation affective. Donc cette hypothèse ne me semble pas envisageable. Parmi ces quatre hypothèse, celle des limites me semble la plus appropriée, mais à ce stade de formation, je n’ai pas encore tous les éléments pour analyser une situation et je compte sur la suite de mon apprentissage pour me donner des pistes de réflexions plus pertinentes.
Catégorie: Etude de cas clinique Moniteur-éducateur
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 28-06-2019
Historique du document: 0
Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Etude de cas
Etude de cas

Quand je suis arrivé en stage, Stéphane est l’adolescent qui m’a le plus surpris par son comportement. La violence de ses changements d’humeur, la façon dont il a tenté de se faire rejeter par ses camarades et par le personnel de l’IRP m’ont amené à questionner l’équipe. Je me suis rendu compte que la lecture de sa situation n’était pas simple.

Etude de cas clinique  dans un foyer de l'enfance
Etude de cas clinique dans un foyer de l'enfance
Introduction : l'observation clinique d'un enfant placé en Foyer de l'enfance Cet exercice a été mené à bien non sans quelques interrogations et remises en question... D'une part, il m'a fallu véritablement appréhender cette notion d'observation, neutre de tout affect, de toute prise de position. N'étant pas formée à la psychanalyse, cette neutralité n'est pas une évidence. Je me suis en effet demandée si observer la colère ou l'irritabilité étaient neutre... Quid de la joie ? ou s'il fallait que je décrive simplement l'état sans y mettre une étiquette - émotion. Ce que j'ai choisis. Cependant, la part de subjectivité reste importante : les moments choisis, la connaissance du sujet – même si j'ai tout fait pour éviter « le dossier » – , tous les stéréotypes que j'ai pu construire face à la notion d'adolescence, face à ce que je (mé)connais des enfants placés par l'ASE, ma propre histoire, etc... D'autre part, la réalité de mon quotidien de stagiaire a quelque peu altéré l'exercice. En effet, le manque de personnel des premiers jours m'a mis en position de « complément d'effectif ». J'ai été entraînée par un quotidien sans doublure, donc sans pouvoir prendre le temps d'effectuer mon travail d'observation dans la structure. En outre, Stéphane ne suivant pas un cursus scolaire, il est présent tous les jours, reste souvent dans le bureau des éducateurs, et il est très volontaire pour venir dans la voiture lors des accompagnements des autres jeunes. Je n'ai donc pas pu garder une distance neutre car il était très souvent le seul enfant et je suis rapidement « entrée en contact » avec lui... Qui-plus-est, « son cas » fait beaucoup parler l'équipe éducative. La notion d'implication entre donc en compte dans cette observation clinique. Car si il se veut dénué de tout jugement de valeur, cet exercice demeure un inventaire d'actions ou de moments décrit à travers les perceptions d'une éducatrice en formation.
Les apports de mon équipe et mon rôle d’éducateur en équipe.
Les apports de mon équipe et mon rôle d’éducateur en équipe.
Je suis employée en qualité de monitrice-éducatrice au sein d’une association de prévention spécialisée intervenant dans différents quartier à Bobigny. Mon action éducative se déroule dans le cadre de la protection de l’enfance. Donc à ce titre, je travaille principalement auprès de jeunes âgés entre 12 et 18 ans. Ma fonction me permet d’assurer des suivis individuels des jeunes présentant certaines difficultés ; de réaliser des séjours, des sorties avec ces derniers afin de favoriser une meilleure relation, une meilleure confiance pouvant aboutir à un accompagnement individuel. Je participe également à la dynamique de quartier par la mise en place de festivités, d’animations afin d’améliorer les relations entre habitants ou avec les jeunes. Enfin, je travaille avec les partenaires, les associations locales dans le cadre de suivis individuels ou dans le cadre de la dynamique de groupe ou de quartier.
Etude de cas
Etude de cas
Pour cette étude de cas, mon choix s’est porté sur une jeune fille de 13 ans du prénom de « N ». Dés mon arrivée à l’institution, j’ai souhaité tenter, une compréhension théorique des attitudes de N qui me semblaient provoquantes, et agressive vis à vis des enfants et des adultes. Afin d’expliciter les raisons de mon choix et mon questionnement, je vais vous présenter différentes situations dans lesquelles N a eu des attitudes qui m’ont questionné sur les causes de ces symptômes, et la réponse éducative à donner. Un après-midi où j’allais retrouver l’institutrice avec le groupe pour qu’il reprenne la classe après le repas, N «se baladait » dans le parc et ne souhaitait pas rejoindre le groupe. Je remarquais qu’elle ne pouvait pas me regarder aussitôt que ses yeux croisaient les miens ses yeux se révulsaient comme si elle regardait en elle ! ! J’intervenais donc pour que N suive le groupe, mais, elle persistait dans son refus en ajoutant à cela de nombreuses insultes accompagnées de mouvements violents envers la végétation environnante.(coups de pied ,coups de poings,)

Connexion

Moniteur-éducateur

Abonnement

Recherche



Derniers Docs Moniteur-éducateur

Les plus vus - Moniteur-éducateur

Les plus téléchargés - Moniteur-éducateur