LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Educateur spécialisé

L'éducateur spécialisé est un travailleur social qui participe à l'éducation d'enfants et d'adolescents dits inadaptés. Il soutient aussi des adultes présentant des déficiences physiques et/ou psychiques pour les aider à retrouver de l'autonomie.

DC4 - Partenariats sous influence

DC4 - Partenariats sous influence

Concrètement, sur le terrain, la démarche vers les structures sociales et médico-sociales effectuée par le professionnel est faite à partir de son observation de la situation de l’usager, face à l’incapacité à répondre, institutionnellement, à ses besoins et/ou demandes. L’orientation vers les partenaires, inscrite comme mission dans le projet associatif, est à adapter à l’usager. Force est de constater alors que le choix de partenaires est marqué par le public accueilli au sein de la structure.

Dans ce contexte, on peut alors se demander, en quoi l’usager influence-t-il l’inter-institutionalité ?

Ce dossier rend compte de mon implication et de mes démarches vers les partenaires qui entourent l’association Joly dans le cadre d’un accompagnement individuel, et en montre les évolutions, les freins et les leviers.

Afin de cerner le cadre de l’action sociale dans laquelle je me suis investi en tant que stagiaire, je présenterai dans un premier temps l’association et le tissu associatif qui l’entoure et ensuite l’analyse de cette action sociale, la réalité empirique rencontrée des liens de réseau et de partenariat dans le cadre de l’accompagnement individuel vers l’insertion professionnelle et sociale.

...

Le partenariat à un rôle identificatoire car il rassemble des professionnels sans lien hiérarchique, qui se reconnaissent dans le projet partenarial qui représente un moyen d’action efficace grâce à un engagement et une mobilisation mutuelle des ressources.

Le réseau est une « clé de lecture d’une réalité spécifique » autre que le partenariat et un «  mode d’organisation de cette réalité ». Le réseau est un ensemble de flux d’échanges matériels ou relationnels qui relient des partenaires. Cette notion évoque l’association plus ou moins formelle d’acteurs sociaux, à l’inverse du partenariat qui contractualise les relations interinstitutionnelles.

Dans l’intervention sociale le réseau se défini comme «  une façon de penser et de faire qui consiste à observer les problèmes […] et aspire à les résoudre non pas sur la base de facteurs individuels mais à travers de nouvelles relations sociales et de réorganisation de ces relations ».

Le réseau est davantage un regroupement peu formalisé d’acteurs recherchant une compétence spécifique. Ce type de relations interpersonnelles ou interprofessionnelles peut prendre de l’épaisseur et s’inscrire dans une relation plus durable.

Le réseau, dans le cadre d’un lien interpersonnel ou inter professionnel, rassemble des professionnels sans lien hiérarchique. Il est aussi porteur de reconnaissance de cette légitimité des professionnels à inventer et ressourcer les pratiques.

Categorie: Travaux U.F. Educateur spécialisé
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 23-07-2019
Extrait des conditions générales d'utilisation

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Conditions d'utilisation

Documents de même catégorie

Rôle de l'éducateur spécialisé
Rôle de l'éducateur spécialisé
J’aimerais questionner ici la responsabilité éthique du travailleur social. Comment envisage-t-on la place que l’on occupe auprès de l’autre ? Cet autre qu’on accompagne, cet autre dont on s’occupe, cet autre « invalidé » qu’on tente d’autonomiser, de responsabiliser, de rendre plus efficient … La pratique éducative interroge à mon sens directement cette notion de rapport à l’autre.
Travail sur la notion d'espace
Travail sur la notion d'espace
La structure dans laquelle je travaille accueille des toxicomanes âgés de 18 à 25 ans dans un cadre familial, au sein d’une construction moderne située au bord de la forêt, à l’écart d’un village déjà isolé. Ces jeunes, venus là pour rompre avec le produit et travailler sur leur identité au regard de leur problématique, se retrouvent dans un lieu souvent perçu comme enfermant, de par sa situation géographique et par manque de contacts avec l’extérieur. Cet endroit peut aussi être perçu comme hostile, du moins d’emblée, mais incite souvent, par la suite, au cocooning ; il est alors investi à la manière d’un foyer bien que nous nous défendions de cet état de fait. L’isolement géographique de l’établissement se justifie car il permet une rupture efficace et une prise de recul aux personnes dépendantes séjournant dans le centre de soins. Elles sont loin de leur région d’origine et pour une période initiale de six mois. Bien que positif de ce point de vue, l’isolement ne favorise pas les démarches d’insertion sociale.
La décision auprès des personnes vulnérables,
La décision auprès des personnes vulnérables,
Je me suis intéressée à la décision auprès des personnes vulnérables, car c’est un sujet de remise en question permanente. En effet, lors de mes expériences de terrain, je me suis demandée : qui décide quoi ? Quels sont les impacts de nos décisions sur autrui ? Y a-t-il une « hiérarchie » de décision ? Quel est le rôle du/des professionnel(s) autour des processus de décision, comment doit-il travailler avec l’usager et son entourage ? La décision est le résultat d’un travail de réflexion. C’est en quelque sorte un passage obligé, car une situation ne peut rester figée. Le professionnel a pour rôle d’orienter la personne, non pas vers une décision donnée, mais vers la prise d’une décision. Certaines personnes ne pensent pas avoir cette possibilité de décider, je pense que notre rôle est de leur en faire prendre conscience, afin qu’ils puissent avancer dans leurs prises de décision. Toute la difficulté de l’aide à la prise de décision est de ne pas influencer la personne. Bien que le professionnel accompagne le résidant dans une démarche la plus neutre possible, certains usagers sont tentés de prendre des décisions pour « faire plaisir à l’éducateur », et ainsi n’affirment pas réellement leur désir.
La pudeur et l'intimité en institution pour adulte ayant une déficience intellectuelle
La pudeur et l'intimité en institution pour adulte ayant une déficience intellectuelle
En séjour adapté et en psychiatrie, la vie quotidienne est d’une grande importance et nous devons aider les personnes dans différents gestes de tous les jours, comme les aider à manger, les aider à leur toilettes, parfois les changer, les vêtir… Ces gestes sont importants au bien-être des personnes et ne doivent pas se résumer uniquement à des gestes techniques. Dès lors des interrogations sont venues à moi, dans cette gestion de la vie quotidienne. De plus parfois on observe des comportements qui nous posent question, qui peuvent aussi nous déranger. Je me suis beaucoup questionnée sur les notions de pudeur et d’intimité qu’engendraient les gestes du quotidien, mes périodes de travail étaient assez courtes en séjour adapté une quinzaine de jours et en service de psychiatrie un mois, alors comment en une période aussi courte établir une relation de confiance, un lien pour respecter au mieux l’intimité de la personne, ses habitudes, et le faite qu’il faut qu’ils me dévoilent leur corps.

Connexion

Educateur spécialisé

Abonnement

Recherche