LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Educateur spécialisé

L'éducateur spécialisé est un travailleur social qui participe à l'éducation d'enfants et d'adolescents dits inadaptés. Il soutient aussi des adultes présentant des déficiences physiques et/ou psychiques pour les aider à retrouver de l'autonomie.

Réflexion sur l’institution

Réflexion sur l’institution

L’institution génère de la souffrance chez l’individu. En subissant l’autorité de l’institution, l’homme se heurte à une décision arbitraire. Dans le travail social, la violence faite aux familles et aux enfants qui rencontrent les institutions sur le chemin de leur vie ne peut être niée. La séparation de l’enfant d’avec sa famille constitue une première violence surtout quand elle est imposée par un tiers. Pour l’enfant, elle provoque une perte de repères affectifs, spatiaux, humains. A chaque changement de placement ou d’établissement, l’enfant perdra un peu de sa capacité à aimer, à s’investir dans une nouvelle relation. Cette séparation n’est pas sans conséquences pour les parents. Elle pointe leur défaillance, elle les dévalorise, ce qui engendre souvent une rivalité entre les professionnels et la famille. L’intervention vient disqualifier la famille dans l’exercice de l’autorité parentale.

Pour l’enfant, cette coupure d’avec les parents provoque une désillusion et parfois un sentiment de culpabilité. L’enfant se sent, en effet, responsable de ce qui lui arrive. « Il préfère souvent penser qu’il est à l’origine de la situation parce qu’il est mauvais, plutôt que de penser que ses parents sont incompétents, ce qui le laisserait dans la solitude, la perte identificatoire et la détresse la plus totale.» ( Maurice BERGER : « les séparations à but thérapeutique ») Lorsqu’un enfant accepte mal son placement et qu’il en souffre, comment l’éducateur peut-il remédier à cela ? Comment travailler et faire avec cette souffrance de l’autre ? Comment y répondre ( quand on peut y répondre ! ) ? Comment apprendre à l’autre à faire avec ? De plus, il existe un danger pour l’éducateur : se laisser submerger par la souffrance de l’autre. L’institution est sensée protéger ses sujets contre l’angoisse liée au changement « catastrophique » : changement qui met en cause l’intégrité et la continuité du système ( or, c’est elle qui le fait naître ). Elle sépare, elle permet au sujet de se dégager de la dangereuse fusion d’avec la mère, de l’emprise parentale et de s’individualiser. Cependant, « l’institution ne parvient que difficilement à faire admettre à ses membres la nécessité de maîtriser et de symboliser la séparation » ( ENRIQUEZ.E : « le travail de mort dans les institutions »).

Catégorie: Etude psycho-pédagogique Educateur spécialisé
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 08-09-2021
Historique du document:

0

Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Un accompagnement social ou des accompagnements sociaux ?
Un accompagnement social ou des accompagnements sociaux ?

La notion d'accompagnement social est vague et complexe, elle ne se limite pas à une seule définition. Cependant, nous en avons chacun une représentation. Nous tenons à préciser que nous traitons de l’accompagnement social toujours dans un contexte et dans un environnement donné. La complexité de ces différentes approches nous a conduit à faire un travail de recherche, à la fois théorique et pratique que nous allons tenter de retranscrire au cours de ce rapport. Dans une première approche, nous essaierons de comprendre la notion d’accompagnement social, puis nous travaillerons sur l’éthique et la déontologie pour arriver à distinguer la spécificité de l’éducateur spécialisé et de l’assistant social.

L'évolution de l'intégration des handicapés visuels dans les écoles non spécialisées en Allemagne et en France
L'évolution de l'intégration des handicapés visuels dans les écoles non spécialisées en Allemagne et en France

L’éducation des handicapés visuels n’a pas toujours été considérée comme un droit allant de soi. Par la suite, il y a eu au cours du temps une évolution de la vision et de la prise en charge du handicap. En effet, celui-ci entraine une limitation d’activité ou une restriction à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielle, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant.

Plus particulièrement, je vais m’intéresser ici au handicap visuel qui se décline en plusieurs degrés, mais pour simplifier j’étudierais les personnes qui ont une acuité visuelle inférieure à 1/10. J’ai choisi ce handicap car d’une part, je suis plus familiarisé avec cette situation et d’autre part, je trouve qu’il est plus difficile d’adapter un cours pour un non-voyant que pour un handicapé physique comme les personnes en fauteuil roulant.

C’est pourquoi le débat actuelle est porté sur faut-il scolariser les élèves non voyant dans des établissements spécialisées dans leur handicap ou faut-il les scolariser avec les autres élèves dans des écoles d’intégration ou des écoles tout à fait « classiques » ?

Nous allons voire, dans un premier temps, les politiques actuellement appliquées en France sur le handicap puis comparer avec celles de l’Allemagne. Et dans un second temps, nous allons expliquer cette situation par une recherche historique.

L'autonomie de l'enfant
L'autonomie de l'enfant
Rappelons tout d'abord que l'une des problématiques de la psychologie, ancienne et non résolue, est celle de savoir ce qui, dans le développement de l'être humain, est de l'ordre de l'inné ou de l'acquis. Nous nous interrogerons donc ici sur l'acquisition de l'autonomie par l'environnement, humain et physique, et délaissant l'aspect génétique, inné, bien que nous nous accorderons à penser que l'acquis et l'inné sont liés: la maturation physiologique ne peut se faire sans l'apport des stimulations extérieure, et l'apprentissage ne peut se faire sans une certaine maturation physiologique (rapport de réciprocité)
La glace et la main : deux insécurités
La glace et la main : deux insécurités
A l’Institut Médico-Educatif (I.M.E.), lors des réunions d’équipe pluridisciplinaire, nous nous questionnons sur la situation d’un jeune que nous appellerons Mathieu. Mathieu a quatorze ans, il a été diagnostiqué autiste à l’âge de cinq ans. Il paraît souvent angoissé : son regard est fuyant, ses mains sont constamment frottées l’une contre l’autre, sa posture est figée et Mathieu répète des phrases du type : « je veux pas », « pas la main », …

Connexion

Educateur spécialisé

Abonnement

Recherche