LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Educateur spécialisé

L'éducateur spécialisé est un travailleur social qui participe à l'éducation d'enfants et d'adolescents dits inadaptés. Il soutient aussi des adultes présentant des déficiences physiques et/ou psychiques pour les aider à retrouver de l'autonomie.

stage dans un CHRS

stage dans un CHRS

J’ai réalisé ce rapport dans l’institution qui m’a accueillie pendant mon stage long de responsabilité éducative, et qui m’a maintenu en poste au-delà de ma période de scolarité. J’ai effectué dans un premier temps des remplacements estivaux pendant les mois de juillet et août. J’ai ensuite remplacé la conseillère à l’emploi qui effectuait un mi-temps de 22 heures par semaine et une éducatrice qui suivait les jeunes placés en studios relais pour 4 heures hebdomadaires, toutes deux quittant l’institution. De plus, le responsable du centre m’a attribué 9 heures, dans le cadre d’activités innovantes, pour animer, avec un comédien professionnel, un atelier expression théâtrale. Le tout représentant 35 heures hebdomadaires de travail, auxquelles se sont ajoutées 4 heures les trois derniers mois, qui m’ont permis la mise en place et l’animation d’un atelier “expression artistique” au sein de l’institution.

1. PRÉSENTATION DE L’ÉTABLISSEMENT Le CHRS est situé près du métro Gambetta, dans le 20 ème arrondissement de P. Il occupe des locaux prêtés par la Ville de P, ceux-ci abritaient anciennement une congrégation religieuse qui faisait oeuvre de charité et soignait les maladies respiratoires auprès des plus démunis. Ce lieu a accueilli ensuite une association qui prenait en charge les adolescents toxicomanes, et a été ensuite reconverti en CHRS recevant des jeunes de 18 à 28 ans en situation de précarité. Créée par l’association D J, l’association L F R gère le CHRS du même nom. Le CHRS L F R a ouvert ses portes le 5 avril 1993. Il accueille 18 jeunes (12 garçons, 6 filles) en difficultés sociales (rupture familiale, SDF, sortie de prison...). L’équipe du Fil Rouge accompagne 22 jeunes (18 à 28 ans) dans leur démarche de réinsertion (18 places en CHRS et quatre en studios). Par ailleurs, l’Association loue ces quatre studios où sont hébergés actuellement deux jeunes femmes et deux jeunes hommes. L’accompagnement social est réalisé par l’équipe. 2. PRÉSENTATION DE L’ÉQUIPE ÉDUCATIVE L’équipe éducative se compose de 5 personnes (2 éducateurs, 2 emplois jeunes dénommés animateurs d’insertion et moi qui ait plusieurs casquettes (conseiller à l’emploi, éducateur et animateur). Le travail d’insertion sociale est complété par une assistante de service social à mi-temps, un jeune homme qui effectue un service ville dans notre institution, 4 bénévoles, dont 1 en permanence qui s’occupe de l’entretien des locaux et qui demeure dans un appartement jouxtant le centre, les autres venant périodiquement et s’occupant d’aider au niveau des tâches administratives et de prodiguer du soutien scolaire aux résidants. L’institution est dirigée par le directeur et la convention collective qui régie l’établissement est la “51”. 3. ATELIER EXPRESSION THÉÂTRALE “Le monde entier est une scène dont nous sommes tous les acteurs”. (Shakespeare) 3.1. ÉVOLUTION DU PROJET ET MON RÔLE DANS CETTE ACTIVITÉ. Cette activité a commencé au cours de mon année de stage et a continué pendant ma période de salarié. Il s’agissait pendant les premières semaines d’accueillir les jeunes lors de séances ouvertes à tous, pendant lesquelles, ont été proposés des improvisations et des jeux théâtraux, de constituer une dynamique de groupe où tous se sentent bien avec eux-mêmes et au contact des autres. Dès que le groupe a été constitué, la première phase du projet a pu être mise en place : A partir de récits de leur vécu quotidien, il a été improvisé des scènes avec la distance nécessaire et sous une forme ludique. Ces improvisations ont été comptabilisées en un journal qui a servi plus tard pour la création du spectacle Cette matière première a été utilisée également comme matériau théâtral pour la deuxième phase du projet : Ainsi l’apprentissage du jeu théâtral s’est fait en douceur, et à partir de situations concrètes. Porter la voix, articuler, bouger, répéter ne doivent pas être vécus comme une difficulté ou une contrainte. L’apprentissage doit se faire naturellement. Avant la dernière phase du projet, il a été convenu qu’à mi-parcours soit présenté sous la forme d’une séance porte ouverte une ébauche de la création. Cela a eu au moins deux conséquences positives : la première de continuer à renforcer la cohésion du groupe, de les souder les uns les autres face à une échéance, de les responsabiliser individuellement et collectivement, et la deuxième de les emmener à sentir le chemin parcouru et les progrès qui en résultent. La deuxième phase du projet a été la mise en chantier du spectacle. Il s’est agi de mettre tout en oeuvre pour la réalisation du spectacle et d’impliquer les participants à la réussite de la représentation. Car outre la pièce qui a été donnée de voir, fruits de récits qui ont été théâtralisés, il a été très important de les responsabiliser dans la réalisation complète de l’événement, soit dans la recherche des costumes, des accessoires, la construction du décor, mais aussi dans la gestion administrative, que ce soit l’organisation ou la communication. La finalité de ce premier module a été de sensibiliser les participants à l’art théâtral par son abord le plus simple : le plaisir du jeu, l’esprit de groupe, le désir de donner le meilleur de soi, réapprendre le goût de la rigueur, de l’effort. Pour ces jeunes dont les problématiques sont diverses, le théâtre a été un très bon outil pour une réinsertion, mais il faut que les données soient claires. Car bien que des récits de leur quotidien aient été évoqués, il ne s’agissait en aucune manière d’une thérapie de groupe. Ce n’était qu’un moyen de les sensibiliser et de les impliquer davantage. Le second module a débuté en septembre 1999, et la direction de l’institution m’a attribué 9 heures hebdomadaires pour prendre en charge, avec le comédien, cette activité. Le projet de cette année reposait sur l’interprétation de plusieurs monologues et sur une mise en scène d’un extrait d’une comédie. En effet, au vu des résultats obtenus l’an dernier, il a semblé important de mettre autant l’accent sur une prise en charge individuelle que collective des participants. A savoir, que chaque participant aura un texte, un monologue a apprendre, donc un personnage et une situation dramatique à jouer ; afin de lui permettre de posséder un outil, sur lequel il développera ses qualités d’acteur amateur. Et cela a été un plus dans l’organisation de la séance, car ainsi nous avons pu pallier à l’absentéisme. Mais aussi, il a été continué de proposer une pièce où tous ont été impliqués. Car il va de soi qu’une action théâtrale implique obligatoirement la notion de groupe, d’ensemble, de troupe. Ce deuxième axe d’action a pour but d’apporter aux participants davantage de sens, de l’écoute, du respect et de l’attention à l’autre.

Catégorie: Rapport de stage Educateur spécialisé
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 26-02-2021
Historique du document:

0

Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Stage de découverte en foyer de vie
Stage de découverte en foyer de vie
Pour mon premier stage de découverte je souhaitais donc redécouvrir ce public, non plus dans le contexte des séjours de vacances mais dans son lieu de vie, dans son quotidien, auprès des professionnels qui en assurent le suivi éducatif. J’allais donc travailler auprès de ce public, non plus en temps qu’animatrice, mais en tant qu’éducatrice spécialisée, et ainsi pouvoir me questionner sur le quotidien de ces personnes en institution. Comment la personne se comporte t’elle chez elle, sur son lieu de vie ? De quoi est fait son quotidien et comment est il géré par l’équipe éducative pour répondre au mieux aux besoins de la personne ?
L’Itep et l’ouverture sur le milieu scolaire ordinaire
L’Itep et l’ouverture sur le milieu scolaire ordinaire
Tout d’abord, on peut noter que le travail entre l’ITEP et cette école de secteur tient d’un travail de coopération de longue date. En effet leur proximité sur le territoire permet à l’école et à l’ITEP de s’organiser facilement pour des rencontres entre professionnels pour faire des bilans de leur coopération de manière générale, mais aussi de mettre en place facilement les réunions d’Equipe de Suivi de Formation. Cela a permis de rendre compte de la réactivité des acteurs de secteurs par rapport à Raphaël. Cette relation régulière permet des avantages par rapport à la souplesse et à l’organisation de temps scolaires adaptés aux besoins de Raphaël. On peut aussi mettre en avant que l’ITEP a répondu positivement aux demandes des parents et de l’enfant, ce qui respecte le cadre légal apporté par la loi de 2002-2, respecte le droit des usagers et favorise l’enfant à se tourner vers l’extérieur.

Les limites observées : Cependant les circonstances de cette inclusion immédiate ont eu des conséquences sur le fonctionnement de l’ITEP. Tout d’abord, par manque de moyens de transport un éducateur doit aller chercher Raphael dans son école, il manque donc un éducateur durant une courte période sur l’ITEP. Cependant les matinées sont les moments où les enseignants procurent leur cours aux enfants de l’institution et ces moments sont toujours source d’angoisse pour certains enfants qui peuvent être accueillis par des éducateurs pour être apaisé. Les horaires de présence de Raphael à l’école de secteur se trouvent être les mêmes horaires qu’ont les professionnels thérapeutiques présents sur l’ITEP. Raphael ne pourra donc pas suivre une thérapie interne malgré la nécessité pour son suivi de rencontrer le pôle thérapeutique. De plus les parents de Raphael souhaitaient que celui-ci profite des temps de groupe (temps de repas, récréations,..) de l’école de secteur. Ce souhait parental se confronte à une réalité financière institutionnelle. Les ITEP sont financés par l’Agence Régionale de Santé par des prix de journée. C’est-à-dire qu’un ITEP est financé par des prix de journée. En effet, le budget annuel d’un ITEP est calculé aux prix de journée, pour calculer le prix de journée on définit les coûts des charges d’un enfant sur une journée ainsi que le nombre de journées prévisionnelles. Cela dit chaque absence d’un enfant doit être justifiée à la fin de l’année à l’ARS sinon cette journée sera déduite du budget de l’année suivante. L’ITEP ne peut donc pas se permettre de ne pas faire participer Raphael au moment fort de la journée, comme le repas, sous peine de voir son budget réduit l’année suivante.
Rapport de stage en MECS
Rapport de stage en MECS
Je fais mon stage d'éducateur spécialisé en maison d'enfants à caractère social (MECS), située près de Lyon et habilitée par l'aide sociale à l'enfance (ASE) ainsi que par la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) : elle est donc financée par le conseil général et par la justice. La MECS peut accueillir 48 enfants, âgés de 6 à 18 ans, de manière permanente ou séquentielle. Les enfants ont des difficultés familiales liées à des problèmes de relation, d'inadaptation scolaire, de troubles de la personnalité et du comportement. Ces enfants sont répartis selon quatre groupes d’âges : le groupe Horizon, de 6 à 9 ans ; le groupe Baladin, de 9 à 12 ans ; le groupe Espace, de 9 à 12 ans, où j'ai fait mon stage et le groupe Pléiades, de 13 à 18ans. Pour présenter le profil général des enfants accueillis, la maison d'enfants est habilitée à recevoir enfants et adolescents dans le cadre de l'enfance en danger, selon l'article 375 du code civil. La loi n° 2002-293 du 5 mars 2007 précise les missions de la protection de l'enfance en complétant principalement le code des actions sociales et familiales. En application de l'ordonnance du 2 février 1945 en rapport avec l'enfance délinquante, la MECS est habilitée à accueillir la jeunesse délinquante. Le groupe Espace, où j'ai effectué mon stage, est composé de 5 éducateurs spécialisés à temps plein et une maîtresse de maison avec qui je travaille quotidiennement, je l’appellerais « équipe restreinte ». Les éducateurs spécialisés organisent la vie de groupe autour des temps du quotidien et des sorties organisées. Il assiste aux audiences où il défend les intérêts de l'enfant, assiste aux synthèses permettant de faire le point sur la situation, il est en lien avec la famille, les travailleurs sociaux, les intervenants médico-psychologiques et l'école. Cette équipe restreinte forme un « cadre protecteur pour l'enfant, contenant et structurant » selon le projet d'établissement. Elle aide l'enfant à s'épanouir dans son quotidien et dans les activités ou sorties proposées. J'ai décidé d'observer le comportement des éducateurs durant les appels téléphoniques parents / enfants. Ce sujet me semblait intéressant puisque le téléphone est le seul lien parent / enfant durant la semaine voir pendant deux semaines, selon les modalités de placement. Dans certains cas, où l'enfant ne voit plus du tout un de ses deux parents pour diverses raisons, le téléphone est donc le seul lien parent / enfant. L'éducateur, de par sa fonction (stipulé dans le projet d'établissement) et par le fait qu'il gère les appels téléphoniques ainsi que la manière dont ils se déroulent, est donc garant du lien parent / enfant. La loi 2002-2, rénovant l'action sociale et médico-sociale, place l'enfant au cœur du système et de sa prise en charge, en associant, de droit, les familles.
Stage dans un Institut medico éducatif
Stage dans un Institut medico éducatif
Pendant mon stage de 10 semaines, j'ai assisté au quotidien d'un éducateur spécialisé qu’il s’agisse de son travail en équipe et de son rôle individuel dans le cadre d’un internat de jeunes déficients intellectuels. J’ai été intégré sur l’appartement de Feytiat avec une capacité d’accueil de 6 jeunes et une équipe de 2 éducatrices. J’ai tout de suite été confronté à la réalité du terrain ce qui m’a permis de peaufiner ma formation pratique sur des moments d’internat. J’ai observé et participé à la dure mais aussi agréable mission de l’éducateur d’internat. Les jeunes de l’appartement sont des jeunes adultes âgées de 17 à 18 ans donc l’appartement est un projet d’autonomie quotidienne, de socialisation, d’orientation et de préparation à la vie futur d’adulte. Ils suivent la section Improbe pour affiner leur projet d’orientation et de futur adulte. Avant le début de mon stage, j’avais des appréhensions par rapport à la distance des jeunes face à l’âge des usagers et du mien (assez proche!). Mais je me suis vite rendu compte que mes gestes, mes attitudes ne trahissait pas mon jeune âge. Et que les jeunes respectent la distance, mon rôle de stagiaire et de futur professionnel que j’avais mis en place au court de ce stage.

Connexion

Educateur spécialisé

Abonnement

Recherche