LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Projet de stage de découverte (A.E.M.O)

Projet de stage de découverte (A.E.M.O) 1. HISTORIQUE DE L’O (OEUVRE DE SECOURS AUX ENFANTS) 2. ORGANISATION GÉNÉRALE 3. CARACTÉRISTIQUES 4. ACTIVITÉ DU STAGIAIRE 4.1. Partie AEMO 4.2. Partie IOE CONCLUSION 1. HISTORIQUE DE L’O (O) L’action de l’O reste dans le prolongement de celle menée à ses origines : une action médico-sociale en faveur des populations juives en difficultés. Cependant depuis 1945, cette activité qui avait eu une ampleur nationale a progressivement diminué. De ce fait l’O a depuis quelques années, compte tenu de la baisse des mesures d’A.E.M.O., ouvert ses services à d’autres communautés concernant essentiellement les I.O.E. 2. ORGANISATION GÉNÉRALE La direction ainsi que les services administratifs, le placement familial, l’A.E.M.O. Ile de France, l’accueil/évaluation, le service colonies de vacances et la vie associative se trouvent au 117, rue du faubourg du Temple à P. Outre le centre socio-éducatif “C J” où j’ai fait mon stage, l’O comprend également sur P un C.M.S., un C.M.P.P., et un second centre d’A.E.M.O. (centre de Belleville). Nous trouvons également cinq foyers d’hébergement : Draveil, St Germain, Taverny, Luzarche, La Voûte (P), des centres de colonies de vacances : La Bernerie en Retz (44), Plainpalais (73), St Pierre la Garenne (27). 3. CARACTÉRISTIQUE L’institution dont dépend le centre “C J”, au sein de l’O est une association de loi de 1901 reconnue d’utilité publique. L’O est un organisme semi-publique, agréé par la D.A.S.S., le service des Tutelles et la P.J.J. Les mesures confiées à l’O peuvent être administratives ou judiciaires. Du point de vue financier, le prix de la journée pour une A.E.M.O. est de 88,09 Frs et de 78,50 Frs pour une I.O.E. La répartition des mesures A.E.M.O et I.O.E. est actuellement égale, ce qui fait environ vingt et une mesures (A.E.M.O., I.O.E.) confondues, par éducateur. Le personnel relève de la convention collective de 1966. 4. ACTIVITÉ DU STAGIAIRE 4.1. Partie A.E.M.O. Lors de ce stage, il m’a été permis de participer à toutes les réunions de l’établissement : Au centre “C J” : - réunions internes du personnel du centre, - réunions de présentation, avec les assistantes sociales, le médecin psychiatre, l’équipe éducative, les parents et l’enfant, - réunions de consultation, avec les assistantes sociales, le médecin psychiatre, l’équipe éducative, les parents et l’enfant. Au siège de l’O : - les présentations de situations de familles pris en charge, appelées “réunions Intake”, - trois conférences suivies de débat données par des personnalités faisant autorité dans leur domaine (philosophes, historiens, rabbins, linguistes...). Celles-ci ayant pour thème : - 1° Bar/BatMitzva (l’adolescence dans les textes de la tradition), - 2° Le judaïsme face aux problèmes de la famille (la maladie, la souffrance, la vieillesse), - 3° Naissance, circoncision, rachat de premier né, (circoncision : paternité et loi). Ces conférences ont été données dans le cadre de la formation permanente du personnel éducatif de l’O Ce séminaire est intitulé : “Judaïsme et intervention socio-éducative”. Outre ces conférences qui sont ouvertes à un public élargie, ces rencontres permettent l’étude de textes et des ateliers de travail. Les objectifs principaux du séminaire sont : - acquérir et approfondir les savoirs et connaissances concernant l’histoire, les valeurs, les lois et coutumes, les textes fondateurs de la tradition juive, - clarifier les positionnements personnels et professionnels dans l’intervention socio-éducative face à la question identitaire, - favoriser l’échange et la confrontation des méthodes de transmission afin de perfectionner l’outil éducatif et social. Pendant mon stage, j’ai surtout assisté les éducateurs dans leurs fonctions, auprès des différents groupes d’enfants et d’adolescents, pris en charge au cours de la semaine. Pour ce faire, j’ai eu accès aux dossiers du suivi social et psychologique de chaque famille prise en charge en A.E.M.O. La connaissance de leur “histoire” depuis parfois plusieurs années en arrière, m’a permis d’ajuster mon comportement en fonction de la problématique de chaque jeune, pour une meilleure intervention éducative, à travers les différentes activités proposés. Il m’a été donné par ailleurs de participer directement à la création et la prise en charge d’un nouveau groupe. Il se composait essentiellement de jeunes allant dans les écoles religieuses et se déroulait le vendredi après-midi. Celui-ci était vertical : l’âges des jeunes allaient de huit à treize ans. J’ai organisé, avec l’éducatrice responsable de ce groupe, un transfert de trois jours en Normandie. Celui-ci était destiné à permettre une meilleure cohésion de ce groupe qui venait de se former. Malheureusement, pour différentes raisons, la totalité des jeunes n’ont pas pu participer à cette sortie. Néanmoins, l’éloignement prolongé de la famille, des enfants participants, a permis de faire apparaître certains problèmes individuels. Ceux-ci pourront être traités par la suite lorsqu’ils reviendront dans leur groupe hebdomadaire. J’ai également assuré des accompagnements de jeunes, de leur prise en charge sur leur lieu de scolarité, à leur retour au domicile. 4.2. Partie I.O.E. J’ai pris en charge avec des éducateurs, deux situations d'Investigation Orientation Éducative (I.O.E.), qui ont été confiées à l’O par le tribunal des mineurs. La première concernait un jeune garçon de huit ans, placé depuis l’âge de quatre ans en famille d’accueil. Sa mère demandait le retour de celui-ci auprès d’elle. L’évaluation de la situation a nécessité plusieurs rencontres avec la mère et l’enfant, la famille d’accueil, l’ami de la mère et l’éducatrice référente du placement familial. A l’issue de ces rencontres, nous avons rédigé un rapport suggérant une orientation éducative d’après les éléments qui nous sont apparus lors des différents entretiens. Celui-ci à été transmis au juge du tribunal pour enfants. La seconde évaluation concernait une jeune fille de quatorze ans. Les parents étaient séparés et le père en avait la garde. Le signalement a été fait auprès du juge pour enfant par sa mère qui s’inquiétait du comportement, des fréquentations et de la tournure que prenait la scolarité de sa fille.
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 28-06-2019
Historique: 0
Extrait des conditions générales d'utilisation

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Conditions d'utilisation

Abonnement

Connexion

Recherche