LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Educateur spécialisé

L'éducateur spécialisé est un travailleur social qui participe à l'éducation d'enfants et d'adolescents dits inadaptés. Il soutient aussi des adultes présentant des déficiences physiques et/ou psychiques pour les aider à retrouver de l'autonomie.

La mission des CHRS

La mission des CHRS Le chômage qui frappe les pays occidentaux n’est pas principalement le fait d’une mauvaise conjoncture économique mais avant tout la conséquence de modifications structurelles propres à nos sociétés développées. On compte ainsi un nombre croissant de jeunes chômeurs de longues durée, dont l’incorporation au marché du travail nécessitera du temps, des méthodes adaptées et donc une mobilisation importante de la part des différents intervenants. Toutefois, les jeunes qui sont accueillis ne sont pas uniquement et simplement victimes de la crise économique. Ils sont en rupture familiale, parfois dès l’enfance, en échec scolaire pour l’essentiel, d’autres sont issus de l’immigration. Ils présentent aussi des troubles du comportement liés à divers types de pathologies. Certains ont connu l’hôpital psychiatrique, d’autres la prison... Ainsi, ces jeunes, déjà fragilisées, sont les premiers touchées par la crise économique. L’action d’accompagnement et de soutien doit tenir compte de cette structure psychosociologique propre à la majorité des jeunes accueillis.

INTRODUCTION 1. LA MISSION DES CHRS 2. PRÉSENTATION DE L’ÉTABLISSEMENT 2.1. PRÉSENTATION DE L’EQUIPE 2.2. ORGANISATION PRATIQUE 3. OBJECTIF 4. UNE PÉDAGOGIE POUR LE PROJET 4.1. LE PROJET DE LA PERSONNE 4.1. LE RÔLE DE L’EDUCATEUR 5. LES MOYENS 5.1. LE SERVICE ÉDUCATIF 6. ACTIONS MENÉES LORS DE CE STAGE 6.1. EN TANT QUE RÉFÉRENT 6.2. ACCUEILLIR ET PROCÉDER A UNE ADMISSION 6.3. EFFECTUER UN SUIVI ET UN SOUTIEN DANS LES DÉMARCHES 6.4. AIDER A LA RÉALISATION DU PROJET 6.5. RÉPONDRE QUOTIDIENNEMENT A LA DEMANDE D’ECOUTE, D’ORIENTATION, DE CONSEIL, DE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE ET MORAL 6.6. ACCOMPAGNEMENT A LA RECHERCHE D’EMPLOI 6.7. ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES EN SITUATION DE FORMATION OU D’EMPLOI 6.8. ANIMATIONS CULTURELLES 6.9. LES ÉCRITS INSTITUTIONNELS CONCLUSION 1. LA MISSION DES CHRS “La diversité des handicaps sociaux dont souffrent les personnes susceptibles d’être accueillies dans les centres d’hébergement appelle une intervention elle-même extrêmement diversifiée. La qualité d’une telle intervention sera fonction d’une bonne identification des besoins d‘une part et d’autre part de la qualité du projet pédagogique, en particulier de son caractère promotionnel et des équipes chargées de la mettre en oeuvre.” Les besoins auxquels les centres d’hébergement peuvent être appelés à répondre sont, ensemble ou séparément, les suivants : - Accueil personnalisé - Hébergement de nuit - Entretien et nourriture - Action socio-éducative et culturelle générale (permettre aux personnes accueillies de réfléchir sur leur situation, de s’identifier et de pouvoir maîtriser leur vie, apprentissage de la solidarité et des responsabilités individuelles et collectives par une action d’animation communautaire afin de pouvoir se situer au sein de la société). - Action spécialisée de lutte contre l’alcoolisme, la drogue, la prostitution. - Assistance administrative (démarche en tout genre pour le logement, l’emploi, l’accès au droit à la santé.) - Réinsertion professionnelle” C’est donc sur ces bases qu’un projet pédagogique a été élaboré afin de mieux répondre à la mission d’insertion sociale des jeunes qui sont accueillis. L’objectif du CHRS où j’ai effectué mon stage long est l’accompagnement de jeunes (18 - 28 ans) dans leur projet de réinsertion. Cette aide doit se situer dans une perspective d’apprentissage de l’autonomie. Cet accompagnement doit être adapté à chaque personne. Il se situe dans le cadre d’une relation à l’autre qui constamment pose la question de la distance. L’éducateur ne doit être ni trop près, ni trop loin. La “bonne distance” varie suivant les moments, les situations et les personnes. L’accompagnement se situe au niveau des démarches administratives, de la prévention, de la santé, de la gestion budgétaire, de la formation, de l’emploi et du logement. Il est donc mis en oeuvre une action sociale et éducative pour ces jeunes privés momentanément de travail, de ressources suffisantes et de logement, qui tienne compte de leur histoire, de leur personnalité, de leurs difficultés pour arriver à l’élaboration du projet de chacun qui respecte la globalité de l’individu, sa dignité, sa liberté et ses droits. De plus, l’ensemble de l’équipe éducative, c’est-à-dire tout le personnel, en fonction de ses propres compétences, est là pour aider les usagers à trouver ou retrouver leur identité, leur personnalité, pour leur donner ou redonner la possibilité de s’intégrer dans le tissus social en respectant leurs propres choix. Ils doivent avoir le souci de participer à la création d’une dynamique positive, tant au niveau de l’équipe qu’au niveau du groupe de résidents, (tissage de liens, animation, sécurité de chacun, limites...). Ceci afin de créer un climat favorable à l’évolution des personnes. 2. PRÉSENTATION DE L’ÉTABLISSEMENT Le CHRS est situé à P. Il occupe des locaux prêtés par la Ville de P, ceux-ci abritaient anciennement une congrégation religieuse qui faisait oeuvre de charité auprès des démunis, c’est dire si ce lieu est imprégné d’histoire. La façade est d’ailleurs classée. 2.1. PRÉSENTATION DE L’ÉQUIPE Au sein du centre, l’usager est entouré et encadré par une équipe. Les différentes personnes composants celle-ci sont les suivantes : - Directeur - Administratif (1 secrétaire comptable mi-temps) - Éducatif (1 éducateur, 1 éducatrice) - Conseillère à l’emploi (mi-temps) - Social (1 assistante sociale mi-temps) - Veilleurs de nuit (2) - Animation (1 service ville) - Un bénévole retraité, logé dans un appartement jouxtant le centre, apporte son aide à l’entretien et la maintenance des locaux, le ménage et la cuisine. - Et dans la mesure du possible, un stagiaire éducateur spécialisé et assistant social. Le centre ne dispose pas de personnel des secteurs de la santé. A cet effet, il a été établi des partenariats avec le Centre de santé et le CMPP et d’autres professionnels de la santé de l’arrondissement. Le personnel est soumis à la convention collective de 51, le prix de la journée est payé par la DASS, et le centre n’est pas sectorisé en ce qui concerne les accueils. 2.2. ORGANISATION PRATIQUE Horaires d’ouverture du centre aux résidents : en semaine, de 16 h à 9 h 45, le week-enIours fériés toute la journée. Temps de liaison et réunions de l’équipe éducative : tous les soirs de 21 h 40 à 22 h, liaison éducateur “de jour” / auxiliaire de nuit. Les lundis de 15 h à 16 h, liaison assistante sociale / éducateur. Les mardis de 14 h 30 à 15 h 30, liaison entre éducateurs. Les jeudis de 12 h 30 à 17 h 30, réunion pluridisciplinaire. Les vendredis de 10 h à 11 h, liaison auxiliaire de nuit / assistante sociale. Un jeudi par mois pendant deux heures et demi, une consultante anime une réunion du supervision, elle nous aide à analyser les comportements des résidents, leurs interactions avec l’équipe éducative, leur problématique et les difficultés que nous rencontrons avec ceux-ci. L’hébergement des résidents se fait en chambres collectives, le plus souvent trois personnes par chambre. Une participation aux frais d’hébergement est demandée à ceux-ci, elle est de 30 % de leur revenu, avec un minimum de 300 Frs et plafonnée à 1300 Frs. Conformément à l’Art. 6 de la Loi du 20 décembre 1954, il est demandé aux résidents de participer aux tâches ménagères collectives. L’organisation de ces tâches est prévue en tenant compte des contraintes dans l’organisation inhérente à l’institution et à la disponibilité du jeune. A cet effet, au retour de ses recherches, de sa formation, ou de son travail, le résident doit se retrouver dans un lieu qui le sécurise, le soutient, et le responsabilise. Ce dernier objectif peut donc être atteint par la participation demandée à la vie collective (participation à tour de rôle aux tâches ménagères, préparation de certains repas ou choix de ceux-ci), mise en place d’activités de loisirs.
Catégorie: Rapport de stage Educateur spécialisé
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 28-06-2019
Historique du document: 0
Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Insertion des enfants et adultes présentant un handicap mental sensoriel ou physique
Insertion des enfants et adultes présentant un handicap mental sensoriel ou physique
L’accueil que réserve une société donnée à la différence, à l’anormalité, révèle bien des choses de son fonctionnement, des valeurs qu’elle véhicule, et de l’idée qu’elle se fait d’elle-même. La place que notre société occidentale réserve à la personne handicapée nous apporte donc un témoignage concret de cette construction socio-culturelle, influencée par l’héritage du passé et ses aspirations nouvelles. Traditionnellement, la pensée chrétienne assimile « l’arriéré », « l’idiot » au fou et au criminel, et leur anormalité est l’œuvre de Dieu qui entend ainsi faire expier à certains humains les fautes de ceux qui les ont précédés. Si à présent notre société transmet des valeurs diamétralement opposées, il n’en reste pas moins que l’idée selon laquelle l’enfant touché par la différence est une punition divine a marqué profondément les mentalités, justifiant l’exclusion dont celui-ci était l’objet. C’est dans ce contexte que la pensée de l’autre différent, anormal, handicapé a évolué pour aboutir, parfois, à une autre extrémité conduisant à un égalitarisme béat qui nie la différence ; la revendication d’égalité entre personnes handicapées et non handicapées est une représentation idéalisée, un piège qui conduit à une forme de rejet par indifférenciation.
Réactions face à des comportements de violence
Réactions face à des comportements de violence
INTRODUCTION J’ai effectué mon stage dans un foyer d’accueil pour adultes handicapés mentaux. J’ai souhaité à travers ce stage, découvrir la personne handicapée à part entière et me rendre compte de ses besoins. J’ai me suis aperçue que dans la vie quotidienne, les répercutions du handicap mental, chez les résidents, ne sont pas toujours faciles à assumer en collectivité. Plus particulièrement, je me suis demandée comment les résidents pouvaient supporter une violence quotidienne puisqu’elle était certaine fois pesante pour moi. Dans un premier temps, je tente de donner une définition de la violence et d’évoquer quelques théories à se sujet. Dans un second temps, j’explique les situations de violence auxquelles les résidents et l’équipe éducative ont été confrontés ; puis, j’analyse comment l’équipe et l’institution réagit face à ces comportements et enfin, j’explique mon attitude devant ces situations de violence.
Stage dans un Institut d’Education Motrice (I.EM.),
Stage dans un Institut d’Education Motrice (I.EM.),
L’éducateur au sein d’une classe d’enfants, sur le plan pédagogique, accompagne l’institutrice spécialisée dans les cours dispensés : Français, Histoire, Mathématiques et techniques opératoires. L’éducateur propose un accompagnement et soutien scolaire, une aide lors des exercices et sert de lien entre l’institutrice et l’enfant. Durant mon stage, j’ai pu accompagner plus individuellement deux enfants en grande difficulté en techniques opératoires, avec un regard différent de celui de l’institutrice et une manière plus ludique de leur faire retenir les techniques importantes…
Champ d'intervention de l'ES dans un IME
Champ d'intervention de l'ES dans un IME
C’est en ce sens que les termes « responsabilité » et « engagement » on résonné en moi comme un véritable défit. Ces quatorze mois de pratique m’ont permis d’observer et d’analyser de manière concrète les différentes facettes de la « Cité J». Mais par-dessus tout, c’est cette institution qui a suscité chez moi les premières interrogations fondamentales quant aux difficultés et à la véritable fonction d’un éducateur spécialisé, interrogations auxquelles je tente de trouver des réponses à travers le présent travail.

Connexion

Educateur spécialisé

Abonnement

Recherche