LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Educateur spécialisé

L'éducateur spécialisé est un travailleur social qui participe à l'éducation d'enfants et d'adolescents dits inadaptés. Il soutient aussi des adultes présentant des déficiences physiques et/ou psychiques pour les aider à retrouver de l'autonomie.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la relation éducative et l'éducateur spécialisé ...

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la relation éducative et l'éducateur spécialisé ...

La relation éducative est complexe à définir, car elle ne relève ni du dogme, ni des sciences, ni des savoirs universitaires. Elle est en outre, dans certaines situations, tantôt délicate à tisser, et tantôt pénible à vivre pour ses acteurs, c’est-à-dire, pour l’éduqué et pour l’éducateur. Ce dernier met parfois en place des systèmes de défense (déni, toute-puissance, …) qui lui permettent de protéger une des facettes de son identité, mais qui ont aussi pour conséquences un certain évitement de l’Autre, et donc la disparition de la relation éducative. Une des parties de ce mémoire consiste à montrer comment fonctionnent ces mécanismes défensifs utilisés par le professionnel du travail éducatif, mais aussi d’en rechercher les origines dans la nature même de la relation. Il apparaît en effet que, le « duo » éducateur-éduqué n’est pas seul au monde, sans contrainte : il y a un environnement qui cadre la relation, voire contrôle ces deux êtres humains. Or, c’est cette humanité, tout autant que le contexte social, les lois (…) qui fournissent toute sa complexité, et son intérêt, à la relation éducative et à la profession d’éducateur spécialisé. Toutefois, ce désengagement éventuel du professionnel n’est ni une généralité, ni une fatalité, ….

CONCLUSION GENERALE J’ai tenté au fil de ce mémoire de décrire ma perception du travail éducatif en prenant comme support ma propre expérience professionnelle. Bien entendu, ce travail rend compte d’un point de vue unique, personnel, mais il me semble que son intérêt porte sur une généralité : j’ai, en effet, essayé d’éclairer la profession à la lumière du prisme des multiples facettes du professionnel. Il m’est alors apparu, notamment au cours de cette année de formation, que la relation éducative impliquait une réciproque : l’éducateur comme l’éduqué mettent en jeu leur construction identitaire. En effet, j’ai longtemps cru que le changement émanait uniquement dans le seul sens unique « éducateur éduqué ». Or, il m’a semblé que l’éducateur ne ressort pas intacte de la relation éducative, lui aussi construit son identité professionnelle et sociale au contact de l’Autre. Néanmoins, après ce constat, il m’a fallu prendre de la distance pour intégrer le poids de l’environnement dans la relation éducative. Car, les mandataires, les lois, les financeurs,…, façonnent d’une certaine manière les orientations de l’éducation spécialisée et du travail social. J’entends par là que le professionnel et l’éduqué n’évoluent pas dans une bulle hermétique mais interagissent dans des sphères qui s’interpénètrent (privée, publique, professionnelle, sociale, économique, politique,…). En somme, j’ai envie de dire que la profession d’éducateur spécialisé vue au travers de la relation éducative correspond à une vaste aventure, où les opportunités d’enrichissement personnel, individuel sont aussi nombreuses que les situations professionnelles pouvant être décourageantes. Ceci dit, face à cet ensemble de complications qui peuvent survenir, une attitude défaitiste est, à mon sens, hors de propos bien que la tentation soit grande ! Effectivement, c’est la question du sens de la relation éducative, de celui de la profession d’éducateur spécialisé, mais aussi du sens du projet de notre société qui sont au centre du débat. C’est la raison pour laquelle, j’estime que l’implication et l’investissement du salarié qu’est l’éducateur ne se limitent pas à celle de l’être humain, de l’individu mais engagent aussi sa responsabilité collective de citoyen. En tant que particule du système dans lequel nous nous trouvons, il me semble important d’assumer non seulement notre responsabilité de professionnel, mais encore de questionner cette posture d’un point de vue plus global, afin de viser non plus une certaine cohésion, mais bel et bien une cohérence sociale. J’ai opté de décrire deux outils, si j’ose dire, bien particuliers (la militance et l’éthique) nous permettant de remettre en cause nos pratiques, mais il existe d’autres modes de réflexion et d’intervention, tels que la formation continue qui permet aux salariés de poursuivre leur construction identitaire dans des conditions optimisées, ou encore le partenariat avec d’autres branches socioprofessionnelles, qui nous donne l’occasion de croiser les regards, de compléter les compétences, etc. Enfin, j’ajouterai que cette posture, ma posture en fait, consiste finalement à poser que malgré tous les obstacles pouvant surgir, la passivité, le fatalisme ne sont pas des réponses convenables : s’il y a un problème, il doit bien exister une solution, même si celle-ci n’est pas toujours entièrement satisfaisante. Tant qu’il y aura de l’Homme, il y aura de l’espoir !

Catégorie: Mémoire Educateur spécialisé
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 05-09-2022
Historique du document:

0

Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

A la rencontre des usagers de drogues
A la rencontre des usagers de drogues

Mais comment amorcer un tel dialogue ? Autrement dit, quelle stratégie éducative peut-on mettre en place pour créer du lien avec les usagers de drogue ? Pour répondre à ces questions, nous nous interrogerons tout d’abord sur l’usager de drogue (comment est il perçu par les spécialistes et les médecins ? quels impacts la consommation a-t-elle sur ses relations sociales ? comment est il accompagné dans sa dépendance ?), puis nous évoquerons les CAARUD, un type de structure d’accueil tourné vers l’accueil à bas seuil d’exigence, qui s’inscrit dans une politique globale de réduction des risques et qui fut cette année le lieu privilégié de mes observations.

L'estime de soi un bien essentiel : l'accompagnement éducatif des personnes malades alcooliques
L'estime de soi un bien essentiel : l'accompagnement éducatif des personnes malades alcooliques

J’ai effectué mon stage à responsabilité éducative au sein d’un Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale spécialisé en alcoologie. Cette structure accueille après une cure de désintoxication éthylique des hommes malades alcooliques de 18 à 60 ans s’inscrivant dans une démarche d’abstinence et de réinsertion. Dans la rencontre avec ces personnes je me suis aperçue du manque de confiance qu’ils avaient en eux.

Le concept d’estime de soi m’avait déjà intéressée lors de mes précédents stages. J’ai travaillé dans une Maison d’Enfants à Caractère Social où j’ai pu remarquer l’image et les caractéristiques négatives que certains parents s’attribuaient en raison du placement de leur enfant. Lors de mon deuxième stage auprès d’adultes déficients intellectuels et physiques pour certains, j’ai pris conscience de l’ampleur de la difficulté qu’ils rencontraient pour être acceptés au sein d’une société qui valorise la « normalité » et des conséquences que cela pouvait avoir sur l’estime de soi.

La bientraitance des personnes âgées en établissement
La bientraitance des personnes âgées en établissement

Le concept de bientraitance voit le jour dans les années quatre-vingt-dix au sein d’un congrès d’orientation sur l’enfance qui visait à rendre plus humain l'accueil de jeunes enfants. Ce terme renvoie à une survalorisation des pratiques dans le secteur sanitaire et médico-social par la recherche de moyens permettant aux professionnels de lutter contre l'envahissement et le découragement auxquels ils sont confrontés dans leur pratique du fait de sa complexité. Facteurs qui peuvent être à l'origine de comportements maltraitants à l'égard des résidants.

Au départ, le terme bientraitance s'écrivait avec un trait d'union. Ce trait d'union visait à matérialiser un lien, une attache, c'est-à-dire une collaboration entre tous les acteurs prenant part à cette démarche. En outre, ce trait d’union visait à montrer la volonté de favoriser le bien-être par un bon traitement. L'enjeu de ce concept se résumait ainsi: « (...) la bientraitance des plus vulnérables d'entre les siens est l'enjeu d'une société tout entière, un enjeu d'humanité.».

La sexualité des personnes handicapées mentales en institution
La sexualité des personnes handicapées mentales en institution
Le public des personnes handicapées est un public vaste et varié. Il existe plusieurs types de handicap (moteur, sensoriel, psychique et mental) dus à des causes totalement différentes (naissance, accidents, hérédité, vaccins…). Au sein des personnes on distingue les personnes handicapées mentales, c'est-à-dire des personnes ayant des déficiences intellectuelles. On peut donc dire que le handicap est multidimensionnel. La loi du 11 février 2OO5, loi pour l’égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, apporte de nombreuses innovations dans la vie des personnes handicapées. Elle instaure une prestation de compensation, la création d’une institution spécifique aux personnes handicapées et a leurs besoins, rend plus accessible la voirie et les aménagements publics…

Connexion

Educateur spécialisé

Abonnement

Recherche



Derniers Docs Educateur spécialisé

Les plus vus - Educateur spécialisé

Les plus téléchargés - Educateur spécialisé