LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Educateur spécialisé

L'éducateur spécialisé est un travailleur social qui participe à l'éducation d'enfants et d'adolescents dits inadaptés. Il soutient aussi des adultes présentant des déficiences physiques et/ou psychiques pour les aider à retrouver de l'autonomie.

Le cahier de liaison, organe vital pour une cohérence de travail

Le cahier de liaison, organe vital pour une cohérence de travail

J’ai choisi de présenter dans cette situation, la place de l’écrit  dans l’annexe ou je travaille .Comment écrivons nous ,pourquoi,pour qui ? Je décrirais plus particulièrement l’utilité du cahier de liaison dans cet appartement ou nous travaillons en soirée, le plus souvent seul comme éducateur.

Bien que nous sommes depuis plus de cinq ans en réorganisation, le cahier de liaison dans lequel nous écrivons ( nous,l’équipe d’éducateurs) reste toujours un des outils essentiel pour construire notre pratique professionnelle au quotidien,dans le fonctionnel,mais aussi dans la mise en place de projets.Le noyau de l’équipe,constitué des trois intervenants sociaux (ES,ME,AMP) a su adapter l’outil « cahier de liaison »,au fur et à mesure des changements internes,des modifications du projet institutionnel,dans l’annexe ***.

Maintenant les contraintes d’organisations et réglementaires, l’obligation de traçabilité à travers le dossier du bénéficiaire, nous font revoir et adapter nos outils.Le cahier de liaison n’à pas de construction figée.La forme et le fond sont modelés en fonction de ce qui est demandé.Les écrits doivent êtres pratiques et utiles à la consultation. 

La loi 2-2002 réformant le code de l’action sociale et des familles, remet le bénéficiaire au cœur du dispositif, il redevient gestionnaire de sa vie. Les professionnels intervenants sociaux doivent se doter de démarches et d’outils qui garantissent la continuité et la sécurité de « sa prise en charge ».Ceci  implique d’avoir davantage de  rigueur et de cibler les éléments que chaque éducateur travaillant dans l’équipe pourra, ou non, écrire sur le cahier de liaison, en fonction de sa mission, des principes éthiques et déontologiques, et de ce dont il lui sera nécessaire dans l’accompagnement du bénéficiaire.

...

Remettre le bénéficiaire au cœur du dispositif,suppose de cesser de vouloir dire à sa place qui il est,de quoi il souffre,et ce qui est bon pour lui,ceci allant à l’encontre du respect et vouant à l’échec la relation d’aide.

Alors acceptant cette critique,on se demande s’il reste possible de dire et d’écrire quelque chose. L’auteur propose d’écrire à la première personne,non pas de l’Autre,de ce qu’il est supposé vivre,mais quelque chose de la relation que « je » pense s’être instauré avec « lui » en construisant un récit réflexif qui puisse lui être adressé.

C’est donc la relation (inter action) qui devient objet du texte et de la réflexion d’un de ses protagoniste. Il s’agit de penser ,d’analyser, de décrire et de mettre en texte  cette relation sans pour autant qu’elle soit élucidable.

Cela n’empèche pas d’en penser et d’en écrire quelques choses,à la première personne en assumant cette position,en y travaillant les limites de la subjectivité.L’écriture se fera inductrice d’une réflexion et non communication d’information,quand ce qui importera dans l’écrit ne sera pas les réponses produites,mais les questions que l’on se posera sur cette relation.

Réfléchir sur la relation ,tout en la racontant c’est ce que font les travailleurs sociaux dans leur pratiques,mais l’écriture donne une dimension que l’échange oral ne peut pas avoir. Ecrire ce n’est  pas simplement nommer les choses,c’est aussi interroger la capacité des mots à dire les choses en l’absence d’un interlocuteur qu’il faut cependant s’efforcer de controler un minimum de telle sorte que la reconstruction de sens qu’il va opérer sur le texte soit la moins éloignée possible de l’intention du scripteur

Categorie: Travaux U.F. Educateur spécialisé
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 07-02-2020
Extrait des conditions générales d'utilisation

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Conditions d'utilisation

Documents de même catégorie

La pluridisciplinarité à l'APUS, CSST à Lyon
La pluridisciplinarité à l'APUS, CSST à Lyon
oxicomanies, milieu carcéral, précarité, jeunesses errantes, désocialisation, prostitution, … Face à la complexité des situations rencontrées au cours de son histoire, l’Association des Praticiens de l’Urgence Sociale ( A.P.U.S.) a développé des compétences et une offre plurielle : elles peuvent être mobilisées collectivement ou individuellement, ponctuellement ou durablement, massivement ou partiellement. Aussi l’articulation des disciplines entre elles, autour de la personne, va-t-elle s’adapter à la situation, a la demande et aux possibilités fixées par le cadre institutionnel. Il m’a été difficile d’observer et d’isoler des prises en charge pluridisciplinaires " types " a l’APUS. Mais en discutant du sujet de ce devoir avec l’équipe de l’APUS, il ressortait que, en préambule à toute tentative d'analyse des formes de régulation du fonctionnement du service, deux thèmes permettraient de poser des regard intéressants sur la pluridisciplinarité : l’histoire de la structure et l’accueil qu’elle propose aux usagers.
L'anorexie
L'anorexie
En effet, l’anorexie et à plus grandes échelles, les troubles alimentaires, sont des problématiques qui ont une place centrale dans notre société. Et pourtant, si tout le monde a déjà entendu parler d’anorexie, personne n’est réellement capable d’en donner et d’en comprendre les origines, et la manière dont cette pathologie s’exprime. Un sujet, qui nous semble important d’approfondir, du fait qu’il vient aussi révéler un phénomène de société inquiétant. Effectivement comme nous pouvons le voir dans les magazines, à la télévision, ou encore à la radio, la maigreur est mise à l’honneur, elle est gage de séduction et de beauté.
La parole face à la violence
La parole face à la violence
Pour définir le terme violence j’ai retenu les définitions de J. BERGERET et H. GARAT parce qu’elles ont été révélatrices pour moi. Auparavant, je prenais la violence comme souvent gratuite, en réponse à une provocation ou pour se confronter à l’autre. Aujourd’hui je me rends compte qu’elle a un sens, une symbolique, peut être en lien avec une souffrance, une difficulté d’expression verbale… C’est pourquoi je pense que la violence verbale et physique des jeunes en Mecs est une force de vie qui s’exprime en réponse au cadre que l’éducateur tente de mettre en place et qui représente une menace pour le jeune. La parole est quand à elle, non seulement un moyen de communiquer, d’échanger, mais offre également la possibilité d’exprimer et de verbaliser des ressentis, des pensées, d’expliquer des comportements. Ce qui lui donne sa valeur, c’est le sens qu’on lui donne, elle permet aux jeunes d’accéder à la symbolisation de leurs actes. Il est important que les jeunes puissent mentaliser leurs actes (violences physiques et verbales), pour réfléchir, s’interroger intérieurement, tenter de comprendre la cause de leur mal être et les conséquences de leurs comportements. La place de l’adulte est importante. L’éducateur doit instaurer des espaces de communication afin que les jeunes puissent exprimer leurs maux par des mots et surtout leurs permettre de donner du sens. Ce n’est que par le sens qu’on lui donne, que la parole a une valeur essentielle de contrôle des pulsions, de la violence, permettant ainsi l’accès à la socialisation.
Travail en partenariat et en réseau dans une MECS
Travail en partenariat et en réseau dans une MECS
J'ai pu observer ce travail en partenariat et en réseau lors de mon stage de deuxième année de formation d'éducateur spécialisé à la MECS. Après avoir brièvement présenté l'institution, je tâcherais de donner une explicitation de ces deux termes que sont « réseau » et « partenariat ». Puis je décrirais la façon dont est pratiqué ce travail par les éducateurs de la MECS. À partir de ce constat, je dégagerais une question autour du travail en partenariat dans cette structure. Ensuite, la synthèse de la rencontre de deux partenaires me permettra de faire émerger les apports et les limites du travail en partenariat et en réseau. Enfin je proposerai une action afin d'améliorer ce partenariat.

Connexion

Educateur spécialisé

Abonnement

Recherche