LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Educateur spécialisé

L'éducateur spécialisé est un travailleur social qui participe à l'éducation d'enfants et d'adolescents dits inadaptés. Il soutient aussi des adultes présentant des déficiences physiques et/ou psychiques pour les aider à retrouver de l'autonomie.

La place du père

La place du père

I. L'évolution de la société contribue à la redistribution des rôles au sein de la famille. Progressivement, une autre idée de la famille est apparue. La toute puissance paternelle a abouti à l'autorité parentale. Le droit absolu du père s'est changé en un ensemble de droits (contrôlé) et de devoirs appartenant aux deux parents. Les profondes modifications qu'a vécu notre société y sont pour beaucoup. La place de chaque membre de la famille a été complètement modifiée.

1.1-Le père : du "rôle principal" à celui de "figurant".

1.1.1-Epoque gréco-romaine.

Au temps des grecs, le père possédait le droit absolu de vie ou de mort. C'était la pleine période des infanticides autorisés : le pater familias. A cette cruauté a succédé le "tolere liberum" des romains. A la naissance de l'enfant, le père était en droit de l'accepter ou de le rejeter. Le père élevait l'enfant du sol. Cela montrait qu'il l'acceptait. A ce moment là, il se devait d'assurer la survie matérielle de l'enfant et l'éducation digne de son rang. La mère ne s'occupait que de l'entretien, des soins de l'enfant. Elle n'avait rien à dire. La parole du père était la seule à écouter. Les rôles des hommes et des femmes au sein de la famille étaient clairement définis, rigides et limites. La mère s'occupait uniquement des nourrissons. Puis les pères prenaient le relais. Les enfants étaient très proches du père, passaient énormément de temps avec lui puisqu'ils travaillaient ensemble.

1.1.2-Révolution industrielle vers la fin du XVIII ème siècle. Les changements majeurs entre père et enfants commencent avec l'industrialisation. Le manque de travail dans les campagnes pousse les pères à aller chercher un emploi en ville. Cela entraîne, par la même, leur départ au loin. "Loin des yeux, loin du cœur", ce qui devait arriver arrivât : la présence du père n'était plus indispensable. En quittant l'environnement immédiat de sa famille par obligation, il montrait qu'il était un parent "éliminable". Commence alors à s'amorcer le déclin du pouvoir des pères. Cette perte se fera de plus en plus grande, et ce, assez rapidement quand on voit le temps que le pouvoir absolu a duré.

1.1.3- La révolution française : prémisses d'une "mort annoncée" Les droits familiaux se trouvent réduits par les idées révolutionnaires tandis que les pouvoirs de l'Etat grandissent. Les révolutionnaires établissent le principe de paternité civile qui donne les mêmes droits aux enfants légitimes, naturels ou adoptifs. Ils s'attaquent au despotisme des pères en supprimant le droit d'exhérédation (droit de déshériter). Ils bannissent aussi les lettres de cachet permettant au père, sous l'Ancien Régime, de faire enfermer l'enfant mineur récalcitrant à l'autorité parentale. Le Patria Potestas est aboli par une loi du 28 août 1792 pour mettre en œuvre la correction paternelle. Le père est alors obligé de réunir un tribunal domestique quand il doit prendre une décision concernant l'enfant. Il ne peut plus décider seul. Son autorité ne peut plus non plus dépasser la majorité de l'enfant alors qu'auparavant, elle perdurait jusqu'à la mort du chef de famille. Ces idées révolutionnaires seront reprises, plus tard, dans le Code Civil.

1.1.4- Le Code Civil (Code Napoléon 1804). Ce code revient sur les avancées révolutionnaires. Il prône le mariage comme fondement de la famille et l'enfant naturel n'a pas les droits de l'enfant légitime. Le père peut à nouveau user d'une autorité énergique (toujours dans l'intérêt de l'enfant considéré comme un incapable qu'il faut protéger de ses actes contre lui-même et autrui). Il n'a plus le devoir de faire appel au tribunal domestique. Parallèlement à cette diminution des droits du père, il apparaît une montée des droits de la mère : un véritable changement de cap.

1.2- La mère : du rôle "secondaire" à celui "d'actrice principale"

1.2.1- Autonomisation de femmes. Xénophon (philosophe grec) disait : "les dieux ont créé la femme pour les fonctions de dedans, l'homme pour toutes les autres. Les dieux l'ont mise à l'intérieur car elle supporte moins bien le froid, le chaud et la guerre". En gros cela signifie que les femmes ne sont là que pour s'occuper des tâches ménagères et des enfants. Le statut des femmes a fortement changé en cette fin de siècle, surtout depuis 1970 : les épouses ne sont plus condamnées à rester derrière leurs fourneaux pour préparer de bons petits plats à leur mari. Elles ne passent plus leur journée à s'occuper de leurs enfants et du ménage.

Catégorie: Etude juridique Educateur spécialisé
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 21-05-2021
Historique du document:

0

Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Prévention spécialisé - Etude de cas juridique
Prévention spécialisé - Etude de cas juridique

Le suivi de *** m'a interpellé dès le début de mon stage se révélant comme une situation complexe à laquelle les clubs de préventions sont susceptibles d' intervenir.

De ce fait, j' ai appris à connaître cette personne par les régulations entrepris avec mes collègues, par des discussions échangées avec sa famille et l'intéressé elle-même dans le cadre de l'accompagnement scolaire.

Ainsi, j' ai décidé de faire mon étude de cas juridique sur cette situation, en émettant l'hypothèse que ce travail peut être nécessaire dans le cadre de ma formation. En effet, cette étude permet d’éclaircir les différents domaines juridiques abordés par cette étude ainsi que le lien théorie/pratique.

D’autre part, j' ai choisi de travailler cet écrit de manière individuelle, mais également de le partager, de soumettre mes réflexions, orientations éducatives avec mes collègues, pour produire un écrit pédagogique, utile sur le plan de notre travail éducatif et professionnel et pour être inclus éventuelle dans son dossier.

Etude juridique foyer de l'enfance
Etude juridique foyer de l'enfance

Le foyer de l’enfance de M. est le lieu où j’ai effectué mon stage de première année. Le foyer est une structure sociale qui accueille en internat, 365 jours par an et 24h sur 24h, des mineur(e)s âgé(e)s de 3 ans à 18 ans en difficulté sociale. Il est aussi possible d’accueillir des majeurs de moins de 21 ans. Parallèlement il héberge des jeunes femmes enceintes et des mères avec leurs enfants de moins de 3 ans, qui connaissent des difficultés sociales et familiales de nature à compromettre leur équilibre (centre parental).

Quelle prise en charge des enfants en danger ?
Quelle prise en charge des enfants en danger ?

Le contexte législatif qui encadre l’enfance en danger est très mouvant et évolue au rythme de la place de l’enfant dans notre société. Les prises en charge sont multiples, elles varient selon la nature, le contexte et la date des faits. C’est pourquoi il est légitime de faire un état des lieux afin d’y voir plus clair. En effet certaines lois importantes venant d’être réformées, nous pouvons nous demander, à juste titre : Quelle prise en charge des enfants en danger ?

Quand la maladie prend le dessus sur la personne
Quand la maladie prend le dessus sur la personne

Après un temps d’observation et de prise de connaissance du contexte juridico-administratif de l’établissement, j’ai été interpellé par la situation de Mme D.. Elle me parlait d’une « dame qui lui donnait son argent », « du monsieur qui venait» quand elle rendait visite à sa fille, des pompiers qui l’avaient « emmenés de force à l’hôpital »… En me renseignant auprès de l’équipe éducative, j’ai compris que si Mme D. semblait un peu perdue face à son histoire et sa situation, c’est parce qu’elles étaient réellement complexes. J’ai entendu beaucoup d’éléments qui se contredisaient parfois, mais personne ne pu me renseigner sur les différents points qui constituaient l’histoire de Mme D.

J’ai décidé de m’en référer à son dossier, mais il était aussi complexe à consulter que ce que me renvoyait sa situation. A vrai dire, il m’a fallu toute la durée de mon stage et de nombreuses " investigations" pour reconstituer et éclaircir la situation de Mme D. Mme D. est née le 24 août 1971 au Cap Vert. Tout ce que j’ai pu savoir de son enfance c’est que sa mère a quitté le foyer lorsque Mme D. avait 10 ans. Ensuite, c’est sa grand-mère qui l’a élevée. Puis lorsque son père vient en France avec sa nouvelle femme, il amène Mme D. avec lui. De cette 1ère période en France non plus, Mme D. ne parle pas.

Connexion

Educateur spécialisé

Abonnement

Recherche