LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Educateur spécialisé

L'éducateur spécialisé est un travailleur social qui participe à l'éducation d'enfants et d'adolescents dits inadaptés. Il soutient aussi des adultes présentant des déficiences physiques et/ou psychiques pour les aider à retrouver de l'autonomie.

La famille traditionnelle. la monoparentalité

La famille traditionnelle. la monoparentalité

INTRODUCTION Qu’en est-il de la famille dite "traditionnelle", où chacun des membres avait une place bien définie ? Le père autoritaire passant ses journées au travail afin de gagner suffisamment d’argent pour subvenir aux besoins familiaux ; la mère au foyer, chargée de l’éducation et de l’entretien des enfants ; ces derniers obéissants et respectueux envers leurs parents. Il ne s’agit pas d’une pointe de nostalgie de ma part, mais tout simplement une manière d’introduire ce mémoire, dans lequel l’évolution relativement importante et récente des caractéristiques propres à la famille tient une place non négligeable. En effet, une augmentation du nombre de concubinages, de divorces, de naissances hors mariages, un accès de plus en plus important des femmes aux activités salariées entraînent l’émergence de nouvelles formes de familles. La monoparentalité, à laquelle je m'intéresserai plus précisément, est une de ces formes. Ainsi, dans ma première partie, je traiterai plus précisément des familles monoparentales où un enfant de sexe masculin devenu adolescent "gravite" autour d’une mère isolée. Au cours de mon stage dans le service d’Action Educative en Milieu Ouvert (AEMO) de l’A sur le secteur d’Aubagne, j’ai pu me rendre compte que les mesures judiciaires d’assistance éducative concernant des adolescents en difficultés vivant avec une mère "isolée" étaient relativement importantes. De plus, dans de nombreux cas, le signalement était fait par la mère elle-même. Ce constat est renforcé par celui repris dans le dossier de presse de l’A. Je cite : "Si les causes du prononcé de la mesure ne sont pas très différentes à ce jour de celles de 1962, par contre nous constatons une évolution dans la typologie des familles", dont "un accroissement du nombre de familles monoparentales". La parentalité "isolée" serait-elle alors plus vulnérable, plus enclin à l’émergence d’une situation conflictuelle parent / enfant, à laquelle la mère seule ne pourrait faire face ? Ces situations m’ont alors interpellé, et j’ai pensé dans un premier temps que ces mères attendaient du travailleur social, qu’il joue le rôle du père absent, en posant le cadre autoritaire jusqu’alors défaillant. Mais est-ce aussi simple ? Est-il souhaitable que l’éducateur en AEMO s’approprie, de manière durable, ce rôle paternel qui n’est pas le sien ? Quels autres moyens d’interventions peut-il utiliser ? Comment doit-il se positionner ? Autant de questions qui, pour l’instant du moins, restent sans réponse mais que nous pouvons éclairer au regard de la notion de danger qui légitime la mesure judiciaire d’assistance éducative. En effet, si le danger peut être lié à cette absence d’autorité qui induit chez l’adolescent un comportement inadéquat, nous pouvons aussi penser qu’il se situe au sein de cette relation mère / fils dans un fonctionnement réciproque, en partie inconscient. Cette notion de danger se situerait non plus du seul côté de l’adolescent et de son comportement déviant, mais plutôt du côté de cette relation devenue difficile du fait de l’adolescence et que l’on pourrait définir comme étant un conflit au sein de ce "couple intergénérationnel". Vue sous cet angle, la problématique de cette relation m’a alors amené un d'autres questionnements : Face à cette situation de conflit, comment l'éducateur peut-il insuffler un changement dans ce mode de relation ? La position de médiateur peut-elle lui permettre de travailler dans ce sens ? Peut-il concilier cette position de médiation et les éléments qui la caractérisent (entre autres, l'impartialité et la neutralité) avec celle qu'il doit tenir au regard du mandat judiciaire de protection de l'enfant ? Le but de mon travail est donc de tenter d'apporter des éléments de réponses à ces questions et de voir en quoi l'utilisation de la médiation peut permettre une approche différente des conflits mère / enfant dans le cadre d'une AEMO.

Catégorie: Etude psycho-pédagogique Educateur spécialisé
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 19-05-2021
Historique du document:

0

Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Les enfants polyhandicapés
Les enfants polyhandicapés
Pour traiter le sujet des enfants polyhandicapés de nos jours, nous devons faire un petit rappel historique sur l’évolution de la société. Le handicap a toujours existé mais n’était pas autant pris en considération. Les conditions de vie et le niveau de connaissances en médecine faisaient que les enfants atteints dès la naissance de plusieurs pathologies, n’avaient pas une espérance de vie très longue. C’est ce que l’on appelait la « sélection naturelle ». En 1880, on constatait une moyenne de décès de nouveau-nés mal formés de 230% (Barat C. etal, 1996). Vers 1925, cette moyenne baisse pour se situer aux alentours de 100%. Actuellement, la mortalité infantile est descendue à 1,7%. Les événements qui échappaient à la volonté des hommes autrefois, sont aujourd’hui dépassés par l’évolution de la science et les progrès considérables de la médecine. La société, qui avant n’avait pas la possibilité d’agir sur cet état de fait, considérait cette situation comme un coup du sort. Les enfants qui survivaient, leur charge étant devenue trop lourde pour une famille déjà en difficulté, étaient confiés à des oeuvres religieuses. Aujourd’hui, notre efficacité en matière de soins nous confronte à des problèmes moraux jusqu’alors insoupçonnés, en raison d’une évolution des connaissances scientifiques plus rapide que la conscience collective. La maladie ne fait plus référence à la fatalité mais davantage à une appartenance de différence, de non-conformité aux normes. C’est pourquoi l’éducateur doit travailler à une nouvelle éthique professionnelle : entre les droits de l’enfant polyhandicapé et les contraintes de la société
La bonne distance dans la relation éducative
La bonne distance dans la relation éducative
La rencontre de J et G lors d’une visite chez leur famille d’accueil m’a interpellée et déstabilisée et m’a amenée à me questionner sur la place que je pouvais prendre dans la relation éducative avec ces 2 petites filles. Cette visite était prévue pour évoquer le vécu familial de ces 2 jeunes filles et leur évolution depuis le placement.
La psychosomatique chez les adolescentes
La psychosomatique chez les adolescentes

Le Dictionnaire Larousse donne cette définition de la psychosomatique : du grec “ psukhê ” = âme et “ sôma ” = corps . Qui concerne à la fois le corps et l’esprit . Celon le même dictionnaire , les troubles somatiques sont relatifs à une “ maladie organique dont le déterminisme et l’évolution sont soumis de façon prioritaire à des facteurs d’ordre psychique ou conflictuel , alors que les symptômes de maladie mentale font défaut . ” La psychanalyse explique que l’appareil psychique se constitue par étayage corporel . Puis , le moi psychique façonne le corps où s’inscrit l’histoire du sujet , avec ses troubles émotionnels et existentiels . Lorsque le sujet ne peut élaborer psychiquement des conflits ou symboliser des traumatismes insoutenables , le symptôme va venir “ remplacer ” ce conflit et se fixer sur le corps . On peut donc se demander , de notre place d’éducateur , comment prendre en compte les manifestations corporelles des usagers dans le travail éducatif .

DC 2 : Mathieu en IME
DC 2 : Mathieu en IME
Mathieu connaît une évolution plutôt irrégulière au sein d’un groupe, tant au niveau de sa classe de CLIS, de son groupe à l’IME, et en fonction des différents ateliers qu’il suit, il semble plus nerveux et sujet à des crises. Plusieurs rapports des intervenants pédagogiques mettent en avant le fait qu’il évolue mieux en groupe restreint.

Connexion

Educateur spécialisé

Abonnement

Recherche