LeSocial  EmploiSocial  PrepaSocial  SocioDoc  Formateque  Facebook  Twitter

L’unité de la psychologie – Daniel Lagache

L’unité de la psychologie – Daniel Lagache

Mais qu’en est-t-il de la psychanalyse ? On la rencontre à trois reprises dans ce livre.

Pour respecter la chronologie de l’écriture que je connais maintenant, je vais commencer par le texte de 1947.

« En tant que procédé d’investigation, la psychanalyse se différencie-t-elle de la technique clinique autrement que par une technicité plus poussée et plus consciente d’elle-même ? (...) que l’on se demande seulement si une définition de la psychanalyse peut être recherchée ailleurs que  dans le cadre d’une psychologie clinique de la conduite humaine, dont l’attention qu’elle accorde au « transfert » serait sans doute le caractère le plus spécifique. » (p. 35-36)

Puis dans la conclusion : « La psychanalyse est une forme de psychologie clinique et de psychothérapie que spécifie notamment l’étude du transfert. » (p. 70)

La psychanalyse se présente comme une forme de psychologie clinique de la conduite humaine, un procédé d’investigation du psychisme, et j’ajouterai une théorie du développement et du fonctionnement affectif de l’homme. A ce titre, il est donc logique qu’elle soit étudiée par les étudiants en psychologie clinique. 

...

La psychologie est l’étude de la conduite humaine (au sens large) en tant que résolution d’un conflit résultant de l’adaptation d’un organisme à son milieu. Soit ! Il n’en reste pas moins que, la complexité et l’unicité inhérentes à cet objet d’étude nécessitent chacune d’adopter des stratégies d’investigation  et des perspectives variées qui se complètent. Pour moi, chaque théorie, chaque méthode représente un angle d’attaque, un point de vue, une perspective. Elle a ses limites mais a l’intérêt d’illustrer un ou plusieurs concepts. 

Pourquoi insister autant sur l’unité de la psychologie ? N’est-elle pas évidente ? Est-ce que chercher à expliquer le comportement humain sur tous les plans ne vise pas aussi à mieux le comprendre ? Et pourquoi mieux le comprendre si on n’utilise pas cette compréhension au moins pour aider, voire soigner.

Lorsque j’entrevois la multitude des interactions internes et externes et la diversité des combinaisons de construction possible tout au long du développement d’un individu, comment ne pas en tirer la conclusion que la personne qui se tient devant moi est unique, qu’elle est le résultat de ses expériences vécues dans un environnement donné, de ses apprentissages, le point de départ de son évolution future et qu’elle seule peut dire ses expériences, sa représentation du monde de là où elle est, sa problématique… Tout comme moi. Personne n’échappe à cette loi générale : tous pareils et tous différents. Pourquoi en irait-il autrement de la psychologie créée par l’homme ? 

Type de fichier: application/pdf
Date de création: 06-05-2019
Extrait des conditions générales d'utilisation

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Conditions d'utilisation

Abonnement

Connexion

Recherche