LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Educateur spécialisé

L'éducateur spécialisé est un travailleur social qui participe à l'éducation d'enfants et d'adolescents dits inadaptés. Il soutient aussi des adultes présentant des déficiences physiques et/ou psychiques pour les aider à retrouver de l'autonomie.

Projet dactivité: la danse

Projet dactivité: la danse

Dans le cadre de l’unité de formation «pédagogie de l’expression et techniques éducatives», il nous fallait réaliser un projet d’activité et le mettre en place lors de notre stage de seconde année de formation. Ayant participé à la technique éducative Danse-Théâtre-Clown et étant moi-même danseuse depuis plusieurs années, j’ai décidé de monter un atelier danse. J’ai donc mis en place cette activité au centre d’aide par le travail de la M avec quatre adultes déficients intellectuels.

ETABLISSEMENT ET POPULATION Le C.A.T. de la M s’est fixé comme mission d’offrir aux adultes ne pouvant momentanément et durablement travailler en milieu ordinaire, «des possibilités d’activités diverses à caractère professionnel». D’autres activités leur sont aussi proposées. En effet, le C.A.T. a mis en place diverses actions de soutien médico-sociales et éducatives de deuxième type (circulaire 60 AS), comme du sport (marche), de la psychomotricité (expression corporelle, piscine), du tissage, des activités cognitives, de l’arthérapie. Ces actions sont menées par des professionnels : éducateurs, psychomotricienne, psychologue, psychiatre. L’établissement souhaite, par son environnement et ses conditions de travail adaptées, «favoriser l’épanouissement personnel et l’intégration sociale» des travailleurs. Mais A n’est pas uniquement un C.A.T., c’est une entreprise (dans le sens «d’entreprendre»). C’est pour cela qu’elle s’est fixée d’autres buts : donner satisfaction à leurs clients par la qualité du travail et «être reconnue comme entreprise à part entière par eux-mêmes, leurs partenaires, leurs clients et leurs instances». Le C.A.T. est divisé en deux sites. Sur le site de D se trouvent l’Unité de Production (U.P.) 1 (travaux de conditionnement), l’U.P. 4 (travail du bois) et la Section d’Accueil. Cette structure est implantée en plein quartier résidentiel. Sur le site de M, ouvert 11 ans après les premiers ateliers de D, se trouvent l’U.P. 2 (usinage d’aluminium) et l’U.P. 3 (travaux de conditionnement). Ces ateliers sont situés au cœur d’une zone industrielle. Ces deux lieux sont faciles d’accès puisque situés dans deux grandes agglomérations bien desservies par les transports en communs. Ceci favorise aussi la mise en place des actions de soutien médico-sociales et éducatives, notamment pour la piscine, proche du site de D. Les sorties en bibliothèque ou pour diverses courses en sont aussi avantagées (pour les adultes de la Section d’Accueil, cf. ci-dessous). Le C.A.T. A est un établissement de travail protégé qui accueille 200 travailleurs handicapés des deux sexes présentant une déficience intellectuelle légère moyenne ou profonde. Plus précisément, nous pouvons distinguer trois catégories de troubles rencontrés dans cette structure : ~ une déficience intellectuelle sans trouble associé. Il s’agit en général de personnes atteintes de trisomie 21 ou d’une déficience d’origine accidentelle ; ~ une déficience intellectuelle avec troubles associés : troubles du comportement (anorexie, boulimie…), troubles du caractère (irritabilité, intolérance, agressivité…) ; ~ des troubles de la personnalité (troubles psychiatriques). Certaines de ces personnes (présentant des troubles graves), bien qu’ayant des capacités intellectuelles supérieures à la plupart des travailleurs du C.A.T., ne peuvent, ou ne peuvent plus, travailler en ateliers de production. En effet, les tâches, les conditions de travail et l’encadrement ne leur sont pas adaptés. Ils sont donc accueillis à la Section d’Accueil (à D) où le travail est axé sur la créativité et sans obligation de productivité ni de rendement. Cette section s’efforce tout de même de garder contact avec des entreprises telles que Desbordes, qui leur commandent des petits travaux de conditionnement. L’objectif étant avant tout de revaloriser le statut de travailleurs de ces adultes. L’équipe éducative de ce groupe comprend un éducateur spécialisé et une éducatrice technique spécialisée. La chef des soutiens médico-sociaux suit de très près l’évolution de ce groupe. Elle supervise tout particulièrement, outre le reste du personnel encadrant, l’équipe éducative de la Section d’Accueil.

Catégorie: Etude psycho-pédagogique Educateur spécialisé
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 28-04-2021
Historique du document:

0

Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Violence et ITEP
Violence et ITEP

La recherche sur laquelle je propose de  travailler est autour d’une situation vécue lors de mon stage en ITEP. L’Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique, dans sa définition la plus simple est une école spécialisé accueillant des enfants ayant des troubles du comportement. Cela faisait à peu près un mois et demi que le stage avait débuté, je commençais à prendre mes marques, à connaître les enfants, et eux aussi commençaient à me connaître.

Une des premières impressions spectaculaires que j’ai eu en arrivant, c’était les comportements parfois violents de certains éducateurs. L’équipe éducative avec laquelle je travaillais se composait d’un éducateur spécialisé, mon référent, d’une monitrice éducatrice et d’un éducateur sportif. Les violences constatées venaient essentiellement d’un des éducateur homme. J’entends par violence des comportements que je jugeais impressionnants par la voix, par les coups donnés aux murs, puis par des mouvements brusques vis-à-vis des enfants.

Ces réactions se faisaient en réponses à des provocations de la part de certains enfants, démontrant eux aussi des comportements très violents lors de crises. Beaucoup de ces moments se déroulaient le soir, lorsque les enfants étaient dans leur chambre, en attendant de se coucher. Je regardais le couloir vide dans ces moments, nous pouvions seulement entendre les cris de l’éducateur et de l’enfant en crise. Puis suivaient les cris des autres enfants cherchant le calme, et insultant celui qui échange avec l’éducateur. Le couloir vide prenait une dimension bien étrange. Dans mon imagination, ce couloir et ces cris correspondait tout à fait à l’idée que je me faisais d’un asile…

Regards sur les prises en charges
Regards sur les prises en charges
Introduction : Présentation des deux secteurs : Médico-social, Hôpital de jour. Population. Problématique : Comment se place le professionnel dans la prise en charge de l’enfant ? Avec les outils dont il dispose, travaille-t-il dans l’individualité ou en collaboration avec les autres professionnels pour un meilleur équilibre de l’enfant ? Présentation du plan. I. Outils de la prise en charge. A/ Les Bilans réguliers des suivis de l’enfant. B/ Les Réunions. C/ Les Ateliers. II. Analyse des pratiques de la prise en charge. A/ Rôles des professionnels dans la prise en charge. B/ Individualité ou collaboration pour un équilibre de l’enfant ? Conclusion Comment cette situation dans les pratiques des professionnels au niveau des professionnels amène de gros problèmes dans l’orientation des enfants dans l’avenir ?
Etude de cas clinique dans un Foyer Départemental de l'Enfance
Etude de cas clinique dans un Foyer Départemental de l'Enfance
Autour de la table où est disposé le plateau du jeu se trouve Zhor, Nassim, Roy. Florent vient nous rejoindre quelques minutes plus tard. Le jeu se déroule dans la bonne humeur. J'observe au cours de la partie que ces enfants ont plutôt une bonne culture générale. L'éducatrice s'absente quelques instants pour se réunir avec les éducatrices du secteur de la Petite Enfance.
La toilette en Maison d’Accueil Spécialisée
La toilette en Maison d’Accueil Spécialisée
Aider le résident à prendre conscience de l’ensemble des sensations tactiles, corporelles, écouter et considérer son rythme, sécuriser, contenir, sont des fonctions de l’éducateur, comme tout accompagnant, dans ce contexte. Il s’agit de « prendre soin » de la personne dans les actes de la vie quotidienne. Inviter le résident à être sujet désirant, porter une attention particulière à la formulation de ses propos, au mode d’engagement dans la relation, me semblent être des fonctions plus particulières de l’éducateur spécialisé, dans ce contexte. Etre sujet désirant pour une personne accueillie en Maison d’Accueil Spécialisée me paraît être difficile, face à l’immutabilité quelquefois vitale. Tâche difficile également pour l’éducateur d’y inviter le résident, mais tâche vers laquelle il tend. Il prend ainsi une position de léger retrait, d’observateur attentif, d’enregistreur du quotidien, pour proposer à la personne des ouvertures, des possibles actions, conscient des modes de défense de la personne qui quelquefois ne tiennent qu’à un fil. Sans négliger le côté hygiéniste de la toilette, son caractère obligatoire, mais en laissant sa place au sujet dans la qualité de son accompagnement, l’éducateur spécialisé propose la toilette comme un temps qui peut apporter un véritable étayage en réponse aux difficultés de la personne.

Connexion

Educateur spécialisé

Abonnement

Recherche