LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Educateur spécialisé

L'éducateur spécialisé est un travailleur social qui participe à l'éducation d'enfants et d'adolescents dits inadaptés. Il soutient aussi des adultes présentant des déficiences physiques et/ou psychiques pour les aider à retrouver de l'autonomie.

L'évaluation du projet individualisé dans le secteur médico-social - Entre Ethique et pratique

L'évaluation du projet individualisé dans le secteur médico-social - Entre Ethique et pratique

L’évaluation est une étape importante au sein du processus du projet individualisé. Notons cependant, que dans la plupart des projets, c’est une étape qui est vite occultée. En amont, un travail de clarification est à effectuer autour de l’évaluation. Il ne s’agit pas de contrôler mais d’améliorer la prise en charge des usagers. La démarche d’évaluation des projets individualisés permettrait de s’assurer non seulement de la cohérence ou de l’adéquation entre objectifs d’une part et résultats d’autre part, mais de surcroît de l’adaptation du service éducatif à la prise en charge des usagers.

La question de l’évaluation doit occuper une place privilégiée vis à vis des projets individualisés. A un moment donné, les équipes et plus encore les institutions doivent s’emparer de cette question. Une articulation est nécessaire entre projet individualisé et son dispositif d’évaluation et le projet institutionnel, lui même soutenu par le projet associatif… Ce lien est à penser et à construire. C’est en ce sens que le projet individualisé sera soutenu et qu’il ne se réduira pas à un simple énoncé d’une liste de procédures. Ce type de fonctionnement peut conduire le plus souvent à une perte d’implication et de confiance des acteurs. Nous souhaitons préciser pour terminer que la mise en application d’un processus d’évaluation ne saurait suppléer la démarche éthique (conditions à mettre en œuvre pour respecter l’intérêt de la personne). De plus, les besoins et attentes de l’usager sont à la base du projet individualisé à la conception duquel ils doivent être associés et pourquoi ne pas évoquer avec eux l’évaluation ?

Catégorie: Article Educateur spécialisé
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 05-01-2022
Historique du document:

0

Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

L'éduc 7 - Bulletin d'information
L'éduc 7 - Bulletin d'information
La relation entre l'utilisateur de services et l'éducateur(trice) se vit au quotidien. Notre pratique de par notre formation, est centrée et met l'accent sur les forces de l'individu. En croyant en l'éducabilité des individus, nos actions, avec leur collaboration, visent à faire vivre de petits succès (nonobstant les grands).
Construction des connaissances en Education Spécialisée
Construction des connaissances en Education Spécialisée
Comme nous l’avons énoncé précédemment, seuls les savoirs théoriques peuvent être enseignés, les savoirs d’action étant issus de l’expérience. Les compétences sur lesquelles repose l’éducation spécialisée sont constituées, en grande partie, de ces seconds savoirs. Les résultats présentés ici confirment l’importance des temps favorisant le développement de connaissances issues du rapport réflexif à la pratique. L’organisation en alternance de la formation d’éducateur spécialisé est donc potentiellement source de qualité. La prise en compte des critiques concernant la formation rappelées plus haut (perspective applicationniste, disciplines juxtaposées, entre autres) peut s’opérer par une précision de l’organisation de l’alternance. Celle-ci peut être mise en œuvre à partir de temps d’échange de pratiques, d’analyse de pratiques, de supervision. Selon Geay (2007, p. 35), l’échange de pratiques regroupe des participants de différents niveaux hiérarchiques qui s’intéressent au « comment je fais dans les situations les plus quotidiennes ». L’analyse de pratiques est organisée entre pairs, à propos d’une situation explorée de manière approfondie, avec le soutien d’« un animateur-expert garant de la méthodologie ».

Quant à la supervision, elle est centrée sur ce qui est mis en jeu personnellement dans l’exercice professionnel. Dans le cadre d’une approche psychanalytique, par exemple, sont traités les processus transférentiels. Préciser la complémentarité de ces différents temps de travail contribuerait ainsi à articuler le « comment » et le « pourquoi » à propos des interventions menées sur le terrain, et aiderait l’étudiant à s’approprier des savoirs à partir de situations singulières. La difficulté des professionnels rencontrés à distinguer analyse de pratiques et supervision met en évidence une possibilité d’amélioration de l’alternance telle qu’elle était organisée lors de leur formation. Cette difficulté manifeste également l’imprécision des temps de réflexion existant dans leurs lieux d’exercice.
Renoncer à l’emprise, et devenir parent d’adolescent
Renoncer à l’emprise, et devenir parent d’adolescent
La thématique de la relation parent-adolescent, et l’expérience de plusieurs années passées auprès de familles en difficulté avec leur(s) adolescent(s), semblent le confirmer : il se passe « quelque chose » chez le parent, dans le registre de l’emprise, ou de la volonté de maintenir un certain contrôle, dès lors que l’adolescence « pointe son nez ».
Jeunesse, le devoir d’avenir
Jeunesse, le devoir d’avenir
Face à des situations de plus en plus difficile, les jeunes d’aujourd’hui se doivent de se construire un avenir serein pour faire face à la difficulté de trouver un travail. S’assurer une place dans la société est devenue une tâche pointilleuse, du fait que 4 jeunes sur 5 sont recrutés en contrat à durée déterminée. La violence de plus en plus présente au sein de notre société vient renforcer le besoin d’une éducation plus saine des jeunes. Pour y arriver, l’Etat consacre près de 140 milliard d’euros à la jeunesse. Une partie est allouée aux éducateurs pour favoriser l’éducation des jeunes de nos communes, cadre de vie dans lequel peut s’organiser au mieux la prise en compte des besoins et des attentes des jeunes. L’interview de Bruno Cheron, animateur territorial a Sulniac dans le Morbihan, va nous faire découvrir son métier et ses responsabilités auprès des 500 jeunes de la commune.

Connexion

Educateur spécialisé

Abonnement

Recherche