LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Educateur de jeunes enfants

L’éducateur de jeunes enfants favorise le développement et l’épanouissement des enfants de moins de 7 ans. Il intervient principalement dans les lieux de garde collectifs et toutes les structures d’accueil de la petite enfance.

L'enfant déficient intellectuel : une personne... un enfant

L'enfant déficient intellectuel : une personne... un enfant

Après avoir présenté l'institution où je travaille et donné les grandes lignes des projets de l'I.M.P., il m'a paru important dans un premier temps de retracer l'historique de la déficience mentale et les grandes étapes qui l'auront marquée. Dans une seconde partie, je présenterai et décrirai ces enfants. Mais on ne peut parler d'eux sans parler de leur naissance, de leur histoire, de leur famille. La représentation de leur corps a aussi une position importante dans notre accompagnement et c'est ce corps qui déterminera notre regard. C'est ce corps souffrant, quelquefois déformé, qui stigmatisera l'enfant. Dans une troisième partie, j'aborderai l'accompagnement éducatif de ces enfants : il faut apprendre à communiquer avec ces enfants mais aussi tout faire pour leur laisser une place de sujet désirant et, pour cela, nous devons établir des projets qui mèneront aux activités adéquates.

Dans une dernière partie, je parlerai de la place de l'éducateur de jeunes enfants auprès de ces enfants. Cette place est souvent remise en cause. Alors, il m'a paru important d'évoquer sa fonction. Pourquoi sommes-nous là ? Sommes-nous là pour éduquer ? Et que signifie ce terme ici ? Personnellement, j'irai plus dans le sens d'élaborer une relation avec l'enfant, lui reconnaître une qualité de vie mais tout cela ne peut se mettre en place que si nous construisons une étique qui nous servira de garde-fou dans notre pratique au quotidien. Présentation de l'Institut Médico-Pédagogique. I-1) Descriptif général. L'I.M.P. est un établissement spécialisé à caractère médical, éducatif et pédagogique fonctionnant en externat géré par l'Association pour Adultes et Jeunes Handicapés (A.P.A.J.H., Comité de P). Il accueille 40 enfants et adolescents de 3 à 16 ans atteints d'une déficience mentale moyenne ou profonde semi-éducable avec des troubles associés (sensoriels, moteurs, de personnalité...) à l'exclusion de troubles graves de la personnalité ou de troubles épileptiques non stabilisés ainsi que de handicaps moteurs importants. L'I.M.P. fonctionne sous tutelle du Ministère des Affaires Sociales (D.A.S.S.) et de l'Education Nationale (Académie de P).

Il est géré par une directrice faisant partie de l'Education Nationale. Une équipe pluridisciplinaire y travaille constituée : * d'une équipe éducative composée d'une éducatrice spécialisée, d'une éducatrice technique, d'une jardinière éducatrice spécialisée, de deux éducateurs de jeunes enfants dont un en formation, de cinq instituteurs spécialisés et d'une animatrice socio-éducative. * d'une équipe médicale et paramédicale composée d'un médecin psychiatre, d'une psychologue, d'une infirmière D.E., de deux orthophonistes, d'un kinésithérapeute, d'une psychomotricienne, d'une assistante sociale . * de deux personnels administratifs et de quatre d'entretien. Les locaux se répartissent ainsi : une salle par groupe, une grande salle polyvalente, une salle de psychomotricité, un atelier cuisine, une salle à manger et des salles de soin. Le reste est partagé entre les bureaux administratifs, des salles de séances individuelles et une cour qui permet aux enfants de se détendre. I-2) Les grandes lignes du projet pédagogique.

Les objectifs. Les objectifs généraux de l'IMP sont la prise en charge globale de l'enfant, ce qui signifie que nous avons des objectifs de travail et de prise en charge correspondant à des perspectives générales : • recherche de l'autonomie maximale, permettant d'être le moins dépendant possible : on est véritablement sujet que si on bénéficie de l'autonomie que l'on peut réellement assurer. • agir dans le sens d'un épanouissement de la personnalité, indispensable à une insertion sociale satisfaisante. • accéder au meilleur niveau de connaissances et d'acquisitions possibles, y compris les acquisitions scolaires quand les possibilités du sujet le permettent. • et en parallèle, ne pas mettre la famille à l'écart de ses responsabilités éducatives vis à vis de l'enfant et l'inviter à y faire face en collaboration avec l'équipe. La prise en charge de ces enfants tend donc à favoriser leur épanouissement, la réalisation de toutes leurs potentialités intellectuelles, affectives et corporelles et tend à une autonomie maximale quotidienne sociale.

Elle tend aussi à assurer l'intégration dans les différents domaines de la vie. L'institution est le lieu de l'enfant, elle doit s'adapter à ses besoins et à son handicap. Les enfants accueillis. Ils viennent d'horizons divers : ils sont envoyés par la crèche ou la protection maternelle infantile ou sont orientés après avoir fréquenté l'école maternelle car l'entrée ou le maintien en structure scolaire normale n'a pas été possible en raison de causes diverses qui auront leur importance dans la prise en charge de l'enfant.

Catégorie: Mémoire Educateur de jeunes enfants
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 12-07-2021
Historique du document:

0

Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Le jeu, un moyen pour l'enfant handicapé moteur de briser sa coquille
Le jeu, un moyen pour l'enfant handicapé moteur de briser sa coquille

Pendant mon stage, je me suis occupée du groupe du jardin d’enfants qui accueille quatre enfants âgés entre 3 et 4 ans et demi. Une Educatrice de Jeunes Enfants (E.J.E.) y travaille en collaboration avec une Aide Médico Psychologique (A.M.P.). Le programme suivi est celui de la petite section de maternelle. Par ailleurs, une grande place est laissée au jeu libre. Ces enfants ont besoin de l’adulte pour la plupart des gestes de la vie quotidienne et sont confrontés à un grand nombre de situations frustrantes du fait de leur handicap. Pouvoir faire des choses soi même, c’est se valoriser en tant qu’être humain, car l’aide d’autrui n’est plus indispensable, on a un sentiment de fierté. Ces enfants vont grandir, devenir des adultes.

Dans notre société, les adultes n’ont besoin d’aucune aide, ils font tout eux-mêmes. J’ai remarqué que l’on a tendance à faire beaucoup de choses à la place de l’enfant handicapé moteur parce que l’on est persuadé qu’il n’y arrivera pas ou parce que cela ira plus vite de le faire à sa place. Pourtant, si l’on persévère dans cette direction, l’enfant pourra prendre l’habitude d’être assisté pour tous les actes de sa vie et perdra tout goût de l’effort. Parallèlement, pouvoir faire des choix, c’est se positionner en tant que sujet, c’est s’affirmer, faire preuve d’esprit critique. Suite à ces constats, deux termes me sont venus à l’esprit : autonomie et indépendance. Nous utilisons souvent indifféremment les deux termes pour signifier la même chose. Pourtant ils ne sont certainement pas des synonymes.

Le relais parents assistantes maternelle ou la mission d'accueillir et d'accompagner le parent
Le relais parents assistantes maternelle ou la mission d'accueillir et d'accompagner le parent

L’aménagement, la réduction du temps de travail et la flexibilité de l’emploi ont profondément bouleversé le monde du travail, et par conséquent la demande en matière d’accueil du jeune enfant, dans la diversité des situations et des besoins d’accueil. Et la question du mode de garde se pose souvent pour les parents bien avant la naissance et parfois même dès les premiers mois de grossesse de la maman, particulièrement dans les régions victimes d’une pénurie de modes d’accueil du jeune enfant. Je pense à une maman venue prendre contact avec le relais parents-assistantes maternelles qui m’a accueilli pour ce stage long : Enceinte de trois mois, son entourage lui conseillait avec insistance de se dépêcher à rechercher un mode d’accueil pour son enfant.

Quelque peu interpellée, elle arrive à nous avec ses inquiétudes et nous confie qu’elle n’a pas encore pensé quel mode d’accueil elle souhaitait pour son enfant, et que tout cela lui semblait si lointain que d’y penser déjà suscitait chez elle une « petite » angoisse, nous disait-elle. « Je suis juste enceinte, et il faut déjà que je pense à confier mon enfant, c’est difficile ! ». Se séparer de son enfant, le confier à d’autres, le « partager » avec d’autres n’est pas chose facile et peut susciter angoisse, culpabilité, rivalité, impression d’abandonner. Tous ces sentiments sont plus où moins présents chez les parents. Au cœur de l’accueil du jeune enfant, l’éducateur de jeunes enfants, et plus généralement tous les professionnels de la petite enfance, se doivent d’envisager une réflexion sur comment accueillir le parent en structure d’accueil. Cette question de l’accueil et parfois de l’accompagnement du parent s’est souvent posée à moi au cours de la formation : quelle ouverture fait-on aux parents dans les structures, que leur offre-t-on ? mais aussi, pourquoi et comment travailler cette ouverture ? Au regard de mes différents stages et de la conjoncture actuelle, j’ai eu l’occasion de constater combien cette question de l’accueil du parent était inégalement travaillée.

Pourtant, il me semble capital que cet accueil soit pensé car envisager l’accueil d’un enfant ne peut se faire sans passer par l’accueil du parent. Mon stage long, réalisé au sein d’un relais parents-assistantes maternelles, m’a permis de me centrer sur cette question ou comment accueillir et accompagner le parent. Cette mission du relais se pose dans l’objectif d’offrir un accueil pour l’enfant dans les meilleures conditions possibles, et en particulier au domicile des assistantes maternelles. Se donner un telle mission pour une structure amène à penser cet accueil et cet accompagnement du parent dans la dimension de la relation éducative, et c’est sur cet aspect que je choisis d’orienter mon mémoire.

La bien-traitance au coeur de la relation éducative : accueillir le jeune enfant et sa famille
La bien-traitance au coeur de la relation éducative : accueillir le jeune enfant et sa famille

C’est dans les années 90 que le secteur de la petite enfance a vu émerger le terme de bien-traitance. Depuis, son utilisation se généralise au sein de toutes les institutions et structures d’accueil à une rapidité fulgurante. Si ce néologisme ne possède pas encore de définition commune, son évocation apporte un regard nouveau sur l’éducation et le quotidien de l’enfant. Dans les années 70, les crèches, alors appelées « modes de garde pour les enfants dont les parents travaillent », deviennent « lieux de vie ».

L’aménagement des espaces, le décloisonnement des sections, l’ouverture des structures aux parents, les modes d’accueil progressif, l’organisation des modes d’intégration du bébé porteur de handicap… sont la preuve que la bien-traitance fait son chemin…

Comment favoriser au mieux le bien-être de l’enfant autiste ?
Comment favoriser au mieux le bien-être de l’enfant autiste ?

Dans un premier temps, j'ai abordé la notion de l'autisme, ainsi que les textes de lois qui lui sont relatifs, afin de mieux comprendre la pathologie des enfants. J'ai ensuite présenté la structure, afin de montrer le cadre dans lequel j'ai évolué durant mon stage. Dans un second temps, je me suis penchée sur la notion de besoins ainsi que la prise en compte de la spécificité du développement de l'enfant présentant des troubles autistiques et leurs conséquences. Dans cette partie, j'ai souhaité illustrer la théorie avec mes observations de terrain. Dans la dernière partie, j'ai parlé de ma spécificité de stagiaire éducatrice de jeunes enfants dans l'accompagnement de l'enfant et sa famille, dans le but de mieux répondre aux besoins de l'enfant. Tout au long du mémoire je me suis positionnée en temps que future professionnelle afin de mettre en exergue l'importante du travail d'éducatrice de jeunes enfants dans une équipe pluri professionnelle au sein de l'institut médico éducatif.

Le fait d’être la seule (stagiaire) éducatrice de jeunes enfants au sein de l’institut médico éducatif, m’a renforcé dans mon identité professionnelle. De plus, cela me conforte dans l’idée que les éducateurs de jeunes enfants ont leur place au sein d’un IME. Ils apportent un autre regard grâce à leurs connaissances spécifiques du jeune enfant et de son développement. En effet, l’éducateur de jeunes enfants possède des connaissances sur l’enfant de moins de 7 ans. Au sein de l’institut médico-éducatif et dans d’autres établissements spécialisés, certains enfants présentent des besoins semblables au jeune enfant. Ce mémoire m’a aussi permis d’observer l’importance du travail en équipe et du partenariat afin de répondre au mieux aux besoins des enfants et de leur famille. Pour moi, le bien être de l’enfant permet un meilleur accompagnement. Lui fournir la sécurité dont il à besoin lui permettra de s’épanouir et de se développer harmonieusement.

Connexion

Educateur de jeunes enfants

Abonnement

Recherche



Derniers Docs Educateur de jeunes enfants

Les plus vus - Educateur de jeunes enfants

Les plus téléchargés - Educateur de jeunes enfants