LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Educateur de jeunes enfants

L’éducateur de jeunes enfants favorise le développement et l’épanouissement des enfants de moins de 7 ans. Il intervient principalement dans les lieux de garde collectifs et toutes les structures d’accueil de la petite enfance.

L'enfant déficient intellectuel : une personne... un enfant

L'enfant déficient intellectuel : une personne... un enfant

Après avoir présenté l'institution où je travaille et donné les grandes lignes des projets de l'I.M.P., il m'a paru important dans un premier temps de retracer l'historique de la déficience mentale et les grandes étapes qui l'auront marquée. Dans une seconde partie, je présenterai et décrirai ces enfants. Mais on ne peut parler d'eux sans parler de leur naissance, de leur histoire, de leur famille. La représentation de leur corps a aussi une position importante dans notre accompagnement et c'est ce corps qui déterminera notre regard. C'est ce corps souffrant, quelquefois déformé, qui stigmatisera l'enfant. Dans une troisième partie, j'aborderai l'accompagnement éducatif de ces enfants : il faut apprendre à communiquer avec ces enfants mais aussi tout faire pour leur laisser une place de sujet désirant et, pour cela, nous devons établir des projets qui mèneront aux activités adéquates.

Dans une dernière partie, je parlerai de la place de l'éducateur de jeunes enfants auprès de ces enfants. Cette place est souvent remise en cause. Alors, il m'a paru important d'évoquer sa fonction. Pourquoi sommes-nous là ? Sommes-nous là pour éduquer ? Et que signifie ce terme ici ? Personnellement, j'irai plus dans le sens d'élaborer une relation avec l'enfant, lui reconnaître une qualité de vie mais tout cela ne peut se mettre en place que si nous construisons une étique qui nous servira de garde-fou dans notre pratique au quotidien. Présentation de l'Institut Médico-Pédagogique. I-1) Descriptif général. L'I.M.P. est un établissement spécialisé à caractère médical, éducatif et pédagogique fonctionnant en externat géré par l'Association pour Adultes et Jeunes Handicapés (A.P.A.J.H., Comité de P). Il accueille 40 enfants et adolescents de 3 à 16 ans atteints d'une déficience mentale moyenne ou profonde semi-éducable avec des troubles associés (sensoriels, moteurs, de personnalité...) à l'exclusion de troubles graves de la personnalité ou de troubles épileptiques non stabilisés ainsi que de handicaps moteurs importants. L'I.M.P. fonctionne sous tutelle du Ministère des Affaires Sociales (D.A.S.S.) et de l'Education Nationale (Académie de P).

Il est géré par une directrice faisant partie de l'Education Nationale. Une équipe pluridisciplinaire y travaille constituée : * d'une équipe éducative composée d'une éducatrice spécialisée, d'une éducatrice technique, d'une jardinière éducatrice spécialisée, de deux éducateurs de jeunes enfants dont un en formation, de cinq instituteurs spécialisés et d'une animatrice socio-éducative. * d'une équipe médicale et paramédicale composée d'un médecin psychiatre, d'une psychologue, d'une infirmière D.E., de deux orthophonistes, d'un kinésithérapeute, d'une psychomotricienne, d'une assistante sociale . * de deux personnels administratifs et de quatre d'entretien. Les locaux se répartissent ainsi : une salle par groupe, une grande salle polyvalente, une salle de psychomotricité, un atelier cuisine, une salle à manger et des salles de soin. Le reste est partagé entre les bureaux administratifs, des salles de séances individuelles et une cour qui permet aux enfants de se détendre. I-2) Les grandes lignes du projet pédagogique.

Les objectifs. Les objectifs généraux de l'IMP sont la prise en charge globale de l'enfant, ce qui signifie que nous avons des objectifs de travail et de prise en charge correspondant à des perspectives générales : • recherche de l'autonomie maximale, permettant d'être le moins dépendant possible : on est véritablement sujet que si on bénéficie de l'autonomie que l'on peut réellement assurer. • agir dans le sens d'un épanouissement de la personnalité, indispensable à une insertion sociale satisfaisante. • accéder au meilleur niveau de connaissances et d'acquisitions possibles, y compris les acquisitions scolaires quand les possibilités du sujet le permettent. • et en parallèle, ne pas mettre la famille à l'écart de ses responsabilités éducatives vis à vis de l'enfant et l'inviter à y faire face en collaboration avec l'équipe. La prise en charge de ces enfants tend donc à favoriser leur épanouissement, la réalisation de toutes leurs potentialités intellectuelles, affectives et corporelles et tend à une autonomie maximale quotidienne sociale.

Elle tend aussi à assurer l'intégration dans les différents domaines de la vie. L'institution est le lieu de l'enfant, elle doit s'adapter à ses besoins et à son handicap. Les enfants accueillis. Ils viennent d'horizons divers : ils sont envoyés par la crèche ou la protection maternelle infantile ou sont orientés après avoir fréquenté l'école maternelle car l'entrée ou le maintien en structure scolaire normale n'a pas été possible en raison de causes diverses qui auront leur importance dans la prise en charge de l'enfant.

Catégorie: Mémoire Educateur de jeunes enfants
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 12-07-2021
Historique du document:

0

Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Mémoire lien parent-enfants
Mémoire lien parent-enfants

Lors de mon expérience en foyer de l'enfance, je me suis rendu compte que les enfants voyaient, pour la plupart, très peu ou pas leurs parents. Je me suis alors demandée comment pouvait se construire, pour les nouveaux nés, le lien parent/enfant, et comment celui-ci pouvait être préservé et favorisé pour les enfants qui ont déjà créé ce lien avec leurs parents

Je me suis donc interrogée sur le lien parent/enfant très rapidement. Les enfants qui sont placés majoritairement sous décision de justice, ont constamment besoin de repères, d'être écoutés et rassurés. Après plusieurs échanges avec les différents professionnels avec lesquels j'ai été amenée à travailler et avec les parents, j'ai compris à quel point les parents étaient eux aussi en détresse. Comme l'enfant, ils ont besoin d'être écoutés, accompagnés et rassurés dans la séparation d’avec leur enfant.

Le lien parent/enfant est un sujet que j'ai continué d'approfondir durant mes trois années de formation sur mes différents stages. Ce questionnement m'a amené à faire le choix, d'effectuer un stage à responsabilités en troisième année, auprès de très jeunes enfants en foyer d'accueil d'urgence, la pouponnière.

Le langage émotionnel de l'enfant: un témoignage du dedans vers le dehors
Le langage émotionnel de l'enfant: un témoignage du dedans vers le dehors

Durant ma formation, j’ai progressivement pris conscience de toute l’importance des échanges avec le jeune enfant, qui se trouve être un individu de langage. Dans l’ensemble de mes stages, certaines situations d’échanges avec l’enfant m’avaient déjà interrogée. En effet, parfois le langage verbal ne suffit pas pour entrer en relation. Quels sont alors les moyens de l’enfant et du professionnel pour instaurer un échange ?

Lors de mon premier stage en ludothèque, j’ai travaillé avec des enfants porteurs de handicaps physiques et/ou mentaux, où cette question s’est manifestée. Avant d’entrer en relation avec eux, j’ai ressenti une appréhension, liée à la peur de ne pas comprendre leurs besoins, de ne pas savoir comment instaurer un échange. Certains ne parlaient que dans un langage m’apparaissant comme incompréhensible. L’interaction était alors basée sur ce que je pouvais voir de leurs manifestations corporelles. Mais quel sens donner à ces gestes ? Comment les interpréter au plus juste ?

La crèche parentale : un lieu de vie où l'on apprend à se découvrir
La crèche parentale : un lieu de vie où l'on apprend à se découvrir

C'est au cours de ses premières années qu'un sujet va construire ses repères à travers ses processus d'attachement et de séparation, et tout au long de sa vie, il sera confronté dans ses expériences quotidiennes à vivre et à revivre de l'attachement et de la séparation. Attachement et séparation qui se modèleront ou se remodèleront en lien avec chaque événement de la réalité extérieure (hospitalisation, déménagement, scolarisation, divorce...), mais aussi avec les bases fondatrices des premières expériences de l'enfance. Le cadre de ma réflexion se situe dans le processus d’institutionnalisation de l’enfant. L’accueil de l’enfant de moins de 2 ans en collectivité remonte à 1846 (date de la première publication du Bulletin de la société des crèches).

Cette instance a été créée dans le but d’ « aider les mères ouvrières à nourrir et à élever elles-mêmes leurs enfants »1. La crèche devient un lieu privilégié d’observation du développement physique et psychologique du tout-petit en bonne santé. Firmin M..., magistrat et adjoint au maire du 1° arrondissement de Paris, avait détecté une lacune considérable lors de l’étude du fonctionnement des asiles : « Que devient l’enfant de moins de 2 ans que l’asile n’accueille pas ? »2 Dans l’esprit du fondateur, la crèche serait la réponse. Il fallait investir ce lieu d’un projet social et éducatif conforme à la vision bourgeoise et catholique de la vie familiale (l’état institue les crèches par décret du 26 février 1862).

"Allô Maman, bobo" ou l'EJE face à la souffrance des jeunes enfants hospitalisés et de ses proches

J’ai donc effectué mon stage long à responsabilité éducative dans un hôpital de rééducation de la région parisienne. J’étais plus particulièrement dans le service de rééducation traumatologique et orthopédique infantile qui a une capacité d’accueil de 30 enfants en internat et de 15 enfants en hôpital de jour. Les enfants qui y sont hospitalisés ont entre 0 et 17 ans et nécessitent une rééducation après un traumatisme ou une chirurgie orthopédique. Ce service est également le lieu de suivi d’enfants atteints de malformation congénitale des membres, d’une pathologie osseuse congénitale ou acquise mais encore d’affections neuro-orthopédiques. La durée des hospitalisations va en moyenne de 3 mois à 1 an, parfois beaucoup plus.

Les enfants sont pris en charge par l’équipe soignante (médecins, infirmiers, auxiliaires de puériculture, aides soignants), par l’équipe de rééducation (kinésithérapeutes, ergothérapeutes, psychomotriciens, orthophonistes), par l’équipe éducative (deux éducateurs spécialisés, une éducatrice de jeunes enfants, une monitrice éducatrice et un animateur), et enfin par les psychologues, l’assistante sociale, et le personnel de service. La journée, les enfants sont scolarisés dans l’école qui se trouve au sein du service, exceptés ceux qui sont trop jeunes ou qui sont porteurs d’un handicap mental important ne permettant pas leur insertion dans une classe (ceux-ci restent donc dans le jardin d’enfants). Le reste du temps, les enfants peuvent aller au jardin d’enfants (la salle des « petits ») ou dans la salle d’ordinateurs (la salle des « grands »), en dehors des soins et des séances de rééducation.

Connexion

Educateur de jeunes enfants

Abonnement

Recherche



Derniers Docs Educateur de jeunes enfants

Les plus vus - Educateur de jeunes enfants

Les plus téléchargés - Educateur de jeunes enfants