LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Dynamique des groupes - Jean Maisonneuve

Dynamique des groupes - Jean Maisonneuve

Plusieurs théoriciens depuis des décennies ont effectué des recherches sur le thème de la dynamique sociale. E. Durkheim a plutôt étudié la « société globale » sous forme d’anomie et de symboles sociaux, alors que Freud s’est plutôt attaché aux phénomènes relationnels et K. Lewin pendant la seconde guerre mondiale aura orienté ses recherches sur la « dynamique de groupe » notamment sur les groupes restreints en cherchant à « les identifier, les relier pour les mesurer ».

On peut distinguer trois courants de recherche sur la dynamique des groupes :

  • Le courant dynamiste, ou Lewinien qui considère l’objet de la dynamique par rapport à sa situation, ou son environnement.
  • Le courant interactionniste, par Balès qui pratique l’observation de données immédiates et la formulation d’hypothèses qui en découlent.
  • Le courant psychanalytique, par Freud qui décrit et interprète les processus mentaux des relations dans un groupe, par les dimensions dynamique et systémique : deux zones (conscient et inconscient) et trois instances (ça, moi et surmoi).

...

Le terme de groupe correspond aux ensembles sociaux de taille et structure variable. Il comprend aussi bien les collectivités nationales que les bandes les plus éphémères. Ils ont pour traits commun d’avoir une pluralité d’individus et une solidarité plus ou moins implicite. De plus le langage commun a tout les groupes associe le terme de membres, l’image du corps et l’idée de force. On peut aussi le définir comme un renforcement mutuel d’individus qui seuls se sentent impuissants. L’ambivalence réside dans le fait que la puissance collective peut à la fois rassurer comme menacer...

Les divers types de groupes :

            Suivant le rapport à l’organisation sociale entretenu, on peut parler de groupe institutionnel (comme une entreprise, les collègues, la famille, …) et de groupes informels (bande de copains,…). D’autre part il existe des groupes déviants, c'est-à-dire rebelles et stigmatisés par les autres groupes (groupe de marginaux,…). Les groupes de base ont un caractère affectif et sont souvent réunis pour réaliser une action : on parle alors de groupe de travail. Dans ces derniers on distingue les groupes naturels aux groupes de laboratoire qui sont utilisés pour une expérience ou une recherche.

Type de fichier: application/pdf
Date de création: 28-10-2019
Extrait des conditions générales d'utilisation

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Conditions d'utilisation

Abonnement

Connexion

Recherche