LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Conseiller en économie sociale et familiale

Le conseiller en économie sociale et familiale (CESF) a pour objectif d'aider les adultes à résoudre leurs problèmes de vie quotidienne. Individuelle et collective, son action passe par l'information, le conseil et la formation.

Unité de soins palliatifs

Unité de soins palliatifs «Accueillir chaleureusement, écouter attentivement, accompagner avec compassion, intervenir avec délicatesse et informer avec générosité.»1 a suggéré J. de Montigny. Ainsi sont les points fort de l’accompagnement des personnes en fin de vie. Ces notions, pour moi essentielles, m’ont attirée et c’est pourquoi j’ai orienté mes recherches de stage vers les soins palliatifs. Au cours de l’année de Licence 3, il nous est demandé d’effectuer un stage auprès d’un psychologue dont les objectifs se rapportent à l’observation du rôle de psychologue, à une implication personnelle et à la rédaction d’un compte rendu de notre première expérience « professionnelle » : le rapport de stage.

Cette expérience professionnelle m’a permis d’une part de découvrir un autre champ d’action de la psychologie et d’autre part d’observer le rôle de la psychologue au sein de ce lieu qu’est l’unité de soins palliatifs. Lorsqu’il est appelé dans un service, on attend du psychologue «de permettre au patient de mieux supporter les traitements extrêmement agressifs? D’autoriser un cheminement psychique pour appréhender la fin de vie avec plus de sérénité? De faire accepter au patient un transfert dans une unité de soins palliatifs? De favoriser l’expression de la souffrance du malade, de sa famille? D’incarner pour les soignants cet Autre, tout-puissant, qui pourrait guérir de la mort? Ou encore d’être à l’écoute des soignants et de favoriser la communication au sein de l’équipe?» (Ruszniewski).
Catégorie: Livret V.A.E. Conseiller en économie sociale et familiale
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 28-06-2019
Historique du document: 0
Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

BEATEP: option :  'Animateur de quartier, pour la promotion sociale et culturelle '.
BEATEP: option : 'Animateur de quartier, pour la promotion sociale et culturelle '.
Cette activité, au sein d'un établissement implanté dans un quartier, m'a beaucoup appris sur le fonctionnement de ce type de structure : domaines d'interventions, élaboration de projets, reconnaissance du tissu associatif, institutionnel, les différents partenaires et les contraintes qui en découlent, la polyvalence des fonctions. Riche de ces expériences, je tiens désormais à revenir sur le terrain, afin de pouvoir intervenir et être perçu à mon tour comme porteur et acteur de projets de types socioculturels. L'entrée en formation est donc l'occasion pour moi d'obtenir de nouvelles compétences et qualifications; de démontrer à mes employeurs, actuels et à venir, que j'ai un souci de formation, de remise en question. Que mes expériences et compétences nouvelles ou plus anciennes, sont sanctionnées par un brevet d'état, reconnu comme diplôme professionnel, me permettant moi aussi de satisfaire un besoin de reconnaissance et de promotion sociale.
Journal d'étude clinique dans un foyer de vie
Journal d'étude clinique dans un foyer de vie
Lors de ce stage j’ai effectué mes premiers accompagnements à la toilette, ce fut une grande première pour moi, chose que je redoutais quelque peu car même si cela est nécessaire pour le bien des personnes accompagnées ce n’en est pas moins délicat. La confrontation à la nudité du bénéficiaire c’est entrer dans sa sphère privée. Je trouve le travail d’autant plus délicat que nous avons une quarantaine d’années d’écart.
Auxiliaire de puériculture : Situation de communication en crèche
Auxiliaire de puériculture : Situation de communication en crèche
Déroulement de ma situation de communication : Lors de ma 1ère semaine de stage je n’ai pas beaucoup vu N car il était malade, je l’ai donc rencontré seulement le jeudi. Le lundi de la semaine suivante, l’auxiliaire me propose de coucher N, mais impossible de réussir à l’endormir, j’averti l’auxiliaire qui prit le relai, puis d’éducatrice de jeune enfant, au bout de 10-15 min comme N pleurait toujours l’éducatrice la levé, l’après-midi il réussit à dormir mais seulement 30 min, l’éducatrice l’avait vu ce frotter les yeux, il commençait à devenir grognon et elle la vite coucher afin de ne pas rater son cycle de sommeil. L’équipe était plutôt surprise car d’habitude N n’a jamais eu de problème pour s’endormir. Le Mardi matin, alors que je m’apprêtai le coucher N, j’ai demandé à l’auxiliaire si je pouvais rester prêt de lui jusqu'à ce qu’il s’endorme. J’ai couché N dans son lit, dans sa turbulette, avec sa tétine, des 2 doudous dans chacune de ces mains. Je l’ai regardé, tout en lui ai parler doucement, en lui expliquant que j’allais rester à côté de lui jusqu'à ce qu’il s’endorme, et que dès qu’il serait réveillé je viendrai pour le levé pour qu’il puisse retourner jouer avec les autres enfants. J’ai remonté la barrière, mi de la musique je ne me suis installé sur une petite chaise pour être à la hauteur de sa tête. N est sur le dos, il bouge beaucoup, je lui caresse la main puis il tourne sa tête dans ma direction, me sourit, je passe ma main sur ces cheveux et ces mouvement sont moins fréquent. Il tourne sa tête à droite puis regarde le plafond puis la tourne à gauche dans ma direction. Au bout de 5 min il ferme les yeux, je commence à vouloir partir, je retourne avec les membres de l’équipe puis 5 min après N se met à pleurer, je retourne le voir, Il est de nouveau agité, il a les bras écarté, il a dû lancer ou laisser tomber sa sucette par les barreaux du lit. Je le réinstalle correctement avec ces doudous, j’essaye de le calmer en le caressent, une fois qu’il était moins agité, je repris ma place sur la chaise. N à sa tête tourné dans ma direction, je lui explique que je croyais qu’il c’était endormi et que c’était pour ça que je l’avais laissé. Il se frotte les yeux, ces paupières sont lourdent il lutte pour les garder ouvertes. Je continue à le caresser en lui disant que ça serai bien qu’il puisse dormir, qu’il devrait reprendre des forces pour pouvoir retourner jouer après la sieste avec les copains. Très vite, il ferma les yeux. Je suis resté sans bouger, puis il a de nouveau ouvert ces yeux et les a refermé tout de suite après, il a refait cette opération 3 fois à intervalle différent, puis au bout de 20 min, sa respiration silencieuse est devenu plus lente, il a relâché son doudou de la main gauche qu’il tenait si fort peut de temps avant, il ne bougeait plus ces doigts, j’en ai conclu qu’il devait dormir profondément, je suis donc parti sans faire de bruit.
Introduction au projet de scolarisation de l’école expérimentale
Introduction au projet de scolarisation de l’école expérimentale
Durant ce stage, j’ai été frappé par l’hétérogénéité des enfants et par le rapport à l’écrit qu’entretenait chacun d’eux. Même maîtrisant le langage oral, beaucoup ne pouvaient aborder le langage écrit, étant souvent incapables d’écrire leur prénom. Voilà ce qui m’a conduit à me poser la question suivante : comment aborder l’apprentissage scolaire avec des enfants qui présentent des troubles de la personnalité, appartenant ou non au registre de la psychose ? En supposant que cette activité apporte un espace de création individuelle où l’imaginaire est sollicité et la production porteuse de sens, peut-on espérer favoriser l’apprentissage scolaire avec ces enfants ?

Connexion

Conseiller en économie sociale et familiale

Abonnement

Recherche