LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Conseiller en économie sociale et familiale

Le conseiller en économie sociale et familiale (CESF) a pour objectif d'aider les adultes à résoudre leurs problèmes de vie quotidienne. Individuelle et collective, son action passe par l'information, le conseil et la formation.

Rapport de stage AVS DF5

Rapport de stage  AVS DF5 Madame B confectionnait ses propres vêtements ainsi que de nombreux ouvrages pour la décoration de son appartement : napperons, poupées, coussins et toutes sortes de décorations créatives. Sa vue n’étant plus bonne, elle a arrêté ses activités et se consacre à papoter avec son voisinage, écouter la radio ou lire. Elle a organisé sa vie le mieux qu’elle a pu afin de répondre à ses besoins perturbés par son handicap (auxiliaire de vie sociale, le S.S.I.A.D, son frère) pour assurer les actes de la vie quotidienne. Aujourd’hui, la santé physique de madame B perturbe cette organisation (difficulté à se déplacer, s’essouffle et se fatigue rapidement, infection cutanée dont la guérison évolue lentement) entraînant une fragilité à son moral.

Madame B m’a remercié de mes actions en sa faveur, de l’écoute et de l’intérêt que je lui ai porté.Ces remerciements m’ont beaucoup touché et ont renforcé en moi le choix de ce métier. Lors de ce stage DF5 « PROJET INDIVUDUALISE » aide à domicile, j’ai apprécié tout particulièrement l’importance et le respect des habitudes de vie des bénéficiaires, tant pour leur confort et leur bien être, que pour favoriser leur autonomie, en leur laissant faire ce qu’ils peuvent réaliser, sans pour autant les mettre en situation d’échec. L’infirmière diplômée d’état et les aides soignantes, m’ont beaucoup appris, j’ai découvert des méthodes de travail et compris ce que l’aide à domicile peut apporter aux bénéficiaires. Les missions d’observation et de participation, la diversité des bénéficiaires, ainsi que les tâches effectuées m’ont permis d’acquérir une bonne connaissance professionnelle. Le maintien à domicile permet à la personne de rester dans son environnement habituel autour de leurs objets, de leurs souvenirs et ainsi garder leurs repères. Ma mission est de me tenir à la disposition de la personne aidée dans les gestes de la vie quotidiennes, le relationnel et le social, tout en expliquant mon rôle et en m’assurant que les tâches réalisées soient adaptées aux besoins et aux attentes de celle-ci.
Catégorie: Livret V.A.E. Conseiller en économie sociale et familiale
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 28-06-2019
Historique du document: 0
Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Les besoins des personnes âgées
Les besoins des personnes âgées
Compte tenu de l’évolution démographique, les problèmes liés à la population vieillissante deviennent une préoccupation majeure des prochaines années. Le nombre de personnes de plus de soixante ans s’élève aujourd’hui à 10.3 millions en France . Plus particulièrement, en 2006, 313 037 personnes étaient âgées de 60 ans et plus en Bourgogne . Elles représentent 19.3% de la population totale. En 2015, la Bourgogne devrait compter plus de 400 000 personnes âgées de 60 ans et plus.
Rapport de stage auxiliaire de Puériculture en crèche
Rapport de stage auxiliaire de Puériculture en crèche
J’ai choisi cette situation de communication car l’équipe m’a permis d’essayer de résoudre le problème et parce que le sommeil chez l’enfant est une chose primordial pour son développement physique mais aussi psychologique. Je vais tout d’abord présenter brièvement la structure ainsi que l’enfant, puis dans un second temps le déroulement de la situation de la communication, ainsi que mon analyse et pour finir je vous exposerai l’importance du sommeil chez l’enfant.
La réinsertion professionnelle des travailleurs handicapés
La réinsertion professionnelle des travailleurs handicapés
Les attentes de l’entreprise au regard de la population de travailleurs handicapés psychiques sont la performance et leur capacité à entretenir un relationnel adapté. Il est évident que ces personnes risquent de se trouver en difficulté face à ces exigences mais la possibilité donnée aux ESAT de proposer des mises à disposition peut permettre une adaptation progressive. Le détachement en entreprise des travailleurs handicapés est un moyen qui permet de faire évoluer positivement les représentations de l’entreprise sur le milieu protégé et également sur le handicap psychique. La fonction d’un chargé d’insertion dans les ESAT est une fonction en voie de développement, du moins sous cet intitulé et avec cette mission. Nous sommes loin de constituer une population homogène, chaque structure fait selon ses moyens et son projet d’établissement, même si les lois de 2001, instituant un projet individualisé pour chaque usager, et de 2005, pour l’égalité des droits et des chances des personnes handicapées, ont réaffirmé la vocation médico-sociale et favoriser les passerelles entre le travail protégé et le milieu ordinaire. Privilégier l’insertion suppose une démarche particulière qui complète le travail déjà réalisé en ESAT. En faire une spécificité, c’est une façon de rappeler que l’insertion ne se décrète pas, mais qu’elle s’organise, et doit se faire avec des moyens et le concours des personnes concernées. Les actions de certains établissements du milieu protégé apportent la preuve que l’insertion des travailleurs en situation de handicap psychique est possible. Il existe néanmoins une autre alternative à la réinsertion que le milieu ordinaire ou le milieu protégé, celle du soutien individualisé au travail (IPS, Individual Placement and Support) qui a été développé dans le monde anglo-saxon. Bien qu’il ait largement fait les preuves de son efficacité, supérieur aux autres pratiques, en termes de réinsertion professionnelle durable, il reste très méconnu en France. Alors que nos modèles classiques inversent le principe, c'est-à-dire qu’il s’agit d’insérer au plus vite en milieu ordinaire de travail les personnes, sans étapes préparatoires qui ne font que différer le retour au travail en milieu ordinaire. L’originalité de cette pratique repose sur l’importance donnée au soutien dans le travail. Ce soutien est apporté par un job-coach qui est défini comme un formateur et reste un intervenant externe à l’entreprise. Cependant, le soutien dans l’emploi n’est pas la solution à tous les problèmes d’insertion professionnelle. Il est nécessaire de s’appuyer sur d’autres offres de services afin d’analyser les besoins et faire un travail d’orientation car certains métiers s’apprennent. Ainsi le travail en réseau avec les partenaires sociaux est essentiel pour la complémentarité des actions.
Rapport de stage dans un Centre Départemental d’Action Sociale (CDAS)
Rapport de stage dans un Centre Départemental d’Action Sociale (CDAS)
Le stage d’observation que j’ai effectué du 16 novembre 2015 au 22 janvier 2016 se déroulait au Centre Départemental d’Action Sociale (CDAS) de G. J’ai bénéficié de l’accompagnement d’une référente qui exerce le métier d’Animatrice Locale d’Insertion (ALI). Au regard de cette note de stage, je présenterai dans un premier temps la structure dans laquelle j’ai effectué mon stage. Dans un second temps, j’énumèrerai les différentes missions que peut avoir un Animateur Local d’Insertion. Pour terminer, je ferai part de mes découvertes, impressions sur la fonction et confronterai mon point de vue sur le métier avant et après le stage. La mission principale de l’ALI est l’accompagnement des personnes bénéficiaires du RSA socle vers une autonomie sociale et professionnelle. Tous les bénéficiaires du RSA sont dans l’obligation de suivre un accompagnement qui peut être soit dispensé par un ALI ou par Pôle emploi. Les bénéficiaires du RSA activité n’ont pas d’obligation d’accompagnement. Les bénéficiaires du RSA socle sont dans un premier temps conviés à un entretien avec un ALI afin de définir leur référent. Ils peuvent être dirigés vers Pôle emploi (dans le cas où la personne est mobile, qu’elle a travaillé récemment ou qu’elle est disponible de suite pour travailler). Ils peuvent, autrement, être suivis par l’ALI (dans le cas où la personne est éloignée de l’emploi par souci de mobilité, de santé, de situation familiale, etc.).

Dans le cadre d’un premier rendez-vous, la CAF envoie préalablement la liste des nouveaux bénéficiaires du RSA à l’ALI selon le secteur géographique du lieu d’habitation de la personne et celui-ci a la charge de prendre contact avec les usagers concernés. Il leur envoie un courrier d’invitation à un entretien ainsi qu’un questionnaire servant de trame pour l’entretien et permettant d’informer sur les droits connexes au RSA. Lors de ce rendez-vous, l’ALI prend connaissance de la situation familiale, professionnelle, personnelle, des attentes et projets de la personne et l’informe sur ses droits et devoirs. Cette rencontre (si l’ALI estime qu’il doit accompagner la personne) aboutit à la signature d’un Contrat d’Engagement Réciproque (CER) entre le professionnel et le bénéficiaire. Celui-ci reprend les objectifs de l’usager. En fonction des besoins repérés par l’ALI, celui-ci peut s’appuyer sur l’expertise sociale d’un correspondant pour traiter de problématiques particulières non liées directement à la reprise d’une activité professionnelle (assistant social, CESF, etc.). Il peut également lui conseiller des actions collectives et/ou instruire des aides financières (exemple : aide financière pour aider à financer le permis de conduire).

Connexion

Conseiller en économie sociale et familiale

Abonnement

Recherche