LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Conseiller en économie sociale et familiale

Le conseiller en économie sociale et familiale (CESF) a pour objectif d'aider les adultes à résoudre leurs problèmes de vie quotidienne. Individuelle et collective, son action passe par l'information, le conseil et la formation.

Projet Tutoré: Une sortie à la ferme pédagogique par des enfant placés en foyer

Projet Tutoré: Une sortie à la ferme pédagogique par des enfant placés en foyer Le stage que j’effectue au foyer départemental de l’enfance au sein du service de la pouponnière m’a permis d’acquérir de nouvelles connaissances concernant la petite enfance, mais aussi et surtout les enfants placés. Grâce à ma formation j’ai dû mettre en place un projet tutoré au sein de ma structure d’accueil. Il m’a fallu donc trouver un projet tutoré le plus adapté possible à la tranche d’âge qui est accueillie au service de la pouponnière, c'est-à-dire les 0 à 3 ans.
Categorie: Livret V.A.E. Conseiller en économie sociale et familiale
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 28-06-2019
Historique: 0
Extrait des conditions générales d'utilisation

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Conditions d'utilisation

Documents de même catégorie

Vivre d'abord, philosopher ensuite
Vivre d'abord, philosopher ensuite
Dans un premier temps je vais présenter l’institution, les différents soignants et les activités thérapeutiques qui sont proposées aux patients. J’énoncerai ensuite mes différentes problématiques. Par la suite je tenterai d’évaluer mon action en tant que psychologue stagiaire dans cette instituions et les différentes difficultés auxquelles j’ai été confrontées.
Rapport de stage au secours populaire français
Rapport de stage au secours populaire français
Ayant eu l’envie et l’enthousiasme d’orienter mes études vers une formation généraliste et professionnalisante, je poursuis aujourd’hui un Diplôme d’Etudes Universitaires Scientifiques et Techniques (DEUST) en gestion et médiation sociale à l’Université de Bourgogne. Dans ce cadre, j’ai effectué un stage d’observation d’un volume horaire de 105 heures, soit du 20 avril au 13 mai 2009, à la fédération de Côte D’or du Secours populaire français à Dijon qui est un acteur historique de la solidarité en France et dans le monde. Bénévole au Secours populaire français en qualité d’accompagnatrice scolaire au sein de la fédération de Lyon, j’ai souhaité m’investir dans les projets de cette structure et mettre mes compétences au service de cette institution dont l’envergure répond à mes ambitions dans le but d’acquérir les outils et la réflexion nécessaires à l’occupation d’un poste à responsabilités. Ce choix a ainsi été motivé par une volonté de travailler en matière d’intervention sociale, de me spécialiser et d’approfondir mes connaissances dans les domaines de l’insertion, de la médiation et de la gestion de projets locaux réalisés en direction de différents publics.
La Distance Professionnelle Dans La Relation  Soignant-Soigné
La Distance Professionnelle Dans La Relation Soignant-Soigné
Mais après mure réflexion et nombreuses discutions avec mon entourage professionnel j’ai le sentiment d’avoir accompli mon travail avec un certain discernement et d’avoir contribué à un bien être, avec une patiente qui a été reconnaissante de mes soins. Mais y a-t-il une bonne ou mauvaise distance ?
J’ai l’impression que cela reste variable, car l’empathie joue un rôle décisif dans ce type d’approche. Il faut essayer de trouver la bonne distance à chaque situation qui est différente pour chaque patient.
Auxiliaire de puériculture : Situation de communication en crèche
Auxiliaire de puériculture : Situation de communication en crèche
Déroulement de ma situation de communication : Lors de ma 1ère semaine de stage je n’ai pas beaucoup vu N car il était malade, je l’ai donc rencontré seulement le jeudi. Le lundi de la semaine suivante, l’auxiliaire me propose de coucher N, mais impossible de réussir à l’endormir, j’averti l’auxiliaire qui prit le relai, puis d’éducatrice de jeune enfant, au bout de 10-15 min comme N pleurait toujours l’éducatrice la levé, l’après-midi il réussit à dormir mais seulement 30 min, l’éducatrice l’avait vu ce frotter les yeux, il commençait à devenir grognon et elle la vite coucher afin de ne pas rater son cycle de sommeil. L’équipe était plutôt surprise car d’habitude N n’a jamais eu de problème pour s’endormir. Le Mardi matin, alors que je m’apprêtai le coucher N, j’ai demandé à l’auxiliaire si je pouvais rester prêt de lui jusqu'à ce qu’il s’endorme. J’ai couché N dans son lit, dans sa turbulette, avec sa tétine, des 2 doudous dans chacune de ces mains. Je l’ai regardé, tout en lui ai parler doucement, en lui expliquant que j’allais rester à côté de lui jusqu'à ce qu’il s’endorme, et que dès qu’il serait réveillé je viendrai pour le levé pour qu’il puisse retourner jouer avec les autres enfants. J’ai remonté la barrière, mi de la musique je ne me suis installé sur une petite chaise pour être à la hauteur de sa tête. N est sur le dos, il bouge beaucoup, je lui caresse la main puis il tourne sa tête dans ma direction, me sourit, je passe ma main sur ces cheveux et ces mouvement sont moins fréquent. Il tourne sa tête à droite puis regarde le plafond puis la tourne à gauche dans ma direction. Au bout de 5 min il ferme les yeux, je commence à vouloir partir, je retourne avec les membres de l’équipe puis 5 min après N se met à pleurer, je retourne le voir, Il est de nouveau agité, il a les bras écarté, il a dû lancer ou laisser tomber sa sucette par les barreaux du lit. Je le réinstalle correctement avec ces doudous, j’essaye de le calmer en le caressent, une fois qu’il était moins agité, je repris ma place sur la chaise. N à sa tête tourné dans ma direction, je lui explique que je croyais qu’il c’était endormi et que c’était pour ça que je l’avais laissé. Il se frotte les yeux, ces paupières sont lourdent il lutte pour les garder ouvertes. Je continue à le caresser en lui disant que ça serai bien qu’il puisse dormir, qu’il devrait reprendre des forces pour pouvoir retourner jouer après la sieste avec les copains. Très vite, il ferma les yeux. Je suis resté sans bouger, puis il a de nouveau ouvert ces yeux et les a refermé tout de suite après, il a refait cette opération 3 fois à intervalle différent, puis au bout de 20 min, sa respiration silencieuse est devenu plus lente, il a relâché son doudou de la main gauche qu’il tenait si fort peut de temps avant, il ne bougeait plus ces doigts, j’en ai conclu qu’il devait dormir profondément, je suis donc parti sans faire de bruit.

Connexion

Conseiller en économie sociale et familiale

Abonnement

Recherche