LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Conseiller en économie sociale et familiale

Le conseiller en économie sociale et familiale (CESF) a pour objectif d'aider les adultes à résoudre leurs problèmes de vie quotidienne. Individuelle et collective, son action passe par l'information, le conseil et la formation.

Le surendettement des personnes âgées

Le surendettement des personnes âgées

Particulièrement touchée par le public des personnes âgées avec lequel je souhaiterais pouvoir travailler, et étant en contact régulier avec plusieurs maisons de retraite, le chapitre "entrée en institution" dans ces établissements m’a toujours interpellée, sans pour autant avoir pu m’attarder sur le sujet. C’est un moment particulier pour la personne qui emménage, ce qui m’a amené à poser la question suivante : « Pourquoi le choix de l’entrée en maison de retraite et quelles sont les difficultés qu’entraîne un placement en institution pour la personne âgée ? ».

Il m’a semblé que ce travail de recherche permettrait d’appréhender davantage la population des personnes âgées vivant en maison de retraite, afin de toujours pouvoir répondre au mieux à leurs besoins. En effet, les institutions elles-mêmes et leur public ne sont pas immuables, ils changent, s’adaptant à l’évolution de notre société.

Pour répondre à la question posée et poursuivre ma réflexion, je présenterai trois parties : après avoir expliqué les choix et transformations qu’implique une entrée en maison de retraite, j’analyserai leurs impacts pour aboutir à une problématique, puis à une hypothèse. Cette dernière sera alors confirmée ou infirmée dans une dernière partie, à travers différents témoignages.

...

La réalisation de ce mémoire m’a tout d’abord permis d’approfondir mes connaissances sur les bouleversements auxquels doit faire face la population entrant en EHPAD, les mécanismes mis en œuvre pour aborder cette phase de la vie, et le fonctionnement et l’organisation des structures d’accueil. Les enquêtes de terrain, nécessaires pour mener une réflexion au plus près de la réalité, ont donné lieu à des échanges constructifs et enrichissants.

En tant que future professionnelle, j’ai pu expérimenter une méthode de travail rigoureuse et organisée, qui m’a permis de mener à bien une recherche en travail social sur un sujet passionnant.

Le Conseiller en économie sociale et familiale travaillant dans un établissement pour personnes âgées, ne peut agir en prise directe sur le déroulement de l’intégration du nouveau résident. Cependant, par sa vision globale de tous les aspects de la vie de l’entrant, il peut, en créant une relation de confiance, se trouver être un bon médiateur entre l’établissement, le nouveau sujet et sa famille. En exerçant sa mission d’accompagnement social, il favorise le dialogue et la mise en mots de difficultés rencontrées au quotidien, permettant l’échange, la revalorisation de l’individu, la relativisation des difficultés. Ce qui contribue, à terme, à faciliter le vécu du parent entrant en institution et celui de ses proches.

Categorie: Mémoire Conseiller en économie sociale et familiale
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 25-12-2019
Extrait des conditions générales d'utilisation

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Conditions d'utilisation

Documents de même catégorie

Réaménagement d'une salle d'accueil dans un foyer d'hébergement.
Réaménagement d'une salle d'accueil dans un foyer d'hébergement.
« Il faudra bien, un jour, inscrire, parmi les droits civiques, celui d’être différent sans être exclu ni frustré, sans être perçu ou contraint de se percevoir comme étrange ou comme étranger ». KARIN LUNDSTROM C’est souvent au nom du « droit à la différence » que des associations et des organisations humanitaires affirment la nécessité de respecter les personnes handicapées. A l’opposé, les personnes déficientes mentales veulent avant tout se faire reconnaître comme des êtres semblables à tous et non comme des hommes différents des autres.
Apprendre à conduire pour conduire sa vie
Apprendre à conduire pour conduire sa vie
Lorsqu’une conseillère en économie sociale familiale (CESF) me parle de sa participation à la création d’une auto-école un peu particulière, une « autoécole sociale », encore appelée « auto-école d’insertion », le sujet m’interpelle : l’apprentissage de la conduite serait donc un support d’insertion. Il m’interpelle d’autant plus qu’en tant qu’ancienne monitrice auto-école, j’ai toujours été convaincue que les enjeux du permis de conduire ne se réduisaient pas à l’acquisition de davantage de mobilité. A un niveau personnel, travailler sur ce sujet me donne une possibilité de faire un lien entre ce que j’étais et ce que je souhaite devenir. De plus, me positionnant en tant que futur travailleur social, il me semble important de diversifier les pratiques en vue d’élargir les possibilités de lutte contre l’exclusion, que l’on sait multiforme.
Sortir de la rue quand on est sans-abri
Sortir de la rue quand on est sans-abri
Silhouettes isolées, groupes compacts, les média n’en parlent quasiment qu’à l’arrivée, chaque année, des premières nuits de gel et que le premier mort est retrouvé dans la rue. Pourtant ils sont de plus en plus nombreux, jour après jour, semaine après semaine, à hanter les rues de Paris. Et comme le rappelle Fabien Tuleu1, Délégué Général d’Emmaüs France : « On ne meurt pas de froid, on meurt de pauvreté ». Certains ont choisi ce mode de vie, trouvant dans cette errance l’expression de leur liberté, faisant ainsi perdurer la lignée des vagabonds d’autrefois, mais ce n’est pas la majorité. Pour la plupart, c’est en effet, une rupture, un enchaînement d’événements, une suite de problèmes économiques, familiaux, de santé, liés ou non à une faiblesse psychologique qui les a projetés dans la rue. On constate que la fracture est souvent brutale et qu’une sorte de point de non retour est facilement franchi.
l' Accompagnement  en association intermédiaire
l' Accompagnement en association intermédiaire
Dans le cadre du module « L’intervention auprès des personnes », j’ai choisi de présenter 2 situations d’accompagnement qui se sont déroulées pendant la même période. Les 2 personnes, aux personnalités très différentes, avaient au départ sensiblement le même projet professionnel mais d’après moi, un potentiel différent pour le mener à bien. Ces situations m’ont interpellée sur plusieurs points et m’ont conduite à réfléchir sur ma façon de travailler avec le public que je reçois. Voici certains thèmes qui seront abordés : Sur quels critères ai-je décidé d’inscrire une personne en association intermédiaire ? La posture de l’accompagnement : identification, transfert… ? L’importance de la demande exprimée au départ et l’adhésion à un cadre, à une démarche d’accompagnement. - Les « outils » : la nécessité de s’adapter à chacun - Recadrer un accompagnement, renégocier des objectifs… - Les limites de l’accompagnement - La gestion des conflits

Connexion

Conseiller en économie sociale et familiale

Abonnement

Recherche