LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Conseiller en économie sociale et familiale

Le conseiller en économie sociale et familiale (CESF) a pour objectif d'aider les adultes à résoudre leurs problèmes de vie quotidienne. Individuelle et collective, son action passe par l'information, le conseil et la formation.

En quoi la crise identitaire masculine des jeunes de banlieue peut-elle être un frein à l’insertion professionnelle de ceux-ci ?

En quoi la crise identitaire masculine des jeunes de banlieue peut-elle être un frein à l’insertion professionnelle de ceux-ci ? J’ai choisi comme thème de mémoire l’insertion professionnelle des jeunes hommes de moins de 25 ans vivant au sien d’une banlieue populaire. Beaucoup parlent des difficultés d’une jeune fille à se développer pleinement dans une banlieue, mais qui en est-il de ces jeunes hommes ? Confrontés au stéréotype du « macho », ils doivent rechercher leur identité. Au sein des grands ensembles, les garçons se construisent et évoluent dans la société avec l’héritage culturel du pays d’origine. Leurs identités sont morcelées par leurs histoires personnelles, l’héritage historique de leurs parents, les normes sociétales et les médias créant leur propre culture. Cette richesse est l’un des instruments d’échange entre les différents habitants.

Les difficultés débutent dès leurs parcours scolaires par un manque d’intérêts. L’arrêt précoce des études, le manque d’expérience et la méconnaissance du milieu de travail induit de nombreux échecs. Cela a une influence sur l’estime de soi de ces jeunes, déjà bien mis à mal pendant leurs cursus scolaires. Ces jeunes se retrouvent enfermés dans un cercle vicieux, qui rend difficile l’accès au travail. Grâce à cette partie exploratoire, j’ai pu dégager une hypothèse : « face au frein socioprofessionnel récurrent lié à leur insertion professionnelle, les jeunes de banlieue se retrouvent cantonnés dans une précarité de l’emploi qui alimente leur faible estime d’eux mêmes et freine leur construction identitaire».
Catégorie: Mémoire Conseiller en économie sociale et familiale
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 28-06-2019
Historique du document: 0
Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Comment les pères, après une perte d'emploi, peuvent affirmer et assurer leur paternité
Comment les pères, après une perte d'emploi, peuvent affirmer et assurer leur paternité
Mai 68 : une crise de société contemporaine majeure dont les effets sont nettement perceptibles dès 1960. Au nombre des facteurs, nous pouvons relever celui de la permissivité dont bénéficie sans cesse les jeunes, tandis que les familles sont ébranlées et que la révolution sexuelle se développe. Le père, mais aussi la mère, sont conduits à abandonner largement leur autorité et leur rôle éducatif en même temps qu’ils dévoilent leurs inquiétudes par rapport à leurs situations et leurs emplois. Il est vrai que l’activité économique a marqué un certain ralentissement aux environ de 1966. Leurs enfants peuvent donc ressentir assez aisément un sentiment de mal être et de révolte face à un avenir qui se dessine de manière incertaine. Mai 68 a donc été une date capitale pour l’Autorité puisqu’il a produit des changements considérables dans les mentalités et les mœurs ; les plus manifestes ayant été dans la famille. Les tensions entre générations ont été souvent très dures et les parents laissés dans le plus grand désarroi par une contestation difficile à comprendre. Pourtant, les effets de la liberté individuelle ont été très rapides et visibles dans la décennie suivante. Au plan du droit, dès 1970, on parle d’autorité parentale. La mère est alors garante devant la loi, autant que le père et avec lui, des droits de l’enfant et de son avenir. Certains s’interrogent pourtant devant les dégâts chez les jeunes, d’une éducation qui aurait lâché la bride à tous les désirs : ils proposeraient de faire marche arrière et de refonder l’avenir sur des valeurs classiques qu’ils jugent universelles : discipline, effort, mérite, respect de la hiérarchie.
L’insertion professionnelle
L’insertion professionnelle "des mères chefs de famille "
Je me suis appuyée de mon expérience de stage, réalisé dans un Service d’Accueil Familial et d’Insertion Sociale(SAFIS). C’est à travers des entretiens informels avec les mères isolées et les professionnels que j’ai souhaité approfondir ma réflexion sur le thème de l’insertion professionnelle « des mères chefs de famille » du SAFIS. Généralement, les résidantes sont âgées de 19 à 30 ans, elles ont une histoire commune, celle de traverser une période de difficultés sociales, administratives, éducatives et financières. J’ai constaté qu’elles ont très peu d’expérience professionnelle. Plusieurs d’entre elles ont travaillé, puis cessé leur activité professionnelle car elles étaient enceintes. Bien entendu, avant d’envisager l’insertion professionnelle des mères isolées en difficultés, une période de transition est nécessaire à la femme pour repartir sur de bonnes bases. Durant cette période cette dernière va « souffler », prendre du recul par rapport à la situation qu’elle a vécue et va pouvoir également essayer de reprendre confiance en elle. Il est primordial que ces familles se restructurent sur le plan familial, solutionnent les difficultés pluridisciplinaires telles que la santé, les problèmes d’ordre administratif, éducatifs et sociaux.
Symbolique de la consommation dans les familles ayant un faible pouvoir d'achat
Symbolique de la consommation dans les familles ayant un faible pouvoir d'achat
La production en occident croit de plus en plus vite et ce depuis la révolution industrielle. C’est la naissance de la société dite de consommation, une société où la population est soucieuse de son niveau de vie. On peut repérer plusieurs étapes depuis un demi-siècle. Dans les années 1950 et 1960, le salariat est intégrateur, les classes sociales sont hiérarchisées. Les consommateurs sont fiers d’arborer les signes de leur enrichissement : voiture, appareils électroménagers, vacances...Nous entrons dans la production standardisée et dans la consommation de masse. Les années 1970 et 1980 se caractérisent par la tertiarisation des emplois et la qualification de la main-d’œuvre. La structure familiale ne contraint plus les comportements. Le symbolique de la consommation s’y emploie activement : hypersegmentation des consommateurs, prolifération artificielle de l’offre, publicités fondées sur les styles de vie. Les années 1990 marquent un revirement brutal. Le chômage est massif, précipitant les consommateurs dans l’inquiétude. La peur de l’avenir incite au repli sur soi. Selon R. Rochefort , une nouvelle symbolique de la consommation voit le jour, liée à ces temps de crise : « la rassurance ». Les thèmes qui lui sont associés sont le terroir, la famille, la tradition, la santé et la solidarité.
L’entrée en maison de retraite des personnes âgées dépendantes
L’entrée en maison de retraite des personnes âgées dépendantes
Dans la première partie du mémoire, j’expliquerais les raisons du placement ainsi que le choix de la résidence et je finirais par le vécu du placement. A travers les difficultés que représente ce passage, la personne âgée a besoin d’être aidée. Compte tenu des difficultés rencontrées par la personne âgée lors du placement, comment faciliter l’adaptation à son futur lieu de vie ? Dans la deuxième partie, nous verrons l’importance d’accompagner et de déculpabiliser la famille afin qu’elle puisse réaliser son rôle d’aidant et d’éviter les conflits, dans le but de bien préparer le départ en hébergement collectif.

Connexion

Conseiller en économie sociale et familiale

Abonnement

Recherche