LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Conseiller en économie sociale et familiale

Le conseiller en économie sociale et familiale (CESF) a pour objectif d'aider les adultes à résoudre leurs problèmes de vie quotidienne. Individuelle et collective, son action passe par l'information, le conseil et la formation.

Gestion des documents comptables

Gestion des documents comptables Au Cameroun aujourd’hui, le problème d’emploi semble se poser avec acuité. En effet, dans les milieux de jeunes, tout le monde semble se plaindre de la rareté de l’emploi au Cameroun, et du phénomène de parrainage. Ce dernier, peut être défini comme étant l’emploi dans les entreprises grâce à des liens particuliers avec un employé haut placé. Si nous en restons au fait de la rareté de l’emploi décrié par les jeunes, nous pouvons lui trouver une explication. En effet, après une petite étude sur le sujet, on se rend compte qu’en fait il manque plus de main d’œuvre qualifiée que de travail. Les entreprises font des offres d’emploi un peu partout maintenant, par des affiches, par la radio ou la télévision, dans des sites Internet et dans la presse. Face à cela il serait incongru de dire qu’il manque d’emploi au Cameroun! Cependant, on sait qu’au Cameroun il existe six universités d’Etat et une multitude d’institutions privées qui chaque année décernent des diplômes à des centaines d’étudiants. On se demande alors d’où vient ce problème, puisque les entreprises offrent des emplois et que les institutions d’enseignement supérieur fournissent chaque année des demandeurs d’emploi. Normalement il devrait y avoir un équilibre, et quand bien même ce marché ne serait pas équilibré, la balance ne devrait pas trop pencher d’un coté. Après une autre étude portant sur les employés dans les entreprises et les besoins des chefs d’entreprise, on se rend compte que le problème de fond est la qualification des personnes employées.

Le fait qu’au moment de notre stage s’est effectuée une mission d’audit a été un tremplin pour nous, car cela nous a permis de constater effectivement les difficultés rencontrées dans la gestion des documents comptables. Lorsque nous avons suivi l’analyse du processus de gestion des pièces de l’entreprise dans laquelle nous avons effectué notre stage académique, nous avons relevé un certain nombre de problèmes. Le premier était lié au rangement des dossiers tiers dans les tiroirs du bureau de la comptabilité, le second se posait au niveau de la qualité des lots e pièces transmis à l’agent de bureau pour le classement. La troisième difficulté que nous avons relevée était relative au désordre des chronos dans le classeur où ils sont rangés et la dernière celle des abus d’utilisation des chronos par les employés. Après une analyse de ces différents problèmes, nous avons proposé es solutions qui résoudraient immédiatement les problèmes rencontrés si elles étaient appliquées. Puis nous avons suggéré aux dirigeants de la SIC CACAOS l’utilisation d’un autre procédé de gestion des documents comptables basé sur une application du logiciel « Documind Corporate Solution ».
Categorie: Livret V.A.E. Conseiller en économie sociale et familiale
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 28-06-2019
Historique: 0
Extrait des conditions générales d'utilisation

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Conditions d'utilisation

Documents de même catégorie

Rapport stage Bac ASSP dans une crèche multi-accueil
Rapport stage Bac ASSP dans une crèche multi-accueil
Pour cela parmi un groupe d’enfants j’ai suivi pendant 3 semaines un petit garçon de 18 mois (car c’est le moment qui est ouvert sur les découvertes et les premières expériences : l’apprentissage de la marche et du langage, les premiers ateliers d’activités…) pour comparer ses capacités de motricité, son alimentation, ses activités, son rythme de sommeil, ses soins d’hygiène et de confort ainsi que sa pathologie par rapport au rythme de vie d’une personne âgée.
Rapport de stage dans un Centre Départemental d’Action Sociale (CDAS)
Rapport de stage dans un Centre Départemental d’Action Sociale (CDAS)
Le stage d’observation que j’ai effectué du 16 novembre 2015 au 22 janvier 2016 se déroulait au Centre Départemental d’Action Sociale (CDAS) de G. J’ai bénéficié de l’accompagnement d’une référente qui exerce le métier d’Animatrice Locale d’Insertion (ALI). Au regard de cette note de stage, je présenterai dans un premier temps la structure dans laquelle j’ai effectué mon stage. Dans un second temps, j’énumèrerai les différentes missions que peut avoir un Animateur Local d’Insertion. Pour terminer, je ferai part de mes découvertes, impressions sur la fonction et confronterai mon point de vue sur le métier avant et après le stage. La mission principale de l’ALI est l’accompagnement des personnes bénéficiaires du RSA socle vers une autonomie sociale et professionnelle. Tous les bénéficiaires du RSA sont dans l’obligation de suivre un accompagnement qui peut être soit dispensé par un ALI ou par Pôle emploi. Les bénéficiaires du RSA activité n’ont pas d’obligation d’accompagnement. Les bénéficiaires du RSA socle sont dans un premier temps conviés à un entretien avec un ALI afin de définir leur référent. Ils peuvent être dirigés vers Pôle emploi (dans le cas où la personne est mobile, qu’elle a travaillé récemment ou qu’elle est disponible de suite pour travailler). Ils peuvent, autrement, être suivis par l’ALI (dans le cas où la personne est éloignée de l’emploi par souci de mobilité, de santé, de situation familiale, etc.).

Dans le cadre d’un premier rendez-vous, la CAF envoie préalablement la liste des nouveaux bénéficiaires du RSA à l’ALI selon le secteur géographique du lieu d’habitation de la personne et celui-ci a la charge de prendre contact avec les usagers concernés. Il leur envoie un courrier d’invitation à un entretien ainsi qu’un questionnaire servant de trame pour l’entretien et permettant d’informer sur les droits connexes au RSA. Lors de ce rendez-vous, l’ALI prend connaissance de la situation familiale, professionnelle, personnelle, des attentes et projets de la personne et l’informe sur ses droits et devoirs. Cette rencontre (si l’ALI estime qu’il doit accompagner la personne) aboutit à la signature d’un Contrat d’Engagement Réciproque (CER) entre le professionnel et le bénéficiaire. Celui-ci reprend les objectifs de l’usager. En fonction des besoins repérés par l’ALI, celui-ci peut s’appuyer sur l’expertise sociale d’un correspondant pour traiter de problématiques particulières non liées directement à la reprise d’une activité professionnelle (assistant social, CESF, etc.). Il peut également lui conseiller des actions collectives et/ou instruire des aides financières (exemple : aide financière pour aider à financer le permis de conduire).
Rapport de stage  AVS DF5
Rapport de stage AVS DF5
Madame B confectionnait ses propres vêtements ainsi que de nombreux ouvrages pour la décoration de son appartement : napperons, poupées, coussins et toutes sortes de décorations créatives. Sa vue n’étant plus bonne, elle a arrêté ses activités et se consacre à papoter avec son voisinage, écouter la radio ou lire. Elle a organisé sa vie le mieux qu’elle a pu afin de répondre à ses besoins perturbés par son handicap (auxiliaire de vie sociale, le S.S.I.A.D, son frère) pour assurer les actes de la vie quotidienne. Aujourd’hui, la santé physique de madame B perturbe cette organisation (difficulté à se déplacer, s’essouffle et se fatigue rapidement, infection cutanée dont la guérison évolue lentement) entraînant une fragilité à son moral.
Rapport de stage AVS dans un EHPAD
Rapport de stage AVS dans un EHPAD
Toute la durée de mon stage s'est effectuée au 3è étage de la maison de retraite. Une semaine sur 2, j'ai travaillé le matin . Ma tutrice était cadre de santé et j'ai intégré l'équipe des aides-soignantes, Parmi les résidents, il y avait des personnes autonomes et assez jeunes (65 ans), des personnes diabétiques à mobilité réduite, marchant avec un déambulateur ou en fauteuil roulant et des personnes « Alzheimer ». Nous nous occupions des levers, toilettes, habillages, service du repas le midi et vaisselle. L'après-midi nous rempotions le chariot pour l'équipe du lendemain, nous préparions le goûter, nous répondons aux besoins des résidents (changes, rangements vêtements, transferts, manutention) puis service repas et coucher. A la fin de chaque journée de travail nous faisions les transmissions.

Connexion

Conseiller en économie sociale et familiale

Abonnement

Recherche