LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Conseiller en économie sociale et familiale

Le conseiller en économie sociale et familiale (CESF) a pour objectif d'aider les adultes à résoudre leurs problèmes de vie quotidienne. Individuelle et collective, son action passe par l'information, le conseil et la formation.

Gestion des documents comptables

Gestion des documents comptables Au Cameroun aujourd’hui, le problème d’emploi semble se poser avec acuité. En effet, dans les milieux de jeunes, tout le monde semble se plaindre de la rareté de l’emploi au Cameroun, et du phénomène de parrainage. Ce dernier, peut être défini comme étant l’emploi dans les entreprises grâce à des liens particuliers avec un employé haut placé. Si nous en restons au fait de la rareté de l’emploi décrié par les jeunes, nous pouvons lui trouver une explication. En effet, après une petite étude sur le sujet, on se rend compte qu’en fait il manque plus de main d’œuvre qualifiée que de travail. Les entreprises font des offres d’emploi un peu partout maintenant, par des affiches, par la radio ou la télévision, dans des sites Internet et dans la presse. Face à cela il serait incongru de dire qu’il manque d’emploi au Cameroun! Cependant, on sait qu’au Cameroun il existe six universités d’Etat et une multitude d’institutions privées qui chaque année décernent des diplômes à des centaines d’étudiants. On se demande alors d’où vient ce problème, puisque les entreprises offrent des emplois et que les institutions d’enseignement supérieur fournissent chaque année des demandeurs d’emploi. Normalement il devrait y avoir un équilibre, et quand bien même ce marché ne serait pas équilibré, la balance ne devrait pas trop pencher d’un coté. Après une autre étude portant sur les employés dans les entreprises et les besoins des chefs d’entreprise, on se rend compte que le problème de fond est la qualification des personnes employées.

Le fait qu’au moment de notre stage s’est effectuée une mission d’audit a été un tremplin pour nous, car cela nous a permis de constater effectivement les difficultés rencontrées dans la gestion des documents comptables. Lorsque nous avons suivi l’analyse du processus de gestion des pièces de l’entreprise dans laquelle nous avons effectué notre stage académique, nous avons relevé un certain nombre de problèmes. Le premier était lié au rangement des dossiers tiers dans les tiroirs du bureau de la comptabilité, le second se posait au niveau de la qualité des lots e pièces transmis à l’agent de bureau pour le classement. La troisième difficulté que nous avons relevée était relative au désordre des chronos dans le classeur où ils sont rangés et la dernière celle des abus d’utilisation des chronos par les employés. Après une analyse de ces différents problèmes, nous avons proposé es solutions qui résoudraient immédiatement les problèmes rencontrés si elles étaient appliquées. Puis nous avons suggéré aux dirigeants de la SIC CACAOS l’utilisation d’un autre procédé de gestion des documents comptables basé sur une application du logiciel « Documind Corporate Solution ».
Catégorie: Livret V.A.E. Conseiller en économie sociale et familiale
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 28-06-2019
Historique du document: 0
Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Auxiliaire de puériculture : Situation de communication en crèche
Auxiliaire de puériculture : Situation de communication en crèche
Déroulement de ma situation de communication : Lors de ma 1ère semaine de stage je n’ai pas beaucoup vu N car il était malade, je l’ai donc rencontré seulement le jeudi. Le lundi de la semaine suivante, l’auxiliaire me propose de coucher N, mais impossible de réussir à l’endormir, j’averti l’auxiliaire qui prit le relai, puis d’éducatrice de jeune enfant, au bout de 10-15 min comme N pleurait toujours l’éducatrice la levé, l’après-midi il réussit à dormir mais seulement 30 min, l’éducatrice l’avait vu ce frotter les yeux, il commençait à devenir grognon et elle la vite coucher afin de ne pas rater son cycle de sommeil. L’équipe était plutôt surprise car d’habitude N n’a jamais eu de problème pour s’endormir. Le Mardi matin, alors que je m’apprêtai le coucher N, j’ai demandé à l’auxiliaire si je pouvais rester prêt de lui jusqu'à ce qu’il s’endorme. J’ai couché N dans son lit, dans sa turbulette, avec sa tétine, des 2 doudous dans chacune de ces mains. Je l’ai regardé, tout en lui ai parler doucement, en lui expliquant que j’allais rester à côté de lui jusqu'à ce qu’il s’endorme, et que dès qu’il serait réveillé je viendrai pour le levé pour qu’il puisse retourner jouer avec les autres enfants. J’ai remonté la barrière, mi de la musique je ne me suis installé sur une petite chaise pour être à la hauteur de sa tête. N est sur le dos, il bouge beaucoup, je lui caresse la main puis il tourne sa tête dans ma direction, me sourit, je passe ma main sur ces cheveux et ces mouvement sont moins fréquent. Il tourne sa tête à droite puis regarde le plafond puis la tourne à gauche dans ma direction. Au bout de 5 min il ferme les yeux, je commence à vouloir partir, je retourne avec les membres de l’équipe puis 5 min après N se met à pleurer, je retourne le voir, Il est de nouveau agité, il a les bras écarté, il a dû lancer ou laisser tomber sa sucette par les barreaux du lit. Je le réinstalle correctement avec ces doudous, j’essaye de le calmer en le caressent, une fois qu’il était moins agité, je repris ma place sur la chaise. N à sa tête tourné dans ma direction, je lui explique que je croyais qu’il c’était endormi et que c’était pour ça que je l’avais laissé. Il se frotte les yeux, ces paupières sont lourdent il lutte pour les garder ouvertes. Je continue à le caresser en lui disant que ça serai bien qu’il puisse dormir, qu’il devrait reprendre des forces pour pouvoir retourner jouer après la sieste avec les copains. Très vite, il ferma les yeux. Je suis resté sans bouger, puis il a de nouveau ouvert ces yeux et les a refermé tout de suite après, il a refait cette opération 3 fois à intervalle différent, puis au bout de 20 min, sa respiration silencieuse est devenu plus lente, il a relâché son doudou de la main gauche qu’il tenait si fort peut de temps avant, il ne bougeait plus ces doigts, j’en ai conclu qu’il devait dormir profondément, je suis donc parti sans faire de bruit.
Rapport de stage  AVS DF5
Rapport de stage AVS DF5
Madame B confectionnait ses propres vêtements ainsi que de nombreux ouvrages pour la décoration de son appartement : napperons, poupées, coussins et toutes sortes de décorations créatives. Sa vue n’étant plus bonne, elle a arrêté ses activités et se consacre à papoter avec son voisinage, écouter la radio ou lire. Elle a organisé sa vie le mieux qu’elle a pu afin de répondre à ses besoins perturbés par son handicap (auxiliaire de vie sociale, le S.S.I.A.D, son frère) pour assurer les actes de la vie quotidienne. Aujourd’hui, la santé physique de madame B perturbe cette organisation (difficulté à se déplacer, s’essouffle et se fatigue rapidement, infection cutanée dont la guérison évolue lentement) entraînant une fragilité à son moral.
Rapport de stage dans une communauté urbaine
Rapport de stage dans une communauté urbaine
Les médiateurs participent au renforcement de la présence humaine sur les quartiers en assurant une première prise de contact avec le public des cités. Les premières rencontres se font en général lors des « maraudes » faites sur les quartiers. L’équipe de médiation rencontre les jeunes qui sont en groupe et qui occupent l’espace public et/ou les halls d’immeuble. Les médiateurs doivent favoriser chez les jeunes, à travers le groupe, le développement de leurs capacités à progresser vers l’autonomie, la citoyenneté et le « bien vivre ensemble ». En travaillant avec le groupe, une relation de confiance va se développer entre les jeunes et les médiateurs. Les médiateurs, en étant proches des jeunes et en ayant instauré un lien de confiance favorisent des dialogues qui s'installent afin de les diriger de nouveau dans le système scolaire ou vers une formation. Le plus souvent, ils ne veulent pas retourner sur "les bancs de l'école" en mettant en avant que l'école n'est pas adaptée pour eux ou qu'ils en ont été exclus. Ce qu'ils souhaitent avant tout, c'est trouver du travail afin de gagner de l'argent pour sortir de la "Galère". C'est à ce moment là, au moment où les jeunes expriment leurs envies que les médiateurs apprécient le processus de réflexion et qu'ils doivent mettre en place les conditions vers une reprise de lien entre les jeunes et les institutions. Le manque de confiance en eux et le manque d'estime deviennent un frein à leur intégration. Les médiateurs commencent toujours par un accompagnement, pour emmener les jeunes vers l'autonomie. Le premiers pas vers certaines institutions reste compliqués mais à force de pugnacité, les jeunes s'accrochent et réussissent certaines fois à s'en sortir. L'immédiateté, "le tout, tout de suite" est une des caractéristiques de ce public qui est en marge. Les médiateurs sont certaines fois une passerelle incontournable vers l'accès aux droits communs (Pôle emploi ou la mission locale, etc.).
La Distance Professionnelle Dans La Relation  Soignant-Soigné
La Distance Professionnelle Dans La Relation Soignant-Soigné
Mais après mure réflexion et nombreuses discutions avec mon entourage professionnel j’ai le sentiment d’avoir accompli mon travail avec un certain discernement et d’avoir contribué à un bien être, avec une patiente qui a été reconnaissante de mes soins. Mais y a-t-il une bonne ou mauvaise distance ?
J’ai l’impression que cela reste variable, car l’empathie joue un rôle décisif dans ce type d’approche. Il faut essayer de trouver la bonne distance à chaque situation qui est différente pour chaque patient.

Connexion

Conseiller en économie sociale et familiale

Abonnement

Recherche