LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Conseiller en économie sociale et familiale

Le conseiller en économie sociale et familiale (CESF) a pour objectif d'aider les adultes à résoudre leurs problèmes de vie quotidienne. Individuelle et collective, son action passe par l'information, le conseil et la formation.

Comment une information personnalisée peut venir soutenir une politique de réinsertion professionnelle et sociale ?

Comment une information personnalisée peut venir soutenir une politique  de réinsertion professionnelle et sociale ?

Dans le cadre de ma formation de conseillère en économie social et familiale et de la réalisation de mes stages pratiques, j’ai convenu de poser mon regard sur le public des familles monoparentales, régulièrement rencontrées dans les institutions et structures. Ce public a suscité mon intérêt tout au long de ma formation car ces situations de monoparentalité sont de plus en plus visibles et sont le reflet d’une évolution de la famille. La définition la plus proche de mon point de vu s’orient e vers celle de l’Insee soit : « Une famille monoparentale comprend un parent isolé et un ou plusieurs enfants célibataires (n'ayant pas d'enfant)1»

On comptait 680 000 familles monoparentales en 1962, 1,5 million en 1999, pour arriver à environ 2 millions aujourd’hui. Soit une progression de plus de 50 % en une cinquantaine d’années. La première question que j’ai formulé est : « Quelles sont les réelles difficultés et les conséquences que doivent surmonter les familles monoparentales? »

La sensibilité des familles monoparentales à la pauvreté est d’autant plus forte que la situation de parent seul génère des surcoûts. Les dépenses liées au logement pèsent particulièrement lourd dans le budget des familles ainsi que les modes de garde (Herpin & Olier, 1998), et cela même si les transferts sociaux réduisent fortement la pauvreté économique de celles-ci.

...

J’ai soulevé les différentes problématiques que rencontrent  les familles monoparentales soit  l’emploi, le logement, le budget, les transports, les modes de garde des enfants.   J ‘ai pu mettre en évidence différents liens les unissant et avoir une vision d’ensemble du sujet.  Après avoir mis en exergue que la difficulté de trouver un mode d’accueil  adapté pour l’enfant, a un impact incontournable sur la réinsertion social et professionnel du parent.

Effectuant mon stage au sein de la CAF, je me suis permisse de m’adresser au  référent famille pour un entretien professionnel dans le but qu’il m’expose ses missions et le but des entretiens Allocation Parent Isolé. Je lui ai exposé mes premières esquisses du mémoire et l’ai sollicité pour participer et effectuer des entretiens de parents isolés. J’ai donc effectué par ce biais 7 entretiens. Cependant, les enquêtés étaient  tous des allocataires de l’allocation parent isolé.

Dans le souci de ne pas faussé mon analyse, la prise de contact avec une animatrice de relais parent assistante maternelle me paraissait opportun. Après un premier contact en groupe de travail avec l’animatrice, elle m’a permis d’assister aux permanences sur trois jours dans le but d’identifier des situations de monoparentalité. Dans ce cadre, plusieurs entretiens ont été réalisés afin de rendre mon analyse représentative.  J’ai pu enquêter quatre parents isolés. En parallèle, l’animatrice du RPAM a été pour mon étude une source d’information, notamment sur l’embauche des assistantes maternelles et des difficultés que l’animatrice a pu déceler de part son expérience professionnelle.

Catégorie: Mémoire Conseiller en économie sociale et familiale
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 20-01-2020
Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Les travailleurs sociaux face au problème de l'illettrisme.
Les travailleurs sociaux face au problème de l'illettrisme.
INTRODUCTION Depuis les années 80, le terme d'illettrisme est apparu comme "un boulet de canon", révélant une réalité qui paraissait absente. En effet, on découvre qu'une partie de la population ne maîtrise pas suffisamment l'écrit malgré une scolarité obligatoire pour toute personne de moins de 16 ans. Face à ce "fléau", la lutte contre l'illettrisme devient une priorité nationale, dès 1984, avec la mise en place du G.P.L.I. (Groupe Permanent de Lutte contre l'Illettrisme) . Avec la loi d'orientation de lutte contre les exclusions du 29 juillet 1998, ce positionnement a été réaffirmé. Ainsi, en 1998, on a évalué, en France, le nombre de personnes en situation d'illettrisme à environ 3,5 millions. Elles doivent vivre avec ce handicap dans tout ce qui touche leur vie quotidienne, professionnelle, administrative... De plus, cela génère une profonde souffrance, un mal secret que l'on redoute de révéler, d'autant plus qu'il renvoie à une succession d'échecs dont le premier est bien évidemment scolaire. Compte tenu de cela, on imagine bien que ces 3,5 millions de personnes ne représentent en fait qu'une partie de la réalité de l'ampleur de ce handicap. Je tiens à préciser ceci : afin de faciliter l'écriture et la lecture de ce mémoire, j'utiliserai le terme d'"illettré" au profit de celui de personne en situation d'illettrisme. Malgré l'utilisation de ce terme, qui peut être perçu comme péjoratif, je ne limiterai pas la personne au fait qu'elle est illettrée mais tiendrai avant tout compte que ce sont des personnes à part entière. L'illettrisme peut être défini comme étant un "état de personnes de plus de 16 ans, ayant été scolarisées, et ne maîtrisant pas suffisamment l'écrit pour faire face aux exigences minimales requises dans leur vie professionnelle, sociale, culturelle et personnelle" . Les travailleurs sociaux sont régulièrement en relation avec des personnes en situation d'illettrisme. C'est pourquoi, il me semble nécessaire de mener une réflexion sur ce thème non seulement en tant que futur travailleur social mais également en tant qu'individu. A partir de ce constat, j'analyserai le rôle des travailleurs sociaux face au problème de l'illettrisme et je supposerai qu'il est plus aisé pour une personne en situation d'illettrisme d'appréhender son handicap si elle est accompagnée par un travailleur social. Afin de mettre en avant le positionnement des travailleurs sociaux, je débuterai en précisant les axes méthodologiques que j'ai choisis afin de traiter ce thème.
EP- Action de sensibilisation à l'hygiène auprès des usagers d'un CADA
EP- Action de sensibilisation à l'hygiène auprès des usagers d'un CADA
Fuir pour survivre, telle est la quête des demandeurs d’asile. J’ai souhaité aller à la rencontre des demandeurs d’asile car c’est un public que je ne connaissais pas du tout et auprès duquel j’avais envie de travailler. Il s’agit de populations fragilisées par l’exil et pour lesquelles l’accompagnement au quotidien est primordial. J’ai effectué mes trois périodes de stages au sein du CADA d’O. géré par l’association AFTAM. L’hébergement en CADA vise à répondre aux besoins spécifiques des personnes en situation de demande d’asile. Cet accueil permet un accompagnement social adapté et un suivi de la procédure administrative. La devise de l’AFTAM « donner les moyens de l’autonomie, meilleure chemin vers l’insertion »implique que ces centres jouent un rôle important dans la socialisation et l’accès à l’autonomie des personnes accueillies. La préparation à la sortie se fait dès l’admission car l’hébergement est transitoire et donc temporaire . Le CADA est un lieu d’acquisition des règles de vie quotidienne : gérer un budget, organiser la vie familiale, s’approprier l’hygiène domestique. La finalité du séjour est l’acquisition de l’autonomie. En pratique cette mission est parfois difficile à mettre en œuvre car elle suppose une participation active et une volonté des usagers d’être accompagnés.
En quoi être une mère adolescente peut être un facteur de risque d’exclusion sociale et professionnelle ?
En quoi être une mère adolescente peut être un facteur de risque d’exclusion sociale et professionnelle ?
Dans un premier temps, nous nous intéresserons aux jeunes mères. Je retracerai les grossesses adolescentes au cours de l’histoire, puis, nous ferons un point sur ce qu’est l’adolescence et les maternités précoces avant d’en dresser un état des lieux. Le profil de ces jeunes filles nous permettra de mieux comprendre d’où viennent les facteurs explicatifs dans le choix de devenir mère. J’exposerai les raisons d’une exclusion sociale et professionnelle. Enfin, j’analyserai les aides et le soutien qui peut être apporté aux adolescentes. Dans un second temps, nous exposerons la problématique en mettant en avant une réflexion permettant de répondre à la question de départ. Pour finir, j’indiquerai la méthodologie envisagée pour vérifier l’hypothèse. Les outils de recueil de données seront ici présentés.
Réaménagement d'une salle d'accueil dans un foyer d'hébergement.
Réaménagement d'une salle d'accueil dans un foyer d'hébergement.
« Il faudra bien, un jour, inscrire, parmi les droits civiques, celui d’être différent sans être exclu ni frustré, sans être perçu ou contraint de se percevoir comme étrange ou comme étranger ». KARIN LUNDSTROM C’est souvent au nom du « droit à la différence » que des associations et des organisations humanitaires affirment la nécessité de respecter les personnes handicapées. A l’opposé, les personnes déficientes mentales veulent avant tout se faire reconnaître comme des êtres semblables à tous et non comme des hommes différents des autres.

Connexion

Conseiller en économie sociale et familiale

Abonnement

Recherche