LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Cadre socio-éducatif

Le chef de service éducatif est un relais entre la direction et les équipes socio-éducatives, il joue un rôle d’interface. Il a pour mission principale l’encadrement des équipes et la coordination des actions socio-éducatives directement engagées auprès des personnes accueillies et de leurs proches auprès de qui il intervient très régulièrement.

Méthodologie dossier expertise technique CAFERIUS

Méthodologie dossier expertise technique CAFERIUS

Méthodologie dossier expertise technique CAFERIUS

Catégorie: Travaux U.F. Cadre socio-éducatif
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 28-06-2019
Historique du document: 0
Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Assurer la continuité d'une prise en charge de qualité au sein d'un centre éducatif fermé
Assurer la continuité d'une prise en charge de qualité au sein d'un centre éducatif fermé

L’adolescence, concept sociologique né au XIX éme siècle, a vu sa condition évoluer. Qualifiée de crise au début du siècle, elle a de nos jours perdu cet aspect quelque peu péjoratif. Elle n’a pas pour autant retrouvé le statut officiel qu’avait dans l’antiquité – et dans une certaine mesure, dans les sociétés primitives, voire dans l’ancien régime – ce passage à l’âge adulte qu’inaugurait la puberté. Cette situation à laquelle s’ajoute, en ce début du XXI éme siècle, la faillite de l’autorité parentale, accroît le désarroi qui saisit beaucoup de sujets lors de cette période dont les risques sont connus : suicide, addiction, troubles psychologiques, délinquance, etc

Expertise technique en ITEP
Expertise technique en ITEP

Pour tout enfant, la question de la scolarité et des apprentissages est au centre des préoccupations des parents et des pouvoirs publics. Elle l’est d’autant plus concernant les élèves handicapés comme en témoignent les évolutions législatives qui traitent du sujet. En 40 ans, depuis la loi du 30 juin 1975, une multitude de textes est venue règlementer la question. Les lois 2002-02 et 2005-102 constituent les fondements de l’action des actuels Instituts Thérapeutiques Educatifs et Pédagogiques (ITEP) qui ont vu le jour suite au décret du 6 janvier 2005 et à la circulaire du 14 mai 2007. J'ai réalisé cette expertise technique à l'ITEP « Les Ormes » (ARSEAA) qui accueille des enfants présentant des troubles du comportement et de la personnalité les freinant dans l’acquisition des apprentissages et leur intégration sociale. Rapidement, j’ai constaté que la dimension Pédagogique était au cœur des enjeux dans le projet de soin. Le changement de sigle, passant d’Institut de Rééducation (IR) à ITEP, démontre une forte volonté que le « Pédagogique » prenne une place égale aux dimensions « Thérapeutique » et « Éducative ».

Conformément au décret de 2007, l’établissement montre une préoccupation sur la question de la scolarité mais des interrogations persistent quant à son articulation avec les deux autres dimensions. Je me suis questionné sur le sens de « l’inclusion » et sur les leviers à actionner pour accompagner des enfants vers les dispositifs scolaires de droit commun lorsque la réalité de leurs troubles les a conduits à en être exclus. L’ITEP, est une étape préalable incontournable dans l’apaisement et la résolution de leurs troubles. Amorcer la reconstruction du parcours scolaire va permettre à ces jeunes d’enclencher une démarche de soin favorisant leur réinscription dans le milieu ordinaire pour accéder à ce qu’ils estiment être la « normalité » et redevenir comme les copains ou les voisins. J’ai abordé cet écrit via le prisme de la scolarité des enfants accompagnés en ITEP, au sein de l’Unité d’Enseignement (UE) de l’établissement ou « hors les murs », et de comprendre comment elle est abordée et traitée 30/40 ans après la loi de 1975. Par l’analyse de l’évolution du cadre régissant la question scolaire, des enjeux émergent : les liens entre UE, école et ITEP. Les freins qui persistent malgré les textes législatifs qui cadrent l’action.

La place du Responsable d’Unité (RUIS), garant de l’équilibre dans la complémentarité entre les professionnels qui conditionnera la qualité de l’accompagnement proposé. La première partie présente l'évolution du cadre législatif qui a transformé les IR en ITEP. Dans un second temps, nous nous attacherons à étudier l’établissement « Les Ormes », ses missions, les caractéristiques du public et l’offre de service proposée. Enfin, nous traiterons de la place que peut occuper le « P » de Pédagogie au sein de l'établissement et qui va concourir à une inclusion des enfants dans la vie de la cité.

La résistance au changement
La résistance au changement

Elle désigne la manifestation d'une réticence à modifier ses comportements, représentations ou idées, pour des raisons autres que ses valeurs personnelles (morales, religieuses, sociales). Elle apparaît tout d'abord dans les habitudes de fonctionnement des équipes et des institutions : refus des nouveautés, des modifications d'horaires, de mode de travail, des changements de poste, de personnel... C'est dans ces domaines qu'elle est la plus visible. « Toute modification apportée à l’équilibre d’un système entraine, au sein de celui-ci, l’apparition de phénomènes qui tendent à s’opposer à cette modification et à en annuler les effets »

Dossier d'expertise technique
Dossier d'expertise technique

. Le contexte social a fortement impacté la prise en charge avec une précarité accrue et un nombre important de bénéficiaires des minimas sociaux (AAH, minimum vieillesse, RSA). Parallèlement le vieillissement de la population implique un nombre plus important de personnes âgées avec une autonomie déclinante. Enfin il s’avère qu’un nombre croissant de malades mentaux est dorénavant soignés en Milieu Ouvert. Il devenait donc urgent d’apporter des réponses plus adaptées aux 700.000 personnes bénéficiant d’une mesure de protection soit 1% de la population française. La réforme permet à présent de distinguer les mises sous protection des personnes dont les facultés mentales ou physiques sont altérées, de celles qui nécessitent plus un accompagnement social et budgétaires.

Connexion

Cadre socio-éducatif

Abonnement

Recherche



Derniers Docs Cadre socio-éducatif

Les plus vus - Cadre socio-éducatif

Les plus téléchargés - Cadre socio-éducatif