LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Autre

Psychanalyse du social

Psychanalyse du social L’enfant a aujourd’hui des droits mais ce n’est pas pour autant qu’on doit ne plus lui imposer de limites et de contraintes. « Les droits que nous lui connaissons aujourd’hui ne rendent pas périmées les contraintes qu’il convient toujours de lui imposer ». (Jean-Pierre Lebrun) Dans cette société post moderne l’éducateur, le parent est donc délégitimé. Il ne fera plus ce travail d’éducation, de rencontre à l’Autre, de contrainte sur l’enfant… l’enfant sera donc laissé à lui-même et la division entre désir et jouissance sera diminuée. Le parent sera donc absent.

Les mutations actuelles de la société peuvent expliquer ce fait tragique. Les parents se retrouvent souvent en difficulté face aux problèmes liées au travail, au coût de la vie… mais aussi les problèmes liées à la vie de famille, à un divorce, à des enfants « durs » voire violents. Mais le fait que dans cet extrait l’enfant soit élevé par une mère célibataire au sein « d’une maison pour femmes en difficulté » n’explique qu’en partie les causes de cette tragédie.
Catégorie: Travaux U.F.
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 28-06-2019
Historique du document: 0
Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Surdoués et échec scolaire
Surdoués et échec scolaire
Etant étudiantes en troisième année de Licence Sciences de l’Education, il nous a semblé enrichissant d'étudier le problème des enfants surdoués dans la mesure où, en tant que futures professionnelles de l'éducation, il est probable que nous soyons confrontées à ce type d'élèves. De plus, lors de nos stages, l’une d’entre-nous a rencontré un enfant surdoué se trouvant en classe de CE2. Cet élève se trouvait en échec depuis la classe de CP. Au début suivi par une autre enseignante, celle-ci ne s’est jamais vraiment questionnée sur ses difficultés. Elle en est restée au stade de l’échec purement scolaire. Passant en classe de CE2, le jeune garçon a changé d’institutrice. Cette dernière s’est réellement interrogée sur la situation. En effet, l’élève avait des résultats plus que satisfaisants en lecture et en poésie (domaines qui lui tenait à cœur) mais échouait totalement dans tout autre exercice purement disciplinaire. L’enseignante lui a alors proposé des travaux de différents niveaux, certains faciles et d’autres davantage complexes. Réussissant ceux non adaptés à son niveau d’étude, l’institutrice a fait appel aux parents afin qu’il passe différents tests pour estimer son niveau intellectuel. Il s’est alors avéré que l’élève en question avait un quotient intellectuel supérieur à la moyenne et qu’il était ainsi considéré comme surdoué.
L'épuisement professionnel
L'épuisement professionnel
Mes entretiens exploratoires mettent en lumière une usure professionnelle chez les intervenants sociaux des chantiers d’insertion. Ce processus naît vraisemblablement dès le départ de leur prise de fonction, avec probablement, une certaine idée utopique de leur métier. L’absence de collègues ou de référence institutionnelle nécessite de puiser dans ses ressources personnelles. Le tarissement de celles- ci provoquant l’épuisement professionnel.
Epreuve de communication en santé et action sociale
Epreuve de communication en santé et action sociale
Les objectifs de la communication n’ont pas été atteints car monsieur R. n’a pas eu d’entretien avec une assistante sociale et n’a pas eu de rendez‐vous non plus. La qualité de l’échange n’est pas respectée. Le monsieur ne parlait pas bien du fait de son état. J’ai choisie cette affichette car elle informe à l’ avance les usagers qu’il faut prendre un rendez‐vous pour voir une assistante sociale. Les assurés sont avertis et ne vont pas déranger les secrétaires.
L’érotomanie
L’érotomanie
Avant d’entrer dans le vif du sujet, il nous parait important de parler de la psychose. On distingue la psychose de la névrose par le degré de conscience. La personne atteinte de névrose est consciente de l'irrationalité de ses pensées. Ce qui est différent dans la psychose c’est la relation à la réalité et à autrui. Il faut alors aborder l’enfance, et plus précisément la période du processus d’individuation, pour comprendre la psychose.

Connexion

Abonnement

Recherche



Derniers Docs Autre

Les plus vus - Autre

Les plus téléchargés - Autre