LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Autre

PROJET de mise en place d’un site de production pour personnes présentant un handicap psychique et d’un Atelier Thérapeutique

PROJET de mise en place d’un site de production pour personnes présentant un handicap psychique et d’un Atelier Thérapeutique En reconnaissant les troubles psychiques comme pouvant constituer la cause d’un handicap, la loi du 11 février 2005 ouvre aux malades mentaux stabilisés l’accès aux ESAT. Mais l’offre de services existante, développée initialement pour un public de personnes présentant une déficience intellectuelle, est inadaptée aux attentes et aux besoins des personnes handicapées psychiques. Le souhait de « normalité », revendiqué par ces personnes souffrant de troubles psychiques, nous oblige à mettre en place des activités plus proches du milieu ordinaire avec un soutien psychologique et psychiatrique. Il ressort aussi des difficultés des professionnels quant à la gestion des crises et la complexité de cet handicap pour lequel ils ne sont pas forcément formés et préparés. Cette évolution interroge tout particulièrement les professionnels sur : - le sens de leurs pratiques, - les adaptations nécessaires à mettre en œuvre. En effet, nombre d’accompagnements semblent régulièrement être mis en échec notamment de par la complexité et la sévérité des troubles observés. De sorte qu’il est à craindre que la perception de l’usager par son environnement ne se réduise progressivement qu’à son symptôme et au statut de « mauvais objet », avec à la clé le risque d’être exclu des dispositifs d’accompagnement. Il faut donc tenter de comprendre les « fonctionnements mentaux spécifiques », car c’est de cette compréhension posée comme un préalable que peuvent se déduire les positionnements éducatifs, les démarches à entreprendre, les conduites à tenir. La difficulté actuelle la plus aiguë tient probablement à la raréfaction des psychiatres dans le champ médico-social ; peut-être aussi à la place très secondaire donnée à la psychopathologie dans la formation des acteurs médico-sociaux. Comment adapter l’accueil et l’accompagnement de personnes handicapées psychiques au sein des ESAT « Rive Gauche » et « Les Ecluses » ? L’accueil de cette nouvelle population interroge légitimement les équipes sur un certain nombre de points : - Quelles activités proposées ? - Quel plateau technique mettre en place ? Avec quel partenariat ? - Quel support éducatif, pédagogique développer ? - Quel rythme, quelle durée de travail ?
Categorie: Rapport de stage
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 28-06-2019
Historique: 0
Extrait des conditions générales d'utilisation

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Conditions d'utilisation

Documents de même catégorie

La Maladie d' Alzheimer et l'incroyable défi de l'aide aux aidants familiaux : Dossier  Capet STMS
La Maladie d' Alzheimer et l'incroyable défi de l'aide aux aidants familiaux : Dossier Capet STMS
La question posée était de savoir en quoi les aides locales proposées pour la prise en charge de la maladie d'Alzheimer répondent aux problématiques des aidants familiaux. La recherche bibliographique a permis de déterminer l’impact de la maladie sur le malade et sur l’aidant familial. Elle a révélé qu’il s’agit d’une maladie modifiant la personnalité du malade, et provoquant un déclin cognitif progressif mais irréversible. Les incidences sur l’aidant sont d’ordre social, physique et psychologique. L’enquête de terrain auprès de dix aidants familiaux a permis de mettre en lumière les difficultés rencontrées dans la prise en charge du parent malade, leur attentes et les incidences des aides mises en place sur leur qualité de vie. La lourdeur de la prise en charge, l’anxiété ou la peur, la fatigue physique, la coupure avec le monde extérieur ou la diminution des relations sociales, sont apparues comme des difficultés majeures rencontrées par les aidants familiaux.
Hébergement et réinsertion sociale : La sélection des publics en demande d’aide
Hébergement et réinsertion sociale : La sélection des publics en demande d’aide
Face à un nombre important de demandes d’hébergement en C.H.R.S (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale), les travailleurs sociaux de ce secteur se voient dans l’obligation de sélectionner le public. Certains critères de sélection sont définis publiquement mais ne suffisent pas à eux seuls pour faire un choix entre les personnes. Une enquête a été menée auprès de quarante travailleurs sociaux qui réalisent des entretiens en vue d’une orientation ou d’une admission en CHRS dans tous les départements de la région Rhône Alpes. Les résultats montrent que ces professionnels utilisent des informations ouvertes à plusieurs interprétations pour sélectionner le public et qu’un consensus existe pour en juger certaines comme positives et d’autres comme négatives pour intégrer un CHRS. L’étude met aussi en lumière une différence d’interprétation de ces informations selon la fonction, l’expérience professionnelle, le sexe du travailleur social, la formation professionnelle et le département d’exercice. De plus, elle montre que les travailleurs sociaux ne sont pas toujours conscients de la manière dont ils construisent leur jugement. En effet, la recherche montre qu’il existe des écarts importants entre ce que les travailleurs sociaux pensent faire pour construire leur jugement et ce qu’ils font réellement.
Le Petit Peuple de Pénélope
Le Petit Peuple de Pénélope
Pénélope a un seul objectif, travailler pour offrir ses productions. En suivant son chemin, à son rythme et avec détermination, Pénélope partagera ce projet avec tous les participants de l’atelier création où écloront de nombreuses poupées. En terminant ce projet, je savais, par intuition, qu’un processus thérapeutique avait eu lieu, mais j’ai été trop éblouie pour le voir. Grâce aux apports théoriques de S. Tisserons notamment, j’espère transmettre la lecture que j’ai pu en faire :
Notre pratique professionnelle à propos de la non mobilisation scolaire,
Notre pratique professionnelle à propos de la non mobilisation scolaire,
Ce travail de recherche résulte d’un questionnement au cours de notre pratique professionnelle à propos de la non mobilisation scolaire, la démobilisation, de l’absentéisme, de la déscolarisation, voir du décrochage de jeunes en difficulté placés en M.E.C.S (Maison d’Enfants à Caractère Social). Ces adolescents en difficulté sont accompagnés, encadrés par une équipe d’éducateurs spécialisés, d’éducateurs scolaires, et d’animateurs au quotidien. Ces filles et garçons, âgés respectivement de 14 à 18 ans sont majoritairement des jeunes en difficulté psycho-sociales et/ou d’adolescents carencés, avec un parcours scolaire difficile, peu investi marqué parfois par des exclusions. De même, la voie vers l’insertion professionnelle reste chaotique ou en suspens. Certains ont « décrochés » du système éducatif et sont donc déscolarisés depuis quelques semaines, voire plusieurs mois. Ils sont découragés, non mobilisés par les apprentissages didactiques et pédagogiques, à un savoir être et un savoir-faire suite à des difficultés les ayant conduits à une rupture sociale, familiale et scolaire.

Connexion

Abonnement

Recherche