LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Autre

Claire 12 ans et "protestante du père"

Claire 12 ans et Ce travail de recherche est basé sur la rencontre de Claire, douze ans et de son refus le plus manifeste, « je ne veux pas voir mon père. » Les parents de Claire se sont séparés quand elle avait six ans ce qui la coupa physiquement de son père pendant cinq ans. Ce refus s’exprime de différentes façons dans un contexte où le père refait surface au moment même où une problématique ancienne se réveille à la prépuberté, le complexe d’Œdipe. La puberté serait une étape redoutée par Claire car accessible de ce fait aux « prétendants ». « Ceux qui ne veulent pas changer ni se développer n’ont qu’à demeurer dans un sommeil léthargique » B. Bettelheim (1976, p.293). Cependant cette léthargie dans laquelle elle tente de s’installer se voit peu à peu perturbée. Elle sort du sommeil profond de la période de latence et entre dans un « sommeil paradoxal »1 de la prépuberté, où le corps qui ne bouge pas contraste avec l’excitation pulsionnelle qui travaille.

Les premières observations étaient articulées autour d’une enfant contrastée entre son corps de petite fille et son discours d’adulte. Le matériel clinique retenu et étayé par des réflexions théoriques a permis de montrer que le déclin oedipien accentué par une perte réelle du père fait réagir des mécanismes de défenses tenues et surinvesties à l’arrivée de la puberté. Si on revient sur le « personnel » qui faisait bloc au début des rencontres, puis sur le mot « patricide » ainsi que toutes les connotations mortifères qu’elle exprimait, on peut supposer que dire ce qui est « père-sonne-elle » c’est faire revivre le père oedipien et la culpabilité éprouvée suite à la séparation du couple parental et oedipien. Alors, l’issue possible pour Claire serait d’éliminer le père oedipien pour rester l’enfant pure de la latence, sociable, valorisée aux yeux de sa mère et surtout pas, un objet potentiellement rival et féminin.
Catégorie: Rapport de stage
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 28-06-2019
Historique du document: 0
Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

Comment Remédier à une chute importante d’effectif ?
Comment Remédier à une chute importante d’effectif ?
Il est maintenant temps de conclure ce mémoire. Je porterai l’accent sur les évolutions de la MFR qui anticipe les orientations politiques ministérielles. Lorsque l’on se penche sur les unités stratégiques de la Maison Familiale Rurale de BIAS, il est intéressant de s’intéresser au potentiel d’évolution de celle-ci. La filière 4ème – 3ème , comme nous l’avons vu, avec l’apparition des classes alternées de l’Education Nationale risque de baisser sensiblement en terme d e part de marché. Si cette baisse des effectifs est compensée par une hausse des filières techniques agroalimentaires, comme il est raisonnable de le prévoir, cela devrait engendrer une augmentation de la plus value dans la mesure ou les classes techniques ( BEPA et Bac Professionnel ) sont davantage subventionnées par le Ministère de l’Agriculture. Par ailleurs, le public des jeunes qui compose les classes de 4ème et de 3ème est beaucoup plus difficile ( jeunes en situation de déracinement familial et social pour la plupart ) et participe à l’augmentation du stress de l’équipe pédagogique.
La société disciplinaire et une lecture foucaldienne des nouveaux modes de domination capitaliste
La société disciplinaire et une lecture foucaldienne des nouveaux modes de domination capitaliste
Le projet de ce mémoire est né d’une réflexion quant à l’application possible des analyses foucaldiennes du pouvoir aux pratiques de contrôle social caractéristiques du régime capitaliste contemporain. Ce dernier a en effet profondément évolué depuis la mort du philosophe cartographe ; les critiques et les résistances dont il a fait l’objet l’ont poussé à se transformer, de sorte que l’on puisse parler, dans le cadre d’un espace économique mondialisé, de l’émergence d’un nouvel « Esprit du Capitalisme », destiné à justifier le processus de démantèlement de l’Etat social où les nouveaux mécanismes de régulation du travail sont concomitants à une inflation pénale. Le paradigme d’analyse grâce auquel nous avons tenté d’aborder ce phénomène puisera donc essentiellement ses concepts dans la « boîte à outils conceptuels » que constitue l’œuvre philosophique de Foucault. Le sujet étant pour le moins large et complexe, nous restreindrons notre perspective aux nouvelles formes dominantes de gestion des populations, en essayant, à l’aide d’auteurs contemporains, de dégager la rationalité politique qui les sous-tend et dont Foucault a fourni les bases généalogiques et historiques.
Etude exploratoire sur les discriminations racistes ou ethnistes dans l’attribution de logements en résidence universitaire
Etude exploratoire sur les discriminations racistes ou ethnistes dans l’attribution de logements en résidence universitaire
En début d’année, notre intention était de faire un stage qui nous permettrait d’étudier les discriminations racistes dans des domaines tels que la sphère de l’emploi, ou celle du logement. En effet, il s’agit de deux domaines centraux de la vie sociale, qui participent fortement à déterminer la position et la trajectoire sociales des individus. En tant que ressources sociales rares faisant l’objet d’une forte concurrence, il s’agit de domaines où les conséquences des discriminations sont particulièrement aigues. Nous postulâmes alors à un stage auprès de quelques unes des principales fédérations syndicales (l’UNSA, la CGT et la CFDT), nous fiant notamment à l’exposé que celles-ci avaient fait de leurs actions dans le rapport de la CNCDH (Commission nationale consultative des droits de l’Homme) sur la lutte contre le racisme et la xénophobie en 2004. Mais nous n’eûmes que des réponses négatives.
La réinsertion sociale et professionnelle après une vie carcérale
La réinsertion sociale et professionnelle après une vie carcérale
La réinsertion suppose l’idée de « réinsérer, réintroduire à nouveau quelqu’un dans la société ou dans un groupe afin de reprendre une vie dite normale ». Dans notre actualité, de nombreux sujets portent sur cette vie carcérale et notamment les conditions d’incarcération, l’effectif et la surpopulation des prisons, la réinsertion après une vie carcérale…

Connexion

Abonnement

Recherche



Derniers Docs Autre

Les plus vus - Autre

Les plus téléchargés - Autre