LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Autre

CHE GUEVARA E., Ecrits sur la révolution, Bruxelles, Editions Aden

CHE GUEVARA E., Ecrits sur la révolution, Bruxelles, Editions Aden Cibler la pensée d’Ernesto Che Guevara n’est pas mince affaire. Celui que l’on dénommait le commandante, a jusqu’à sa mort laissé à d’autres le soin de le caractériser. Humaniste, communiste, socialiste, anti-impérialiste, révolutionnaire romantique et encore bien d’autres adjectifs tentent à l’heure actuelle de formuler une définition cohérente de ce personnage devenu mythique. Mais ce héros de la révolution cubaine, était-il si en phase avec l’étiquette que certains lui collent à l’heure actuelle? Quelles furent ces convictions qui l’amenèrent à quitter son Argentine d’origine pour entreprendre un voyage qui le conduisit à apporter son soutien à une révolution que peu de personnes auraient jugée envisageable?

Lorsqu’il cherche une définition adéquate à donner au parti marxiste-léniniste, Ernesto Guevara emprunte des morceaux de discours énoncés par Fidel Castro : « Des individus unis par une communauté d’idées qui se groupent pour donner vie aux conceptions marxistes, c’est-à-dire pour accomplir la mission historique de la classe ouvrière .». Il ajoute qu’un parti ne peut vivre éloigné de la masse populaire et doit en permanence se remettre en question. La construction du groupe ne peut se faire qu’avec des membres issus de la classe prolétaire. Il n’est, en effet, pas envisageable de créer un parti socialiste dont les cadres dirigeants seraient, eux-mêmes, des exploiteurs de la classe ouvrière.
Catégorie: Fiche de lecture
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 28-06-2019
Historique du document: 0
Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

La Société des Individus : Norbert Elias
La Société des Individus : Norbert Elias
Né en Allemagne dans une famille juive en 1897, mort aux Pays-Bas en 1990 à l’âge de 93 ans, Norbert Elias se forme à la sociologie après des études de médecine et de philosophie, puis il enseigne en Angleterre où, fuyant l'Allemagne nazie, il s'est réfugié avant la Seconde Guerre mondiale, après une vaine tentative d'installation en France. La réception de l'œuvre d'Elias fut brouillée par ces avatars de l'histoire : ce n'est qu'à partir de la fin des années soixante que ses ouvrages commencent à être traduits en français. Ils portent sur l'histoire de l'autocontrôle de la violence et l'intériorisation des émotions (dans des domaines aussi divers que les manières de table, le sport, la musique, les rapports entre les sexes ou la mort) ainsi que sur les conséquences d'une redéfinition des relations d'interdépendance (dans le rapport au temps, au groupe de référence ou à la situation) qui ouvre à une véritable “ révolution copernicienne” en sociologie
Les usages sociaux des handicaps : GOFFMAN
Les usages sociaux des handicaps : GOFFMAN
< /u>Stigmate vient de stigma en grec qui signifie marque physique d'infamie. Les conceptualisations récentes sont assez éloignées de cette définition, et l'un des objets de ce livre est de recenser les différentes acceptions sociologiques de ce terme. Lors de nos rencontres routinières, nous avons tendance à répartir les individus en catégories. Mais celles-ci ne sont pas données de prime abord, et lors d'une première entrevue avec un inconnu c'est plutôt l'identité sociale apparente qui structure nos interactions (une identité sociale d'abord virtuelle, puis réelle). < br>< br>< u>
PAROLES POUR ADOLESCENTS ou le complexe du homard : Françoise DOLTO
PAROLES POUR ADOLESCENTS ou le complexe du homard : Françoise DOLTO
l’éducation, s’est occupé du bien être des tous petits. Née sous le nom de Françoise Marette le 6 novembre 1908, élevée dans la religion, très jeune, elle parle de devenir « médecin d'éducation », elle deviendra infirmière puis médecin. En1932, elle entreprend une psychanalyse qui durera trois ans avec le professeur Laforgue, un pionnier de la psychanalyse en France. En 1939, sur les conseils de Laforgue, elle devient membre adhérente de la Société psychanalytique de Paris.
Le rapport Condorcet
Le rapport Condorcet
Ce rapport contient les idées fortes qui animent l’éducation populaire. Héritier du mouvement encyclopédiste, Condorcet considère que l’individu et l’espèce humaine sont perfectibles et que cette perfectibilité découle des progrès corrélatifs de l’instruction et des sciences. En outre, le progrès technique est censé libérer l’homme pour ses activités de formation. Ainsi il préconise la gratuité, la laïcité et l’égalité des sexes vis-à-vis de l’instruction.

Connexion

Abonnement

Recherche



Derniers Docs Autre

Les plus vus - Autre

Les plus téléchargés - Autre