LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Assistant de service social

L'assistante de service social, qui est parfois spécialisé (drogue, alcoolisme, santé scolaire, enfance en danger…), apporte aide et soutien à des personnes, familles ou groupes en difficulté, en les aidant à s'insérer socialement ou professionnellement.

L'orientation en CLIS des élèves en difficultés

L'orientation en CLIS des élèves en difficultés Aujourd’hui, j’effectue mon stage de 2ème au sein du CG de l’Yonne. Je suis auprès d’une ASS spécialisée en pôle enfance. Il faut savoir que le département de l’Yonne fonctionne en pôle. Pôle accueil évaluation, qui traite les demandes ponctuelles et les pôles spécialisés accompagnement qui sont le pôle enfance, le pôle insertion logement et le pôle RMI. Au cours de ce stage, j’ai pu remarquer, suite à plusieurs ESS, que beaucoup d’enfants étaient en difficultés. La plupart ont été orienté en Classe d’intégration scolaire (CLIS).

En tant que future AS, j’essaierai de rassurer au maximum les parents car je me suis rendue compte qu’il était difficile pour eux d’admettre les difficultés de leur enfant. Qu’il est compliqué pour eux d’admettre qu’il a besoin d’une scolarité adapté, qu’il ne peut plus suivre un cursus ordinaire. J’essaierai donc de les accompagner dans leurs démarches d’acceptation, d’orientation, en leur disant que c’est pour le bien de l’enfant. Permettre à la famille d’intégrer que le bien être de l’enfant au sein de la classe est primordial pour qu’il puisse être disponible pour les apprentissages…
Catégorie: Travaux U.F. Assistant de service social
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 28-06-2019
Historique du document: 0
Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

DPP dans un CCAS
DPP dans un CCAS

Ce dossier de pratique professionnelle regroupe une intervention social d'intérêt collectif, une intervention sociale d'aide à la personne ainsi qu'une note d'auto évaluation que j'ai présente à l'examen final du DEASS. 

L'Intervention Sociale d’Aide à la Personne (ISAP) que je présente est issue d’un stage de profes-sionnalisation d’une durée de 24 semaines réalisé auprès d’une Assistante de service social (ASS) réfèrente en gérontologie d’un Centre Communal d’Action Sociale (CCAS). Le territoire d’intervention se situe dans une commune d’environ 40 000 habitants1. Cet établissement public administratif communal est présidé de plein droit par le maire de la ville. Selon l'article L.123-5 du Code de l'Action Sociale et des Familles, le CCAS « anime une action générale de prévention et de développement social dans la ville en liaison avec les institutions publiques et privées ».

Dans les missions obligatoires, le CCAS est tenu de procéder aux domiciliations et aux demandes d'aides sociales. Au titre des missions facultatives, le service social peut attribuer des aides alimentaires et financières ponctuelles et spécifiques de différentes natures selon le décret de 1995. L’établissement s'articule autour de cinq pôles : ressources, petite enfance, animation et communi-cation, action sociale handicap et senior. Je travaille sous l’autorité de la direction du pôle senior. Il se compose d’un Service des Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD), de Foyers Logements et Foyers Restaurants et d’un service social où je suis affectée avec deux ASS réfèrentes en gérontologie.

Elles ont pour missions d’accompagner les personnes retraitées dans leurs démarches de maintien à do-micile, sociales, administratives, juridiques et financières et ce, en étroite collaboration si possible avec l’entourage ainsi qu’en partenariat avec les acteurs du territoire et professionnels du champ de la gérontologie.

ISIC, ISAP et NAE dans un CCAS
ISIC, ISAP et NAE dans un CCAS

Ce dossier de pratique professionnelle regroupe une ISAP, une ISIC ainsi qu'une NAE que j'ai présenté pour mon diplôme d'Assistant de Service Social. 

L'Intervention Sociale d’Aide à la Personne (ISAP) que je présente est issue d’un stage de professionnalisation d’une durée de 24 semaines réalisé auprès d’une Assistante de service social (ASS) réfèrente en gérontologie d’un Centre Communal d’Action Sociale (CCAS). Le territoire d’intervention se situe dans une commune d’environ 40 000 habitants1. Cet établissement public administratif communal est présidé de plein droit par le maire de la ville. Selon l'article L.123-5 du Code de l'Action Sociale et des Familles, le CCAS « anime une action générale de prévention et de développement social dans la ville en liaison avec les institutions publiques et privées ».

Dans les missions obligatoires, le CCAS est tenu de procéder aux domiciliations et aux demandes d'aides sociales. Au titre des missions facultatives, le service social peut attribuer des aides alimentaires et financières ponctuelles et spécifiques de différentes natures selon le décret de 1995. L’établissement s'articule autour de cinq pôles : ressources, petite enfance, animation et communication, action sociale handicap et senior.

ICAF : Comment améliorer l’orientation des usagers aux restos bébé ?
ICAF : Comment améliorer l’orientation des usagers aux restos bébé ?
Mes observations m’ont permis de constater que la grande majorité des parents utilisent le coin café mis à leur disposition que cela soit avant ou après avoir reçu leur colis. Durant ce temps, aucun bénévole ne reste réellement disponible pour discuter (les bénévoles parlent dans un coin entre eux), par conséquent certains bénéficiaires parlent entre eux mais plus d’une quarantaine par jour (sur environ une soixantaine reçus) restent isolées (c’est-à-dire assis seule dans un coin) ou ne s’attardent pas. Par ailleurs, en m’intéressant de plus près aux comportements des bénéficiaires, j’ai pu remarquer qu’il n’est pas rare qu’ils demandent davantage de matériel ou qu’ils posent des questions sur l’alimentation, la santé ou le développement psychomoteur de leur enfants et autres.
Note réflexive : Que signifie pour vous « accompagner » dans une intervention sociale ?
Note réflexive : Que signifie pour vous « accompagner » dans une intervention sociale ?
I. La relation d’aide : Une posture professionnelle : La posture professionnelle peut se définir par le savoir-être, le savoir-faire et le positionnement professionnel. Elle est personnelle et se nourrit de l’expérience personnelle, professionnelle et des interactions de son environnement social. Elle n’est donc pas figée et s’adapte aux situations. Ainsi, pour proposer un accompagnement au travers d’une relation, un travail sur soi est nécessaire. En effet, je pense qu’il est important de connaître ses propres représentations et « son propre système d’interprétation de la réalité, avec sa « grille de lecture » personnelle » . C’est pourquoi, je crois que l’assistante sociale est une interface entre l’institution, qui via un cadre d’intervention et des missions permet d’offrir un accompagnement, et la personne. Aussi, le professionnel qu’est l’assistante sociale doit faire preuve d’adaptabilité face à la singularité de chaque personne et des difficultés qu’elle rencontre, afin d’être facilitateur. Cela peut se faire grâce à l’expertise que chaque professionnel acquiert, au cours des années de formation (cours et terrain de stage) et une fois en poste. En ce qui me concerne, j’ai pu constater sur mon terrain de stage de deuxième année (Carsat ) que d’une part la spécialisation en santé est un atout pour accompagner un public particulier et que d’autre part grâce aux connaissances particulières dans le domaine de la santé, les assistantes sociales sont en mesure d’adapter leur plan d’aide selon les différentes situations rencontrées et de mettre en œuvre une méthodologie d’action (individuelle ou collective).

Je pense que le fondement de l’accompagnement est la relation à autrui et qu’au-delà de la fonction du professionnel, c’est bien en tant que personne que je m’engage dans cette situation relationnelle. Par conséquent, en tant que professionnelle, je dois me mettre au service de l’accompagné, en m’assurant de ne jamais me substituer à lui et en respectant sa singularité. Ceci demande de la vigilance, un travail sur soi et une analyse réflexive de sa pratique et de son rapport à l’autre. En somme, les postures professionnelles doivent s’adapter aux situations ainsi qu’aux différents moments rencontrés dans l’accompagnement. Et comme le dit G. LE BOUEDEC « on n’accompagne jamais en son nom propre mais toujours au nom d’une institution . » C’est donc cette institution qui peut donner à chaque professionnel un cadre de sécurité, qui va permettre d’instaurer une relation de confiance

Connexion

Assistant de service social

Abonnement

Recherche



Derniers Docs Assistant de service social

Les plus vus - Assistant de service social

Les plus téléchargés - Assistant de service social