LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Assistant de service social

L'assistante de service social, qui est parfois spécialisé (drogue, alcoolisme, santé scolaire, enfance en danger…), apporte aide et soutien à des personnes, familles ou groupes en difficulté, en les aidant à s'insérer socialement ou professionnellement.

Aide aux adultes en détresse sociale : Établissement d'accueil Mère-Enfant

Aide aux adultes en détresse sociale : Établissement d'accueil Mère-Enfant

Les établissements maternels ont plusieurs fonctions: Héberger et aider matériellement les femmes enceintes et les mères isolées avec enfant(s) âgés de moins de 3 ans. Il s'agit aussi de rompre leur isolement, de leur apporter une aide éducative et psychologique pour favoriser leur insertion sociale et professionnelle.

Les centres maternels se sont substitués à 2 types d'établissements : Les Maisons Maternelles  et Les Hôtels Maternels La circulaire du 23 Janvier 1981 concernant la Politique sociale d'aide à l'enfance a entrepris de mettre fin à cette distinction et employer le terme générique de « Centre ». La loi du 6 Janvier 1986, dite loi particulière, a introduit l'expression « établissement maternel ». On utilise aussi l'expression « Établissement d'accueil Mère-Enfant »

...

Modalités d'accueil et de fonctionnement : L'admission se fait au titre de l'aide sociale à l'enfance. Les mères peuvent se présenter soit directement auprès de l'établissement, soit auprès du conseil général, au service de l'Aide Sociale à l'Enfance. La durée du séjour des femmes est liée à leur prise en charge. Elle est initialement prévue pour une période de 6 mois renouvelable. Lorsque l'enfant a 3 ans,  une autre solution d'hébergement doit être envisagée comme l'accès à un logement social ou à un Centre d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS)

Categorie: Travaux U.F. Assistant de service social
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 26-08-2019
Extrait des conditions générales d'utilisation

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Conditions d'utilisation

Documents de même catégorie

Rapport d'évolution de situation
Rapport d'évolution de situation
K renvoie l'impression d'être en attente d'une sentence, dans une attitude de victime, ou, du moins, d'être dans l'attente de subir quelque chose. Elle en semble certaine. Par ailleurs, K se positionne comme étant sur le point de passer à l'attaque. Elle évoque l'affrontement en se plaçant bien en face du référent (adversaire), en le fixant, en répondant de manière laconique et en cherchant la moindre parole sur laquelle avoir une prise afin d'entamer une joute verbale visant à défaire le cadre, déstabiliser la relation ou, simplement, tourner les choses vécues à son avantage. Quel est-il? C'est ce qui mériterait d'être approfondi. En conclusion, K passe d'un état intimidé à un état intimidant, parfois sans changement perceptible entre les deux.
Travail d'observation sociologique dans un tribunal
Travail d'observation sociologique dans un tribunal
Dans son premier ouvrage intitulé La mise en scène de la vie quotidienne, et en particulier le premier tome La présentation de soi, Goffman part du postulat communément admis que « la vie sociale est une scène », sur laquelle chacun d’entre nous construit son personnage. Il présente ainsi son projet dès la préface : « la perspective adoptée ici est celle de la représentation théâtrale [...]. J’examinerai de quelle façon une personne, dans les situations les plus banales, se présente elle-même et présente son activité aux autres, par quels moyens elle oriente et gouverne l’impression qu’elle produit sur eux, et quelles sortes de choses elle peut ou ne peut pas se permettre au cours de sa représentation ». En juin 2003, j’ai eu l’occasion d’assister, en tant que partie civile, à une audience dans un tribunal de Grande Instance. J’avais été surprise des interactions entre juristes. Une impression que ces professionnels du droit, fonctionnaient en mode clos « comme si » le « public » n’existait pas ou à l’inverse qu’ils étaient en « représentation ». D’autre part, j’ai fait du théâtre lorsque j’avais 15 ans. J’ai retrouvé des similitudes entre les comportements des juristes et celles des acteurs de théâtre.
Analyse de territoire
Analyse de territoire
Après avoir fait connaissance de la structure, de son public, de ses missions, j’ai pu constater la présence importante de familles monoparentales sur le quartier. J’ai donc, tout d’abord, cherché à définir ce qu’étaient exactement les familles monoparentales. La notion de famille monoparentale est d’abord apparue dans les pays anglo-saxons sous l’appellation « one parent family » au milieu des années 60. Les sociologues féministes l’ont importé en France quelques années plus tard. Elle est utilisée pour désigner les ménages où des personnes vivent sans conjoint avec un ou plusieurs enfants. L’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE) l’utilise, pour la première fois, en 1981, et selon lui, une famille monoparentale comprend un parent isolé et un ou plusieurs enfants célibataires (n'ayant pas d'enfant).
ISAP au sein d'un Service d'accompagnement et de Réinsertion Sociale (S.A.R.S)
ISAP au sein d'un Service d'accompagnement et de Réinsertion Sociale (S.A.R.S)
J'ai effectué mon stage de troisième année au sein d'un Service d'accompagnement et de Réinsertion Sociale (S.A.R.S), financé par une dotation globale de la DDASS. Ce service fait partie d'une importante association départementale, de loi 1901, qui a pour vocation la réinsertion sociale et professionnelle des personnes exclues et marginalisées. Il y a quatre structures S.A.R.S au sein du département. Chacune d'entre elle est composée d'un seul professionnel de formation Educateur Spécialisé. Son référent hiérarchique est le directeur général de l'association qui coordonne les différentes réunions d'équipes. Ce service propose un accompagnement social de proximité prenant en charge toute personne ou famille en grandes difficultés, âgé d'au moins 18 ans, pour une durée minimum de 6 mois renouvelable. Pour chaque suivi, l'éducateur rempli, en lien avec la personne, une demande de prise en charge à l’Aide Sociale qu'il transmet à la DDASS. En parallèle, un contrat d’objectifs personnalisé commence à s’ébaucher avec la personne précisant dans quel cadre va se dérouler le suivi et les objectifs à atteindre. Les personnes, souvent marquées par une certaine marginalisation, sont principalement orientées par les Centres Médico-Sociaux (CMS) lorsque le suivi nécessite un accompagnement individualisé et de longue durée. L'éducateur à une vingtaine de suivis, ce qui lui permet des interventions fréquentes et une grande disponibilité. La porte d’entrée des suivis est généralement l’accès aux droits même si la problématique principale reste le logement qu’il soit non-approprié ou insalubre. Dans cette situation il a été difficile d’envisager avec Mme H ce qui était bien ou non pour elle. Tout laissait à penser que cette dame était en détresse et dans l’incapacité de faire les bons choix. Malgré tout, d’un point de vue strictement financier, le fait qu’elle possède des économies m’a permis de relativiser la situation. Son refus d’en dévoiler le montant a toujours laissé planer quelque chose de l’ordre du mystère lorsque je la rencontrais. Il m’a paru nécessaire de lui exposer mes doutes quant à la situation et les incohérences qu’elle soulève. Cependant, j’ai fait le choix de respecter ses volontés et de répondre à ses demandes explicites : l’aider autour de l’accès aux droits et être à l’écoute. Au-delà de l’aspect financier, qui est viable pour l’instant, Mme est très fragile psychologiquement. Très investie sur l’écoute et le soutien je me suis vite sentie démunie face à ses doutes et ses pleurs. J’ai cependant compris que je ne pourrais l’orienter vers des professionnels adaptés que lorsqu’une véritable confiance se sera installée avec elle. Cette volonté de soin ne pourra par ailleurs émerger que lorsque Mme aura fait son deuil et dépasser ses craintes vis-à-vis de l’extérieur. A plusieurs reprises, j’ai senti le besoin de me repositionner vis- à vis de ma mission principale : le logement. Mme n’a jamais été dans la demande d’un relogement et sa situation financière est stable. Mon accompagnement pouvait alors être remis en cause. Cependant, devant sa fragilité, je me suis souvent dit que Mme avait besoin de temps avant de formuler une demande. De plus, étant au départ le seul soutien professionnel qu’elle avait, j’ai fait le choix de continuer le suivi de façon régulière.

Connexion

Assistant de service social

Abonnement

Recherche