LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Assistant de service social

L'assistante de service social, qui est parfois spécialisé (drogue, alcoolisme, santé scolaire, enfance en danger…), apporte aide et soutien à des personnes, familles ou groupes en difficulté, en les aidant à s'insérer socialement ou professionnellement.

Les paradoxes du travail social - Michel Autes

Les paradoxes du travail social - Michel Autes

Michel Autès est sociologue et chercheur au CNRS-CLERSE, centre d’études et de recherches sociologiques et économique, ainsi qu’à l’institut fédératif de recherche sur les sociétés industrielles. S’affiliant au groupe politique des verts, il occupe aussi la place d’adjoint chargé du développement durable et de l’économie solidaire à la mairie de Seclin, et est vice président du conseil régional du Nord Pas de Calais en charge de la prévention et de la santé. S’inscrivant dans un double parcours sociologique et politique, il nous propose d’expliquer le travail social dans son cheminement historique, sociologique et politique avec son œuvre « Les paradoxes du travail social ».

De sa création en contant ses défaites et ses victoires, Michel Autès décrit le travail social et ses paradoxes qui le rendent à la foi célèbre et méconnue. Il développera ainsi son analyse suivant trois grande lignes, avec en premier un regard historique sur l’évolution du travail social, puis en abordant la question de l’insertion qui met le travail au cœurs des pratiques et enfin en proposant une analyse des transformations des métiers de ce secteur.

...

 Dans son livre, Michel Autès envisage la question de l’action sociale du point de vue des agents et des dispositifs compris dans son histoire politique, économique et sociologique. La rupture de 1970 avec la crise économique transforme le travail social et met l’insertion au cœur de ses projets. Les résultats difficiles à obtenir le place dans l’arène des critiques. Pour l’auteur le travail social touche à la notion symbolique de la parole et de l’altérité, et en soi, il est donc une dimension impossible. Selon Michel Autès il faut transformer les pratiques et non les compétences. Il termine en insistant sur l’urgence d’une alliance entre tous les métiers du social pour former une grande famille à l’enjeu commun, la préservation du champ du travail social.  

Categorie: Fiche de lecture Assistant de service social
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 29-06-2020
Extrait des conditions générales d'utilisation

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Conditions d'utilisation

Documents de même catégorie

Les usagers de l'action sociale :  sujets, clients ou bénéficiaires ?
Les usagers de l'action sociale : sujets, clients ou bénéficiaires ?

Après un premier ouvrage en 1998, intitulé projets en action sociale qui portait sur le concept de « projet », Chantal Humbert coordonne « Les usagers de l’action sociale ». Elle explique qu’aller à la rencontre des projets des établissements et des services sociaux et médico-sociaux, c’est rencontrer les personnes pour qui, avec qui ou sans qui… ces projets sont élaborés. On notera que tout secteur confondu, une tendance générale consiste à utiliser le terme d’usager. « Le projet au service de l’usager…, l’usager au centre du projet ». C’est donc l’usager qui recueille aujourd’hui toute l’attention.

Au travers de 12 textes, les 14 auteurs ont ici souhaité interroger cette notion d’usager et ses implications sur les pratiques, sous des angles et avec des éclairages différents en réponse à leurs questionnements qui se portent sur les représentations et conceptions que peuvent recouvrir la notion « d’usager », sur la centration de l’individu, le rapport aux mouvements sociaux, aux politiques sociales, le rapport entre pratique et discours, le rapport de l’institution et de « l’usager », etc.

Le modèle Espagnol
Le modèle Espagnol

L’objet de cet ouvrage est de s’interroger sur le processus de construction identitaire des jeunes français et espagnols jusqu’à ce qu’ils acquièrent une autonomie et une indépendance totales à l’égard de leurs parents. Le moment de départ des jeunes de la maison familiale a reculé durant les trente dernières années en Europe. Cependant, entre l’Espagne et la France, proches géographiquement, culturellement et économiquement, il existe de grandes différences confirmées par les statistiques de l’INSEE : - En 1987, 49% des Espagnols de 25 à 29 ans et 14% des Français habitent chez leurs parents. - En 1996, 68% des Espagnols de 25 à 29 ans et 18% des Français habitent chez leurs parents.

« Frères et sœurs de personnes handicapées » : GARDOU Charles
« Frères et sœurs de personnes handicapées » : GARDOU Charles

Mon résumé s’organise en trois parties, la première partie sur le chapitre 1, la seconde sur les 9 chapitres suivants et la dernière sur le 11ième chapitre. Je fais le choix de regrouper les 9 chapitres de témoignages en seule partie. En effet, il y a des traits communs à ses différents témoignages et réaliser un résumé chapitre par chapitre pourrait être répétitif.

Assistance sociale et contrepartie, actualité d’un débat ancien : PURIERE
Assistance sociale et contrepartie, actualité d’un débat ancien : PURIERE

Aux origines de la contrepartie à l’assistance réside l’apparition de surnuméraires. Au XIVème siècle des paysans déracinés arrivent en ville et ne trouvent pas de travail en raison de leur nombre et de leur qualification inadaptée. Face à ce nouveau dilemme des pauvres valides deux attitudes se révèlent, la bienveillance catholique et la répression. Cette dernière prendra effet jusqu’au XVIIIème et se montra pourtant inefficace par son manque de fondement. Dans la seconde moitié du XVIIIème émergeât alors une nouvelle réponse, celle de lier l’assistance au travail.

En France on généralise les ateliers de charités qui deviendront à la révolution les ateliers de secours, c’est avec eux qu’émerge l’idée de la contrepartie. L’indigence valide se voit reconnaitre un droit à l’assistance mais il a en contrepartie, vis à vis de la société le devoir de travailler.

Connexion

Assistant de service social

Abonnement

Recherche