LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Assistant de service social

L'assistante de service social, qui est parfois spécialisé (drogue, alcoolisme, santé scolaire, enfance en danger…), apporte aide et soutien à des personnes, familles ou groupes en difficulté, en les aidant à s'insérer socialement ou professionnellement.

Les nouveaux enjeux de la question sociale - Jacques Commaille

Les nouveaux enjeux de la question sociale - Jacques Commaille

Il y a un retour aujourd’hui de la question sociale, c’est à dire d’une fracture dans l’unité que forme la société. Cela est le résultat de problèmes liés à l’emploi : chômage, précarité et à la menace que cela occasionne pour tous les individus. Pourtant le débat politique et intellectuel est bloqué, et n’a pas proposé de réelles solutions. Il faut redonner du sens au politique, en travaillant sur la citoyenneté, l’unité de la société, et le pouvoir de l’Etat, et en y associant une Europe sociale.

La période de forte croissance économique en France a laissé place à une période de stagnation, où sont apparus de nombreux phénomènes d’exclusion. Ceux-ci représentent un risque pour l’ensemble de la société, c’est la « nouvelle question sociale ».
D’un point de vue historique, la question sociale est liée au travail. Au 19ème siècle, elle est née à l’aire de l’industrialisation, lorsque sont apparus des phénomènes de pauvreté de la population ouvrière. Le patronat va dans un premier temps prendre en charge ces problèmes, arrivera ensuite le temps de l’Etat Providence. Après la seconde guerre mondiale l’avènement de la protection sociale des travailleurs et de leurs familles va consacrer l’aire du salariat. Viendront ensuite les Trente Glorieuses qui vont être le lieu d’une croyance en une économie qui assure la prospérité pour tous. L’Etat est alors chargé de l’aide aux populations déshéritées, qui sont peu nombreuses et dont la situation se perpétue de génération en génération.

...

J’ai choisi cet ouvrage afin de mieux comprendre le raisonnement politique existant autour du social, et ainsi pouvoir acquérir une vision distanciée du rôle des travailleurs sociaux dans la société.
Globalement il a bien répondu à mes attentes. J’ai trouvé particulièrement intéressant de saisir à quel point la question sociale a été construite autour de faits réels : le chômage ou la précarité, mais n’a existée vraiment qu’à partir du moment où elle a été reconnue par les politiques. Le blocage intellectuel décrit autour de conceptions politiques dépassées m’a éclairée également sur l’immobilisme des différents gouvernements quant à la réforme du système de protection sociale qui est pourtant urgente.

Categorie: Fiche de lecture Assistant de service social
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 06-12-2019
Extrait des conditions générales d'utilisation

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Conditions d'utilisation

Documents de même catégorie

L’entretien de face à face dans la relation d’aide de Roger MUCCHIELLI
L’entretien de face à face dans la relation d’aide de Roger MUCCHIELLI

L’impression de piétinement au début d’un entretien non directif que l’assistante sociale peut retirer est fausse. En beaucoup de circonstances, le travailleur social aura l’impression qu’il n’aura pas progressé, que rien de plus n’a été dit à la fin qu’au commencement et qu’il a peut-être perdu son temps en faisant perdre le sien au sujet.

Cependant, si le procédé de la reformulation en même temps que l’attitude d’authenticité dans l’effort de compréhension sont maintenus, quelques chose s’est passé de toute façon pour le sujet, qu’il s’agit d’un progrès de la réflexion, de l’objectivité et de l’autonomie. Une autre manière d’agir apparaît, qui est bien différente de l’idée que se font encore beaucoup de travailleurs sociaux selon laquelle le travail efficace est celui que l’on fait soi-même à la place de l’autre. 

Le Scaphandre et le Papillon : Bauby Jean-Dominique
Le Scaphandre et le Papillon : Bauby Jean-Dominique

A la sortie de son coma, il se retrouve atteint du « locked in syndrom », c’est-à-dire qu’il a perdu la motricité de tous ses membres mais que son intellect est intact. Seul, un de ses yeux fonctionne, et c’est l’unique lien qu’il a pour dialoguer avec l’extérieur. Il est enfermé dans ce corps inerte. Grâce à son oeil, il nous transmet tout ce qu’il peut ressentir : ses émotions, ses colères, ses joies, ses amertumes .Il fait aussi la comparaison entre sa vie passée et la nouvelle commencée un soir de Décembre.

Le travail social ou l’art de l'ordinaire - David Puaud
Le travail social ou l’art de l'ordinaire - David Puaud

 Dans son titre même, l’« art de l’ordinaire », David Puaud pense et précise les actes quotidiens que sont amenés à effectuer un travailleur social.                                                       Il définit les cadres professionnels et intellectuels de celui-ci, cerné par la hiérarchie et les exigences demandées d’un côté, et de l’autre par la non-reconnaissance de ces actes aux quotidiens qu’il nomme « micro-traces d’hospitalité ».                                                                                        

Il y décrit et critique les contraintes et libertés comprises dans ses activités, au sein même de son univers de travail, comment la hiérarchie et ses injonctions successives avancent le concept de « rationalisation économique ».                                                                              

Les actes au quotidien que le travailleur social effectue sont partagés par tous, chacun est porteur et prescripteur de ces « micro-traces d’hospitalité », des signaux et gestes susceptibles d’agréger ainsi des humeurs, des personnes entre-elles, esquisses de l’expression ici employée du « vivre ensemble » et qui ne sont pas valorisés par le métier lui-même car justement trop universel et pas comptable.

Faut-il avoir peur de nos enfants: Gérard Neyrand
Faut-il avoir peur de nos enfants: Gérard Neyrand

Cet ouvrage nous propose une analyse critique du projet de loi sur la prévention de la délinquance. Par l’apport de différents auteurs, il nous permet de prendre en compte de façon globale les questions qu’il soulève, notamment le développement d’un dispositif sécuritaire qui appelle à un contrôle de l’enfance.

Connexion

Assistant de service social

Abonnement

Recherche