LeSocial Emploi Prepa Doc Formateque

Animateur

L'animateur socioculturel est présent auprès des jeunes et des seniors. Foyer, centre de loisirs, maison de quartier, maison de retraite, MJC… L'animateur favorise les échanges et facilite l'expression, la créativité et la socialisation des individus.

Activités physiques et sportives et intégration sociale des jeunes à la sortie d'un IME

Activités physiques et sportives et intégration sociale des jeunes à la sortie d'un IME

J’ai pu constater la difficulté qu’ont les jeunes à sortir du cocon protecteur de l’institution. Cet obstacle existe surtout pour ceux qui sont accueillis en internat, mais pas uniquement. Certains individus entretiennent des relations dans leur quartier mais d’autres n’ont aucun contact avec des jeunes du même âge hors de l’établissement.

Lorsqu’ils se retrouvent en situation d’être orientés, cette absence de réseau relationnel et cette inexpérience du monde « extérieur » génèrent des angoisses et des difficultés. Cependant le départ de l’établissement est paradoxalement fortement souhaité et attendu par le jeune. Mais si ce dernier valide son orientation, elle représente pour lui un stress de l’inconnu, doublé d’un travail de deuil extrêmement difficile à faire.

La période passée au sein de l’institut représente parfois la moitié de la vie de l’individu. De plus, comme nous l’avons fait remarquer, l’internat signifie souvent une réponse à un environnement familial déstructurant sur lequel le jeune ne pourra pas se reposer une fois orienté. Enfin, ces enfants et adolescents se sentent différents et souffrent du regard porté sur la personne en situation de handicap dans notre société.

Je suis en poste au pavillon 1 dont la mission est de préparer les jeunes à une orientation. Par ailleurs, lors de mon arrivée à Henri Wallon  j’ai été chargé de l’animation de l’atelier inter-pavillonnaire d’Activités Physiques et Sportives (APS). Je me suis interrogé sur la pertinence de l’utilisation de ce support dans mon projet d’intégration sociale des jeunes destinés à être orientés. J’ai ainsi posé la problématique : « En quoi la pratique des APS peut-elle faciliter l’intégration sociale des jeunes à leur sortie d’un IME ? ».

...

Enfin, au travers de la mise en place du projet, j’ai voulu démontrer que la pratique des Activités Physiques et Sportives peut faciliter l’intégration sociale des jeunes à leur sortie d’un IME. Le sport permet à ces jeunes de se retrouver dans des situations de réussite et ainsi de développer chez eux un sentiment de compétence à un moment donné. L’expérience des règlements des différentes activités sportives les habitue à des valeurs qu’ils ont du mal à respecter en dehors d’un cadre purement sportif.

Ainsi armés ils vont pouvoir au cours de rencontres « mixtes » se confronter à des jeunes « valides » et ainsi peut-être donner une autre image du handicap, l’objectif étant de modifier les représentations sociales. L’appréciation du handicap est fonction du regard porté sur la personne. Quand les Activités Physiques et Sportives montrent qu’un sujet a des possibilités et pas seulement des manques, une attitude positive se met en place.

Celle-ci dynamise les relations, la communication et l’ambition du jeune, ce qui dépasse le cadre strict de la pratique sportive. La pratique des Activités Physiques et Sportives doit permettre d’aider le jeune à construire son identité, lui servir de point d’appui pour le reste de sa vie. Les résultats de l’expérience professionnelle que j’ai été amené à réaliser, semblent aller dans ce sens. Les activités sportives permettent de faciliter des apprentissages réels ainsi que de donner les moyens de les réinvestir, de sortir de l’établissement et de faire entrer l’extérieur.

Catégorie: Mémoire Animateur
Type de fichier: application/pdf
Date de création: 03-04-2020
Licence

Chacun des éléments constituant le site SocioDoc.fr sont protégés par le droit d'auteur. Il est donc strictement interdit d'utiliser, reproduire ou représenter même partiellement, modifier, adapter, traduire, ou distribuer l'un quelconque des éléments.

En cochant la case ci-dessous, j'accepte les conditions générales d'utilisation de SocioDoc.fr.

Accepter le terme et la condition

Documents associés

La tolérance, le respect des différences, des valeurs à partager et à mettre en vie
La tolérance, le respect des différences, des valeurs à partager et à mettre en vie

Peu de temps après ma prise de fonction en tant que directrice de la toute récente association X, j’ai constaté que parmi la jeunesse de XX et de ses environs, une partie d’entre eux adhère à des idéologies racistes. Ce constat m’a posé problème car non seulement cela s’opposait à mes valeurs, mais en plus j’ai considéré qu’en tant qu’animatrice professionnelle travaillant dans l’éducation populaire, accueillant des groupes de tous milieux, je devais permettre à tous de vivre ensemble dans le respect, la tolérance et la convivialité.

Dans un premier temps, ce mémoire m’a permis de situer mes attentes vis-à-vis de l’association qui m’emploie car elle n’avait aucune référence idéologique et éducative exprimée dans son projet associatif. Ces carences me posaient problème car je ne voulais pas être la seule à me mobiliser sur ce type de sujet et j’avais besoin que le projet associatif soit clair dans ses objectifs et ses missions.

Le temps libre des adolescents à l'aune des marchés publics
Le temps libre des adolescents à l'aune des marchés publics

Pour la Ville de Bourg-en-Bresse qui est notre donneur d’ordres et financeur, la situation des secteurs 12/15 ans des Accueils de Loisirs que nous gérons pour elle, devient une priorité. Simultanément nous prenons connaissance du nouveau cahier des charges pour le public 12/15 ans dans le cadre du renouvellement de marché public. L’appel d’offre de cette collectivité territoriale demande aux candidats d’élaborer une réponse innovante dans la prise en charge de ce public. Travaillant depuis près de 6 ans à l’ADSEA 01 et ayant en charge la gestion du service Animation Prévention Primaire cette problématique centrée autour de la prise en charge des préadolescents est devenue une priorité de travail.

J’ai donc saisi l’opportunité de mon mémoire DEFA pour réaliser un travail de recherche visant à élaborer des réponses au questionnement que suscite la spécificité de ce public. Mais il s’agit aussi de construire un dispositif correspondant au cahier des charges du nouvel appel d’offre pour lequel l’ADSEA 01 postule.

En quoi la réalisation de court métrage permet-elle de favoriser l'intégration et l'insertion sociale
En quoi la réalisation de court métrage permet-elle de favoriser l'intégration et l'insertion sociale

Ainsi, nous serons amenés à traiter des questions comme : qu’est-ce que la jeunesse ? Peut-on la délimiter et comment ? Qu’est ce que l’adolescence et ses enjeux ? Qu’est-ce que l’insertion sociale? Quel lien peut-on faire entre l’insertion sociale et l’insertion professionnelle ? Quel lien peut-on faire entre le projet court métrage et les notions évoquées ci-dessus ?

Pour tenter de résoudre efficacement le pourquoi des difficultés des jeunes quant à l’insertion sociale et définir si le court-métrage peut être une alternative ou non à la construction identitaire des jeunes, il paraît impératif de définir ce qu’est la jeunesse et l’adolescence pour savoir quel type de population on étudie. Il est préférable de continuer cette tâche par la décomposition des notions d’insertion et d’intégration sociale. Enfin, pour avoir une vision plus concrète du sujet, il se révèlera intéressant d’étudier les deux projets courts métrages mis en place dans deux structures Rennaises.

De la démocratisation culturelle à l'insertion par la culture
De la démocratisation culturelle à l'insertion par la culture

La démocratisation culturelle est le fer de lance de la politique culturelle française. De nombreux procédés ont été mis en place par l’état pour que la culture soit accessible a tous. Cependant, à l’heure ou l’exclusion est devenue un problème primordial, l’art et la culture sont aujourd’hui sollicités pour tenter de favoriser l’insertion de certains groupes sociaux. Mais l’insertion par la culture renvoie également à la notion de la démocratisation culturelle et de démocratie culturelle : il y a derrière les projets d’insertion par la culture des enjeux d’égalité.

Nous étudions ici spécifiquement les actions en direction des chômeurs de longue durée : en quoi les pratiques artistiques peuvent elles favoriser l’insertion de ce public ? Il s’agira de définir tout d’abord comment la politique culturelle, de sa volonté de démocratisation culturelle en est venue à mettre en place des actions d’insertion culturelle auprès des plus exclus. Nous verrons ensuite en quoi les chômeurs de longue durée constituent un public exclu, et nous tenterons de voir quels sont les grands mécanismes des inégalités d’accès à la culture qui les éloigne de la culture. Enfin, nous verrons au travers d’exemples d’insertion par la culture que ces projets peuvent favoriser une insertion sociale et même professionnelle, et peut être beaucoup plus encore…

Connexion

Abonnement

Recherche